Introduction à la littérature fantastique
Genre: Essais
Année: 1970
Editeur: Editions du Seuil
Auteur: Tzvetan Todorov
 

"Potocki, Nerval, Gautier, Villiers de l'Isle Adam : Tzvetan Todorov nous introduit d'abord au plaisir de les relire en nous enseignant à construire les limites d'un genre : dans l'hésitation non résolue du lecteur entre le naturalisme de l'étrange et le surnaturel du merveilleux. Puis il nous conduit au repérage de deux grands groupes de récits fantastiques que commandent respectivement le rapport du personnage au monde et son rapport à autrui : ce n'est pas dans un attirail thématique, mais dans un réseau sous-jacent que s'organise le fantastique. Ainsi comprend-on que le fantastique soit du XIXè siècle très précisément."

Nul besoin de présenter à tout amoureux de la littérature fantastique l'un des essais les plus connus et les plus lus traitant de ce genre littéraire. Pourtant, cela ne rendra pas forcément la tâche plus aisée à quiconque tentera de présenter cet ouvrage fondateur de tout une réflexion sur le fantastique et ayant inauguré un nouvel axe de recherche, celui de l'hésitation et de l'incertitude comme tentative de définition du fantastique en littérature.
Incertitude oui. Et même double incertitude car se sera tantôt celle du lecteur comme celle du personnage confronté à des événements dépassant son entendement et sa rationalité. Car tout acte, fait ou personnage fantastique est avant tout "rupture de l'ordre reconnu, irruption de l'inadmissible au sein de l'inaltérable légalité quotidienne" comme le dit si bien Roger Caillois, autre théoricien reconnu du fantastique.
Mais nous ne pouvons par commencer à parler un peu de cet ouvrage sans énoncer avant toute chose la célèbre définition du fantastique selon Tzvetan Todorov :

"Le fantastique occupe le temps de cette incertitude ; dès que l'on choisit l'une ou l'autre réponse, on quitte le fantastique pour entrer dans un genre voisin, l'étrange ou le merveilleux. Le fantastique, c'est l'hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles, face à un événement en apparence surnaturelle."(p.29)

Tout est dit. Et de manière admirablement claire et concise en plus de cela ! (Ce qui est assez rare pour le noter dans le domaine de la théorie littéraire). A partir de l'énonciation de cette thèse, Todorov va ensuite étayer sa théorie au sein de nombreuses études à partir de diverses oeuvres fantastiques et aussi à partir de l'étude et de la classification des autres genres limitrophes tels que l'étrange et le merveilleux.
L'auteur va ensuite poursuivre sa quête définitionnelle et son analyse au sein de l'étude des rapports du fantastique avec deux de ses genres voisins, la poésie et l'allégorie. Mais l'étude des genres voisins pour définir les particularité propres du fantastique et de l'hésitation qui lui préside ne sera rapidement pas suffisante dans la mesure où cela entraîne nécessairement d'étudier en profondeur la nature du "discours fantastique" ainsi que le rôle du lecteur et du temps de perception du genre dans la construction du fantastique. Ces points établis, Todorov tentera à son tour (puisque aucun autre ouvrage à ma connaissance ne coupe à ce genre d'étude) d'établir une classification pertinente des thèmes majeurs du fantastique.
Mais cette fois, l'auteur renoncera fort judicieusement dans un premier temps à la méthodique classification du type : le thème du double, les fantômes, l'automate, le vampire, la folie etc... Todorov va en effet quand à lui parler plutôt de "fonctions" et se demander ce que peuvent apporter à une oeuvre ses divers éléments fantastiques. Nous ne répondrons pas à ces questions ici (car ménageons tout de même le suspens de cette oeuvre !). Disons simplement qu'une fois sa théorie de la classification énoncée, il reviendra pourtant à cette forme d'analyse sous couvert de dénoncer et de critiquer celles des autres et leurs erreurs de classification. Beau détournement d'attention pour au final se livrer à la même stratégie que ses prédécesseurs tels que Roger Caillois, Vax, Penzoldt ou Scarborough !
Après cela, les thèmes du "je" et du "tu", la structuration du rapport entre l'homme et le monde, l'homme et l'altérité, seront passés en revue afin de parvenir à la conclusion sur les thèmes du fantastique et la mise en parallèle et en question du fantastique et de la littérature en générale. Nous réserverons bien entendu une conclusion dans la précision et le détail et je laisserai donc la parole à Tzvetan Todorv pour donner les dernières clefs de cet essai :

"Le fantastique est fondé essentiellement sur une hésitation du lecteur - un lecteur qui s'identifie au personnage principal - quand à la nature d'un événement étrange. Cette hésitation peut se résoudre soit pour ce que l'on admet que l'événement appartient à la réalité ; soit pour ce que l'on décide qu'il est le fruit de l'hésitation ou le résultat d'une illusion ; autrement dit, on peut décider que l'événement est ou n'est pas. D'autre part, le fantastique existe un certain type de lecture : sans quoi, on risque de glisser ou dans l'allégorie ou dans la poésie."(p. 165)

Et voilà , en plus de 180 pages, un tournant vient d'être franchi dans le domaine de la critique et de la théorie littéraire concernant la littérature fantastique. Bien sûr, Todorov a maintenant un certain nombre de détracteurs et des théories divergentes, bien que la plupart soient héritières de la pensée de Todorov dans un très légitime mouvement de continuation, de perpétuation et de dépassement, voient de plus en plus le jour.
Quoiqu'il en soit, bien que très controversé, l'Introduction à la littérature fantastique reste un ouvrage majeur et essentiel dans le domaine de la pensée fantastique et dans la construction théorique du genre. En plus, cet essai est particulièrement accessible, loin du jargon de bon nombre d'ouvrages de la sorte, et reste intéressant de bout en bout. Un livre pertinent, intéressant, culte si vous me passez le mot, et qui vous ouvrira les yeux sur beaucoup d'aspects méconnus du fantastique et sur ses racines profondément ancrées dans le XIXè siècle. A lire et à relire sans modération !

Chaperon Rouge


A propos de ce livre:

 

- Première publication dans la collection "poétique" dirigée par Tzvetan Todorov et Gérard Genette.

Vote:
 
7.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 5381
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Roi Magicien, Le Roi Magicien, Le
Il y a maintenant trois ans sortait "Les Magiciens", un étrange roman de Lev Grossman qui mélangeait "Harry Potter" et "Le Monde de Narnia" dans une histoir...
Geste du Sixième Royaume, La Geste du Sixième Royaume, La
Dans des contrées barbares, Llir, un barde en fuite pour avoir couché avec la mauvaise femme, va rencontrer une étrange fillette qui va lui raconter une hist...
Furies de Boras, Les Furies de Boras, Les
Si Stieg Larsson et sa trilogie "Millénium" ont lancé une mode du polar suédois, pour ne pas dire nordique, en France avec des auteurs comme Henning Mankel...

Autres films Au hasard...