Oreille Interne, L'
Titre original: Dying inside
Genre: Science-fiction
Année: 1972
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Gallimard
Collection: Folio SF
Auteur: Robert Silverberg
Traducteur:
Guy Abadia
 

L'Oreille interne est un roman de science-fiction, certes. Mais en l'ouvrant, ne vous attendez surtout pas à y trouver des créatures étranges, des objets futuristes, des manipulations génétiques ou bien à y lire la vision d'un futur effrayant. Non. L'Oreille interne parle avant tout d'un homme, simplement d'un homme. D'un homme qui a un don et qui le voit s'enfuir peu à peu, le drame d'un homme qui pert lentement ses repères et qui se sent impuissant à retenir la seule chose qui le faisant se sentir un peu en vie. L'Oreille interne est essentiellement et avant tout un roman psychologique, la narration d'un drame humain, le récit jour après jour de David Selig, cet homme qui avait le pouvoir de lire les esprits de ses contemporains et qui sent maintenant ce don le fuir de jour en jour, le coupant lentement de tout ce qui faisait auparavant sa vie. Car David Selig n'est pas particulièrement fort, David Selig n'est pas particulièrement courageux ni particulièrement beau, en fait David Selig n'est rien particulièrement. Toute sa vie, il l'a menée de manière décousue, fade, légèrement apathique, sans aucune ambition, porté seulement par son don de télépathie qu'il subissait à la fois comme une malédiction qui faisait de lui un monstre et comme un don sacré qui lui donnait une raison de subsister.


David Selig se livre et le récit qu'il nous fait de son existence est profondément chargé de tristesse, de mélancolie, de douleur et de vérité sur l'homme et le rapport qu'il entretient à autrui. L'Oreille interne est un roman lent, pas forcément toujours passionnant, mais véritablement bouleversant et juste. David a toujours détesté son don qui le faisait se sentir étranger aux autres mais maintenant que ce don le quitte, il se rend compte que c'était pourtant le seul lien qu'il possédait avec l'humanité. Lui si sauvage, lui qui a presque tout raté dans sa vie, tant professionnelle qu'amoureuse, il se rend compte que la seule chose qui le rendait humain, c'était cette connaissance intime, profonde, qu'il avait de ceux qui l'entouraient. Une relation à la fois égoïste et fusionnelle, hors-norme, presque mesquine. Mais le contact se brouille désormais, le don le quitte, et David fait le bilan... Avec humour, cynisme, érudition, nostalgie, et surtout avec sincérité. Et nous le suivons dans sa confession, au fil du récit d'une vie sans grande originalité, d'une vie un peu misérable, lui qui avait pourtant tout pour vivre une existence follement passionnante. Dans peu de temps le contact sacré sera rompu et David Selig sera à jamais seul avec lui-même. Et avant cela, il veut nous conter son existence. Alors écoutons-le et apprenons-en en même temps sur nous même, sur nos peurs, nos relations aux autre et à nous- même. Suivons David dans cette existence petite et terne, torturée par un grand pouvoir qui l'a fait toute sa vie se sentir paria et rejeté. Ecoutons-le et comprenons-le, peut-être...


Lire l'Oreille interne c'est se plonger dans un petit cocon plein de sensibilité, pas forcément évident à lire par son absence de réelle action ou d'intrigue, et se laisser bercer par la complainte de David Selig qui nous renvoie forcément à un petit bout de nous-même. Robert Silverberg signe ici un beau morceau de littérature, une science-fiction intimiste et érudite qui prend le pari de lasser pour mieux séduire ceux qui sauront se laisser porter par l'existence pleine de failles et de faiblesses de Selig, l'anti-héros parfait de la science-fiction. Un beau roman sensible et juste qui nous parle au plus profond de nous-même et qui retentit longuement au creux de notre coeur. Pas forcément un ouvrage facile d'accès mais qui mérite vraiment qu'on s'y attarde. De belles pages justes et touchantes...


Note : 7,5/10

Chaperon Rouge

Vote:
 
5.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 2831

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Entité 0247, L' Entité 0247, L'
Ancien policier venant tout juste de sortir de prison, Travis Chase débute une expédition en solitaire, en plein milieu de l'Alaska. Sa route va l’amener ...
Riley Jenson 1 - Pleine lune Riley Jenson 1 - Pleine lune
On prend la recette propre à la Bit-Lit, à peu près les mêmes ingrédients, et on mélange pour obtenir un roman d’une lecture agréable, mais sans gran...
Passages Passages
Lucie Chenu a de nombreuses casquettes, aussi bien écrivaine de talent (la preuve en est son magnifique recueil de nouvelles Les enfants de Svetambre qu'anth...

Autres films Au hasard...