Harmelinde et Deirdre
Genre: Fantasy , Recueils de nouvelles , Thriller-Polar
Année: 2001
Pays d'origine: France
Editeur: Nestiveqnen
Auteur: Nicolas Cluzeau
 

Le terme recueil de nouvelles, même si c'est de cette manière qu'est présenté Harmelinde et Deirde sur la couverture, est peut-être un terme abusif et qui en tout cas ne rend absolument pas l'originalité et l'homogénéité de ce recueil de Nicolas Cluzeau. Pour être plus précis, reprenons le sous-titre que nous en donne l'auteur : "Six enquêtes de Harmelinde et Deirdre de Crommlynk dans l'univers de Nordhomme". Ah, on est déjà plus proches de la vérité ! Mais en même temps, plein de renseignements précieux nous sont donnés dans cette exergue.
Tout d'abord, "six enquêtes" : hum, étrange de parler d'enquêtes pour un recueil de nouvelle et qui plus est de fantasy... Mais peut-être pas tant que cela, vous verrez. Ensuite, "Dans l'univers de Nordhomme" : ce lieu vous dit quelque chose ? Et vous avez bien raison, car l'intrigue de Harmelinde et Deirdre se déroule dans l'univers bien connu de tous les lecteurs de Nicolas Cluzeau, celui de Nordhomme qui fut déjà le théâtre des actions de ses deux romans Embûche et Erika. Mais que tous ceux qui n'ont pas lu ces précédents ouvrages ne s'affolent nullement, cela ne les empêchera absolument pas de passer un excellent moment en compagnie de nos deux thaumaturges d'exception !
Mais revenons-en instant à notre histoire : Harmelinde est une grande magicienne dont la réputation n'est plus à faire dans tout le royaume de Nordhomme. Dès qu'un vent de mystère et de magie souffle sur la contrée, vous pouvez être assurés qu'elle viendra y mettre le bout de son nez pour y flairer les vestiges de magie et y inspecter la nature des champs ondilignes qui s'y trouvent encore ! Et quand Deirdre, sa fille et non moins puissante thaumaturge, sera en âge de l'accompagner dans ses enquêtes (car la petite n'a que dix ans lors de la première nouvelle-énigme), la fine équipe sera au complet !

Comme nous le disions donc, la réputation d'Harmelinde et Deirdre n'est plus à faire dans le pays en ce qui concerne la résolution d'énigmes inextricables dans lesquelles la magie est intervenue. On fait appel aux deux magiciennes dans tous les royaumes et ce recueil va donc nous proposer de suivre six enquêtes de nos deux détectives en jupons. Quelle originalité ! Nicolas Cluzeau nous propose vraiment six perles, six beaux moments de fantasy comme vous n'en avez encore jamais lu. Car il fallait y penser... Imaginez : de sombres affaires de meurtre et de vengeance, des forêts qui se déplacent, des pactes magiques condamnant une ville entière à la destruction, un restaurant qui rend ses clients accros à la nourriture qu'il propose ou un Dragon qui sème la terreur sur une ville. Autant d'affaires insolubles que seuls la logique, le talent et la perspicacité de nos deux magiciennes pourront parvenir à résoudre.
Et quelles magiciennes ! Belles et intrépides, certes, mais aussi, ironiques, râleuses, gourmandes et un brin pédantes ! Des femmes de caractère, ça c'est sûr ! Je ne voudrais pas trop m'avancer mais je dirais que notre auteur s'est joliment, librement et talentueusement inspiré du célèbre personnage Hercule Poirot d'Agatha Christie pour créer ses deux magiciennes : aussi perspicaces et sagaces que diablement exaspérantes pour les non initiés !
Et bien évidemment, certaines pages vont nous conduire à des situations dignes des meilleurs pages d'Agatha Christie : un meurtre, une famille bourgeoise, tous les membres réunis dans une pièce à la fin de l'enquête tandis que, sous leurs yeux tantôt avides, outrés ou surpris, Harmelinde démêle tout l'écheveau de l'intrigue en pointant du doigt l'accusé. Et c'est particulièrement savoureux, croyez-moi...
Mais Harmelinde et Deirdre, ce n'est pas qu'une pâle copie de célèbres romans policiers, loin de là , car si Nicolas Cluzeau en joue, c'est aussi pour s'en distancer avec humour et malice et surtout pour nous offrir des techniques d'enquêtes classiques sous un jour nouveau qui est celui de la magie et de la fantasy : pour résoudre les énigmes, nos deux magiciennes "fins limiers" vont en effet rechercher les traces de champs ondilignes, chausser leurs bésicles enchantées pour détecter les réseaux d'enchantements et de magie, créer de puissant sorts pour venir à bout de leurs ennemis et combattre de sauvages créatures.
Et attention, ici pas d'abracadabras venus d'on ne sait où : les sortilèges sont nommés, appris et surtout, ils fatiguent et meurtrissent vraiment physiquement les personnes qui les utilisent. La magie est ici une pratique réelle, un savoir qui fait appel à la résistance des magiciennes et qui épuise leurs forces, parfois même jusqu'à leur faire frôler la mort. Et cela, c'est un élément très intelligemment intégré à l'histoire qui montre que l'auteur maîtrise son univers et qu'il ne nous fait pas de la fantasy-bouillie qui prend ses lecteurs pour des idiots. Cela peut donner un petit côté légèrement répétitif aux intrigues et aux déroulements des enquêtes, mais en même temps cela change de ce que l'on peut lire habituellement.
Mais à côté de nos deux magiciennes au caractère bien trempé, il y a aussi des personnages truculents : certains échappés du folklore mythique et légendaire tels que des licornes, des dragons, des korrigans, ou des vampires, mais il y a aussi les videsèves et les cassetroncs par exemple, tous droits sortis de l'imagination fertile de notre auteur. Quel bestiaire !
Au final, ce recueil est un petit bijou d'originalité, de suspens et d'humour. Mais pas de l'humour potache : un humour fin qui se dégage autant des situations, du sens de la répartie des héroïnes, du style de l'auteur qui joue sur le charme désuet d'un vieux français remis au goût du jour, que du côté très visuel des expressions des personnages, du vieux flic (euh prévost, pardon) bourru dépassé par les événements au jeune noble fanfaron.
Excepté quelques aspects répétitifs et un peu prévisibles dans la structure, je ne vois pas ce que l'on pourrait reprocher à ces six enquêtes : c'est divertissant, très prenant, vraiment très bien écrit et surtout très original. On passe un excellent moment avec ces deux belles magiciennes qui n'ont pas la langue dans leur poche et Nicolas Cluzeau fait ici le pari un peu fou mais O combien réussi de lier avec brio enquêtes policières et fantasy. On en redemande !

Note : 8/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
8.18/10 ( 11 Votes )
Clics: 3630
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Alchimie Alchimie
Il y a des cycles en littérature fantastique, c'est indéniable, des vagues où certains thèmes et personnages occupent le devant de la scène l'espace de que...
Blitz 1 - Black-Out Blitz 1 - Black-Out
Après "le grand livre" et "sans parler du chien" Connie Willis, avec "Blitz T1 : Black-out", nous ramène en plein voyage-temporel-historique-qui-tourne-ma...
Dernier jardin, Le Dernier jardin, Le
Alors qu'il se réveille à l'hôpital traumatisé et amnésique, Michel Guèvenin apprend que sa femme et son fils ont disparu, mais également qu'il est le ...

Autres films Au hasard...