Underground
Genre: Magie Noire-Vaudou , Fantastique
Année: 2005
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Bragelonne
Collection: l'Ombre
Auteur: Craig Spector
Traducteur:
Benoît Domis
 

L'Underground, c'est le nom que se sont donné sept amis au Lycée, sept jeunes gens idéalistes et contestataires qui décident coûte que coûte de se donner du bon temps avant l'inéluctable séparation approchante de l'université. Une dernière soirée, une soirée inoubliable qui scellera leur profonde amitié. Pour cette soirée, ils ont donc jeté leur dévolu sur le Custis manor, une bâtisse sinistre, symbole du vieux sud esclavagiste. Un manoir à l'abandon qui va être le théâtre d'événements effroyables, une soirée qui va très rapidement virer au cauchemar et dont le bilan sera très lourd : un mort, une disparue, cinq traumatisés.

Vingt ans plus tard, vingt années à tenter d'oublier les atroces événements de cette nuit là , les cinq amis restants sont soudainement recontactés pas Josh, un ancien membre de l'Underground. Justin, l'ancien petit ami de Mia, la jeune fille disparue au cours de la soirée, aurait à son tour disparu dans ce même manoir pour tenter de la retrouver grâce à un étrange rituel vaudou. De lui, plus aucune trace si ce n'est sa main, tranchée nette et néanmoins vivante. Une main coupée mais pourtant chaude et agitée de soubresauts...
Pour les cinq amis, c'est le passé qui refait subitement surface, tous les vieux démons qu'ils avaient tenté d'enfouir à jamais qui envahissent leurs existences une fois encore. Il y a Caroline et sa fille Zoé, femme d'affaire rangée et rigide, Seth le videur de bar au grand coeur, Josh, plus jeune fils de la famille Custis toujours en rébellion avec sa puissante famille et Amy, la droguée homosexuelle. Autour d'eux vont graviter toute une pléthore de personnages secondaires (un peu trop peut-être ?), flic, sorciers, petites amis, médecin légistes, portes-flingues et autres joyeusetés. Une fois l'Underground de nouveau réunis, nos cinq amis vont devoir retourner une dernière fois à Custis Manor pour affronter les démons qu'ils ont réveillés cette nuit-là et combattre le lourd passé de haine et de douleur de la demeure ; un lourd héritage partagé par les Etats-Unis et notamment le vieux sud : l'esclavagisme et son lots d'horreurs...

Une chose particulièrement marquante dans Underground, c'est sa structure : globalement, lorsqu'on y réfléchit, il ne se passe pas grand-chose dans ce roman au moment présent... En réalité, la majeure partie de l'action est contenue dans les flashback et la narration des événements de cette fameuse nuit, ainsi que dans la présentation un brin longuette et fastidieuse des personnages. Il y a comme un petit parfum de Ca de Stephen King qui plane sur ce roman, notamment dans ces retrouvailles des années plus tard d'anciens amis d'enfances liés par un affreux secret, un drame affreux qu'ils tentent malgré tout d'oublier. Mais malgré tout cela, Underground se lit facilement, à la frontière entre roman d'horreur et roman fantastique, entre thriller et pamphlet contre l'esclavage. Et c'est d'ailleurs ce point qui confère une grande partie de son intérêt au roman : particulièrement documenté, Underground nous sert de belles pages contre le racisme et nous offre une belle leçon d'histoire et d'humanité. La traite des Noirs est un fait historique malgré tout encore très brûlant et le roman de Craig Spector nous parle avec justesse et sans excès de cette ignominie. C'est très certainement le point central du roman et l'aspect qui lui donne toute sa valeur.
Car sinon, au-delà de la réflexion sous-jacente, il faut bien avouer que ce roman n'a rien de transcendant. Certes, on ne s'ennuie pas, l'intrigue est sympathique et enlevée à défaut d'être originale, mais il manque à ce roman un petit quelque chose pour être vraiment réussi. Peut-être un peu trop d'incohérences et une intrigue par trop prévisible ? Une structure rondement menée, carrée, mais peut-être un peu trop axée sur les flashbacks ? Peut-être un petit peu de tout cela ? Toujours est-il qu'Underground se laisse vite oublier même si vous passez un très bon moment à sa lecture. Un bon roman sans plus qui est malgré tout sauvé par l'intelligence de ses propos sous-jacents et la réflexion qu'il nous propose sur une facette bien peu reluisante de l'histoire...

Note : 6/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site officiel de Craig Spector : http://www.craigspector.com/.

- Site de l'éditeur: http://www.bragelonne.fr/ 


Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3049
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Integrale Z Integrale Z
A l'occasion de la sortie du film, Orbit nous propose une intégrale de Max Brooks qui réunit donc "World War Z", quatre nouvelles inédites et "Guide de...
Hunger games Hunger games
  Devant l'ampleur du bouche à oreille et la sortie prochaine de l'adaptation au cinéma, je me suis sentie obligée de lire "Hunger Games" pour enfin savoir...
Destin du colporteur, Le Destin du colporteur, Le
Suite directe de "Danse Macabre", "Le Destin du colporteur" est un roman qui peut néanmoins se lire de manière indépendante, sans pour autant perdre l'atmosp...

Autres films Au hasard...