Ange de la nuit 3, L - Au-delà des Ombres
Titre original: Beyond the Shadows, The Night Angel Trilogy
Genre: Fantasy
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Bragelonne
Auteur: Brent Weeks
Traducteur:
Olivier Debernard
Sortie VO: 2008
Illustrateur: Frédéric Perrin
 

Il fut Azoth, enfant du dédale, livré à lui-même, enfant dont la vie était en sursis pris entre la prostitution, les guildes et le Sa'kagué cette étrange organisation criminelle qui semble régner en maître sur ce coin de la ville où les riches ne vont pas. Mais l'enfant Azoth est devenu grand et il devint Kyllar Stern, un pisse-culotte, un tueur à gage, entrainé par le meilleur d'entre eux, une légende, Durzo Blint. Un tueur implacable, sans conscience ou presque. Mais le destin de cet enfant des rues ne devait pas s'arrêter là et le simple pisse-culotte devint plus que cela, il devint l'Ange de la nuit, le tueur vengeur, l'homme étrange et sombre que tous craignent... Sur deux tomes, Brent Weeks nous tint en haleine avec une fantasy sombre, violente, un monde où l'amour, la pitié et l'amitié semblaient exclus. Deux tomes qui furent pour moi deux chefs-d'œuvre, qui furent l'émergence d'un nouveau nom de la fantasy, une révélation comme on n'en vit que rarement. Alors dire que j'attendais ce tome 3, "Au-delà des Ombres", est un faible mot! Et la déception fut d'autant plus forte... 

Ce dernier tome reprend exactement là ou s'était arrêté "Le choix des Ombres", le tome précédent, c'est-à-dire juste après une scène de bataille magistrale, inoubliable, qui a vu la chute du tyran le roi Garoth Ursuul. Le combat fut titanesque, cauchemardesque, mais rien n'est pour autant fini. Une menace gronde sur le pays, une menace tout aussi terrifiante car si le roi démoniaque qui esclavageait et torturait les femmes est bien mort, la déesse Khali qui lui offrait sa puissance, elle, est toujours présente. Sa magie est terrible, atroce et elle pourrait bien se réveiller à nouveau, une fureur terrible... Et Logan, le roi légitime de Cénaria n'a pas encore reconquit son trône! Il a été obligé de se rallier avec ses ennemis et les affaires se corsent quand la magie s'en mêle! Une étrange épée devient l'enjeu de tous, une épée qui pourrait relever une armée de monstres et faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre... Kyllar a encore son rôle à jouer là-dedans  puisque sa magie devient de plus en plus forte tout en étant de plus en plus étrange. En en en apprenant plus sur lui-même et sur les sombres secrets qui se tapissent au fond de lui, Kyllar part dans une quête terrible qui doit le conduire à affronter la déesse elle-même... Il sera aidé dans sa quête par une pisse-culotte, Vi, qui a rejoint l'ordre des Majas, une étrange caste de magiciennes. Confrontations violentes et manipulations sont au rendez-vous, pour un tome qui m'a quand même un brin déçu...
La grande force de Brent Weeks était d'adopter une écriture et un point de vue clairs, avec des mots simples, parfois crûs, qui ajoutaient à une histoire sombre une dimension encore plus violente. En bref, l'auteur ne mâchait pas ses mots, il allait droit au but, créant ainsi un effet très réussi. On était réellement dans de la dark fantasy, avec des scènes de cannibalisme, de tortures et de mutilations, de viols et des champs de bataille qui ressemblait vraiment à des champs de bataille. Ici rien de tout ça, ou beaucoup moins. On a le droit encore un peu à ce genre d'effets au début du roman, qui est plutôt réussi d'ailleurs, mais ensuite l'écriture devient plus classique pour ne pas dire plus commune. Bref à ce niveau là Brent Weeks nous avait habitué à mieux!
L'autre aspect plaisant des romans de Brent Weeks c'est que dans sa quête d'originalité il restait compréhensible, avec une histoire qui faisait la part belle à l'action et aux conspirations de cour souvent sanglantes et passionnantes. Ce n'est plus le cas ici. J'ai parfois l'impression que l'auteur ne sait plus tenir son personnage, ne sait plus tenir son histoire, qu'il multiplie à l'infini les personnages, un coup du point de vue de Logan, un coup de Kyllar, et le retour d'un des personnages très attendu par ceux qui ont lu les tomes précédents est même à moitié raté, il fait la part belle à Vi et à la magie pour revenir à Kyllar puis à d'autres persos etc. Bref, on se perd un peu dans le roman et Brent Weeks aurait peut-être du choisir un autre système narratif, peut-être même développer et pourquoi pas sortir non pas une trilogie mais une quadrilogie. Cela aurait été à mon sens plus intéressant... Et oui après tout, pourquoi toujours faire des trilogies ? Il y a des "choses" qui aurait pu être dite autrement. Loin de moi l'idée de réécrire le livre mais j'ai parfois eu l'impression que ce n'était pas le même auteur qui écrivait et même parfois qu'il nous livrait un brouillon, comme si face à ce succès amplement mérité des deux premiers tomes, on l'avait pressé d'écrire la suite. Et s'il n'avait pas écrit ce qu'il a écrit avant je dirais même, ça manque cruellement de maturité! Au final on se dit : tout ça pour ça...

