Eclats de Rêves 9 La Forêt
Genre: Fanzines
Pays d'origine: France
 

Eclat de rêves est un fanzine à parution trimestrielle qui alterne entre numéros thématiques et athématiques. Pour celui-ci, c'est le thème de la forêt qui a été choisi, la forêt primordiale, le berceau de nos peurs ancestrales, la mère nourricière, ou encore ces lieux mystérieux abritant les créatures les plus étranges. Un thème particulièrement fécond pour tous les amoureux d'imaginaire qui a inspiré de très beaux textes aux jeunes talents qui sont présentés ici. Car Eclat de rêves est un fanzine qui propose de publier de "jeunes auteurs", amateurs ou confirmés, de tous horizons, avec pour seul point commun la passion de l'écriture, le talent et des univers bien marqués. Chaque nouvelle est accompagnée d'une illustration et d'une brève présentation de l'auteur. Rien d'autre, juste de la nouvelle. Eclat de Rêves va droit au but et parvient à nous séduire à nous convaincre sans fioritures, sans à côté, et parvient à nous faire rêver, même dans sa sobriété. Belle performance ! Petite visite guidée :


Sur la route, à travers bois
(Auteur : Magali Lefebvre. Illustrateur : Chloé Bonnet)

 

Première incursion au coeur de la forêt par une nouvelle pleine de sensibilité placée sous le signe de la fantasy. Dans un univers à l'ambiance médiévale, une jeune femme enceinte, Eileen, se voit contrainte de prendre la route à cheval accompagnée de son beau-frère pour assister aux funérailles de son père dans un village voisin. Voici le point de départ de cette courte nouvelle très prenante et fortement teintée de féminité. On peut faire de funestes rencontres au coeur de la forêt. Les créatures qui y vivent peuvent avoir des besoins et des désirs à nos yeux cruels et ne font parfois que peu de cas du destin des mortels... Eileen le découvrira bien malgré elle...

Un fort joli texte qui nous plonge avec bonheur et a propos au coeur de la forêt, qui joue avec talent sur la maternité, le besoin et le manque d'enfant, la cruauté, la magie ancestrale des sous-bois et sur l'ambiguïté des créatures qui y vivent. Une nouvelle qui laisse augurer de bien jolies choses pour ce numéro. Juste un petit bémol pour l'illustration "tristoune" et un brin naïve de Chloé Bonnet qui ne rends vraiment pas hommage au très beau texte de Magali Lefebvre. C'est bien dommage...


L'escapade
(Auteur : Patrick Duclos. Illustrateur : Chloé Bonnet)

 

Petit virage vers un texte d'anticipation plein de poésie et de nostalgie pour cette escapade de Patrick Duclos. Emilie et son compagnon vivent dans une société radioactive où les forêts sont désormais interdites d'accès. Les arbres rejettent trop de particules et il serait totalement imprudent de s'y rendre, même protégé d'un masque. Mais Emilie veut voir la forêt. Elle veut profiter encore une fois de la sensation enivrante procurée par une escapade au coeur de la nature, même au péril de sa vie. C'est un caprice complètement fou mais comment le lui refuser ? Comment refuser à la vie d'éclore, à la femme que l'on aime d'être heureuse, ne serait-ce que pour une heure, pour une journée ?
Ce texte est d'une grande sensibilité. Il ne s'embarrasse pas d'un background trop étendu et parvient à se concentrer sur ce qui fait l'intérêt du texte : la forêt interdire, belle, attirante, mais mortelle. La forêt qui peut détruire malgré elle par la faute de l'homme. Une jolie nouvelle contemplative et poétique.

 

Les gardiens
(Auteur : François Vanglabeke. Illustrateur : Chloé Bonnet)

 

On poursuite avec une nouvelle de fantasy un peu plus classique qui met en scène des romains contre les Druides et les Gardiens de la forêt. Les Hommes empiètent de plus en plus sur le territoire des gardiens, déforestant et détruisant la vie végétale. Ils voient l'avenir et le destin funeste que les hommes préparent aux forêts et aux créatures qui les habitent. Alors pour punir et avertir, ils vont prendre quelques hommes, et parfois des victimes innocentes. Le prix à payer contre l'inéluctable destruction de la magie des bois par les hommes. Le pauvre Claudius en fera les frais...

