12
Titre original: Twelve
Genre: Fantasy , Vampirisme , Guerre , Fantastique
Année: 2009
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Bragelonne
Auteur: Jasper Kent
Traducteur:
Sandrine Burriel
 

Les troupes françaises de Napoléon Bonaparte fondent sur la Russie, laissant derrière elles un champ de mort et de désolation. Bientôt Moscou, la capitale, va tomber entre les mains des grognards, à moins que l'hiver ne les stoppe. Mais pour l'heure, la grande armée française avance et rien ne semble pouvoir l'arrêter… Le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov est un soldat parmi tant d'autres, ordinaire, ou du moins presque ordinaire, et il se désole de voir son pays peu à peu s'enliser dans la défaite. Mais en fait Alexeï n'est pas un simple Capitaine des armées Tsaristes, il est aussi et surtout un espion qui collecte des informations pour son pays sur les troupes françaises, cherchant avec ses deux camarades et meilleurs amis le moyen de les stopper dans leur course meurtrière. Un jour, le chef de ce petit groupe d'espions, Dimitri Fétioukovitch déclare connaître une arme imparable pour stopper les français : les Opritchniki. Qui sont ces 12 hommes assoiffés de sang, venus des confins de l'Europe et qui semblent dotés de pouvoirs surnaturels? Et si les espions Russes avaient lâché sur leur pays une arme qu'eux même ne peuvent contrôler? Et si ces 12 hommes étaient pires que toutes les armées du monde?

Bon, dit comme ça, le roman de Jasper Kent semble passionnant. Et il l'est sur bien des points mais il lui manque quand même ce petit quelque chose qui fait une grande œuvre… Tout d'abord, il faut reconnaître au roman une certaine originalité, tout d'abord dans son background, la Russie sous le régime du Tsar, et aussi car là où bon nombre d'auteurs auraient choisit le camp Français, Jasper Kent choisit le camp russe, écorchant par la même un peu l'image que l'on pourrait se faire de Napoléon Bonaparte qui rappelons-le est quand même avant tout un tyran! Il est évident aussi que la plume de l'auteur est plus qu'habile à nous plonger au cœur de la guerre et dans ce qu'elle a de plus sale et de plus violent. On y voit des batailles, des villes pillées et surtout des hommes, pas des héros, non juste des hommes pris dans les turpitudes des batailles et du patriotisme. A titre d'exemple, le héros bien sûr, mari et père, mais qui se trouve pris dans une passion d'abord sans amour avec une prostituée, qui devient peu à peu passionnelle, sa famille devenant alors un lointain paradis, quelque chose qui n'est plus, quelque chose que peu à peu il pourrait oublier même si de temps à autre l'image de son fils lui revient. Ceci pour dire que la façon qu'à Jasper Kent de nous dépeindre ses personnages est tout à fait particulière dans leur dimension humaine. Ils ont peur, ils se trahissent, ils se mentent, autant aux autres qu'à eux même d'ailleurs, et alors on n'est plus face à de banals héros mais face à de vrais humains pleins de doutes et de faiblesses. Et pourtant, il va falloir faire face à une menace pire que Napoléon lui-même… Et c'est là que le bât blesse. Car si l'écriture de Jesper Kent est fluide, belle et humaine donc, elle n'arrive à aucun moment à ménager le suspens, si ce n'est dans ce final absolument génial, implacable et bourré de révélations. Mais cela c'est le dernier tiers du livre! Alors je ne dirai pas que l'on s'ennuie sur les premiers instants des aventures du Capitaine Alexeï, mais c'est parfois lourd…
Ainsi dès le début, on sait, même sans qu'il nous le dise, ce que sont ces 12 hommes appelés par Dimiri. Des vampires bien sûr! Et non, je ne spoile rien en vous disant cela, puisque le suspens n'est absolument pas bien géré et que tout devient trop évident. Heureusement que Jasper Kent se rattrape sur le final !
Malgré cela, encore une fois l'auteur se rattrape en nous offrant des vampires plutôt intéressants, du moins dans leur symbolique. Est-ce la neige Russe, le froid des toundras, mais ces créatures de la nuit, qui ont tous les archétypes bien connus des suceurs de sangs, m'ont fortement rappelés ceux de 30 jours de nuit! Exit le jabot et les phrases bien faites. Exit la réflexion philosophique du pourquoi du comment. Non, ces 12 là sont des bêtes assoiffées, des guerriers qui se vendent au plus offrant et qui en profitent pour assouvir tout leur délires macabres. Ceci nous offre de belles pages de violence et certains meurtres ou combats sont superbement mis en scène. Imaginez donc des vampires lâchés dans un pays en déroute. C'est une arme incontrôlable et c'est là tout le génie et toute la symbolique du roman. On ne peut s'empêcher de penser aux armes nucléaires, aux armes bactériologiques et autres joyeusetés. Les contrôlons-nous vraiment? Ne peuvent-elles pas se retourner contre nous? 12 devient alors un brulot anti sale guerre! Le roman de Jasper Kent, malgré tous ces défauts, prend alors une autre dimension et une fois refermé (en plus avec ce final génial) reste dans votre crâne et vous pousse vers une réflexion autre. Une œuvre intelligente!

Clairement, pour apprécier 12, il faudra s'accrocher sur le début du roman, lire certains passages à haute voix pour les apprécier (ce n'est pas non plus un défaut), peut-être un peu s'ennuyer au début et attendre la fin pour comprendre que Jasper Kent a des choses à nous dire! Comprendre où il veut exactement en venir avec ces vampires, ces bêtes chevauchant avec les cosaques, ces monstres aimant la mort et la guerre car capables dans ces cas là d'assouvir tous leurs délires morbides. Pourtant certains s'entêtent à être de leur côté. Il va falloir choisir un camp. Lequel? Et qui est du bon côté? Vous n'êtes pas au bout de vos surprises! 12 est un mélange entre fantasy, fantastique, espionnage et  jeu de piste. Et malgré quelques défauts, c'est une belle découverte!


Note: 8/10

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur: http://www.bragelonne.fr/ 

Vote:
 
6.80/10 ( 5 Votes )
Clics: 4485
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Trône de fer(le) T13 : Le bucher d'un roi Trône de fer(le) T13 : Le bucher d'un roi
  Le très attendu treizième tome du "Trône de fer" vient de sortir en français. Bien entendu la fan que je suis, s'est jetée sur le roman dès sa sortie ...
Lavandières de Broceliande, Les Lavandières de Broceliande, Les
  Dans "les lavandières de Brocéliande" Edouard Brasey revisite avec maestria le genre du "roman terroir" pour, presque, en faire un roman policier : au cou...
Guerre de la Couronne 2, La - La Furie des Dragons Guerre de la Couronne 2, La - La Furie des Dragons
Réticent à m'engager à lire de nouveaux cycles d'heroic fantasy (de fait j’en ai laissé tomber de nombreux, dépassé par le nombre de leurs volumes), j...

Autres films Au hasard...