Bien sûr je suis peut-être un peu rude mais mince, j'en attendais tellement et j'ai tellement l'impression d'avoir été trahi par l'auteur ! J'ai vraiment l'impression qu'il aurait du encore attendre, murir un peu son histoire et surtout sa façon de raconter. Mais attention, tout n'est pas mauvais et ceux qui ont aimé les premiers tomes s'y retrouveront quand même. L'évolution de certains personnages est particulièrement intéressante tout comme l'apparition de nouveaux, apportant un petit plus à l'histoire. Je ne préfère pas vous en dire plus afin de ne pas déflorer certains mystères.
On retrouve de la passion, des passages prenant et puis quand même c'est la conclusion de l'Ange de la Nuit!! Ce n'est pas rien!! Mais (et oui encore un mais) j'ai tellement attendu cette conclusion, j'avais tellement de hâte de savoir le comment et le pourquoi, je l'avais rêvé, fantasmé, imaginé, pour qu'au final ça retombe comme ça, un brin bancal, avec des choix narratifs pas très heureux que je suis quand même un peu déçu. Ca reste bon (tout juste bon après avoir touché l'excellence, c'est dommage) mais loin de ce que Brent Weeks nous avait offert jusque là. Je me demande jusqu'à quel point son agent où son éditeur ne l'ont pas un brin précipité... Peut-être un peu mercantile comme démarche, peut-être aurait-il fallu le laisser tranquillement terminer son histoire, lui laisser du temps et nous laisser du temps. Mais L'Ange de la Nuit reste quand même pour moi l'un des meilleurs cycles de fantasy publié ces derniers temps malgré cette fin décevante...

Note : 6/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.brentweeks.com/

- Site de l'éditeur : http://www.bragelonne.fr/

Vote:
 
7.67/10 ( 9 Votes )
Clics: 3666
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Narcogenèse Narcogenèse
Bon, il faut bien l'admettre, si l'on excepte la bit-lit, le fantastique est un genre qui semble avoir tendance à fuir les rayons de SFFF ces derniers temps ...
Danny Valentine 3 - A la droite du diable Danny Valentine 3 - A la droite du diable
Danny Valentine a eu beaucoup de mal a se remettre des événements survenus dans "Au-delà des cendres", le deuxième volet de ses aventures. Nous la retro...
Rédemption du voyageur 1, La - Le réprouvé Rédemption du voyageur 1, La - Le réprouvé
Il y a des années de cela, Axis, qui n'était qu'un serviteur au service de la loi de la hache, se révélait être celui que la prophétie attendait, celui ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...