 

Chasse à l'homme
(Auteur : Olivier Boile. Illustrateur : Vivien Chauvet)

 

Nous continuons notre voyage au royaume de la fantasy avec Chasse à l'homme, une nouvelle très intéressante et superbement illustrée par Vivien Chauvet : Les trolls de la Forêt, un peuple un brin stupide mais attachant ont maille à partir avec Le Chevalier Blanc, un humain qui a décidé de se débarrasser des Trolls. Alors il les extermine, les uns après les autres, mutilant, et massacrant leurs enfants. Les Trolls vont donc devoir passer à l'attaque pour se débarrasser de cet infâme chevalier... Un bon texte fort sympathique teinté d'un humour qui tombe juste. C'est classique, mais on rentre vraiment dedans et l'on passe un excellent moment en compagnie de ces trolls lourdaud et peu "rapide à la détente" ! Pleins de bonnes trouvailles réjouissantes de la part d'Olivier Boile !

 

La Bête qui n'existe pas
(Auteur : Thierry Rollet. Illustrateur : Naïve)

 

Avez-vous un jour rencontré le Darou, ou le Dahut ? Cette créature mi-homme mi-bête qui se cache au coeur des sombres forêts et qui sort les nuits de pleine lune ? Cette créature toute droit sortie de nos fantasmes et de nos peurs les plus primaires, l'union entre l'humain et l'animal qui sommeille en tout être. Auprès de son vieil ami le Père Viaud, un jeune garçon va rêver d'attraper un jour le Darou. Alors, accompagné de son cousin Philippe, ils vont se lancer à la poursuite de la créature. Mais la forêt recèle une fois encore d'étranges mystères et le Darou n'est peut-être pas le monstre qu'ils croyaient...
Une fois encore une très bonne nouvelle, toute simple, qui nous propose cette fois un fantastique de facture classique teinté de régionalisme, une nouvelle à la Claude Seignolle, ancrée dans les légendes de nos campagnes. Une bien jolie vison du loup garou, cruelle et poétique que vous n'oublierez pas de sitôt.

 

Dunsinane
(Auteur : Marianne Lesage. Illustrateur : Magali Villeneuve)

 

On termine en beauté ce neuvième opus de la revue Eclats de Rêves par la superbe nouvelle de Marianne Lesage. Dunsinane nous parle du souvenir, de la mélancolie, de l'enfance et des terreurs enfantines, du retour au foyer et de la magie de certains lieux. Mais Dunsinane nous parle directement au coeur, par la force de ses mots, des images qu'ils convoquent et qu'ils inscrivent directement dans notre inconscient. Cette nouvelle est d'une grande beauté et fait preuve d'une belle maturité d'écriture. Tout est pesé, maîtrisé et l'auteure fait preuve ici d'une belle sensibilité qui transparaît à chaque paragraphe. Le retour à Dunsinane est comme une plongé, une réminiscence dans les peurs primales, dans un noyau que nous connaissons tous, chacun à notre manière. Alors quand l'héroïne va renouer avec ses terreurs enfantines en revenant dans la demeure où elle passé son enfance, renouer avec un magie qui la dépassait et qu'elle peut peut-être désormais réellement appréhender, c'est presque une plongée au coeur de soi que nous offre Marianne Lesage. Une belle plume que je découvre ici mais qui a très certainement de beaux jours devant elle ! Et aussi, mention spéciale à la talentueuse Magali Villeneuve qui illustre ici avec talent cette nouvelle, une illustration toute en douceur et en mélancolie qui rend un bel hommage à Dunsinane. On referme ce numéro en beauté !

Voilà , nous avons parcouru ensemble les dangereux sentiers qui cheminaient au coeur de la forêt et si nous en sommes sortis indemne, peut-être y avons-nous tout de même laissé un petit quelque chose de nous, une part secrète que les esprits malicieux ont su capter. Ou bien peut-être y avons nous gagné une nouvelle force, ou nous sommes-nous ressourcés au creux de la matrice végétale, allez savoir... Toujours est-il que les artistes qui nous ont tenus la main durant cette visite ont su nous accompagner jusqu'au bout de cette traversée avec talent et générosité et que je les en remercie vivement. Félicitation à Eclats de Rêves pour leur beau travail et longue vie à eux !

Chaperon Rouge

Vote:
 
7.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 3214
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Ecole de la nuit, L' Ecole de la nuit, L'
"L'école de la nuit" faisant suite au "Livre perdu des sortilèges", nous retrouvons Matthew et Diana, transportés en plein XVIème siècle anglais, sous le r...
Léviathan, La Chute Léviathan, La Chute
Bien que chercheur en biologie marine, Michael a toujours fuie la mer et, ceci, depuis le naufrage qui a emporté ses parents. Après des années de cauchemar...
Quintessence Hiémale - Contes d’hiver Quintessence Hiémale - Contes d’hiver
  Quintessence Hiémale : derrière ce titre énigmatique se cachent quatre contes, petits bijoux de féérie et de merveilleux. Leur point commun : l'hiver...

Autres films Au hasard...