Chansons de la Terre Mourante 2
Titre original: Song of the Dying Earth
Genre: Apocalypse , Fantasy , Anthologie
Année: 2013
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: ActuSF
Collection: Perles d'épices
Auteur: George RR Martin et Gardner Dozois
 

Il s'agit donc du second volume de l'anthologie hommage à Jack Vance et à son cycle de la terre mourante dont on retrouvera le soleil en train de s'éteindre, ses magiciens roublards, magouilleurs et orgueilleux et les étranges créatures qui y habitent, se nourrissant souvent de chair humaine. Seul les auteurs changent et on trouvera cette fois-ci au sommaire : Tanith Lee, Paula Volsky, Elisabeth Moon, Neil Gaiman, Lucius Sheppard, Tad Williams, Matthew Hugues et John C. Wright.

C'est donc Tanith Lee qui débute les festivités avec "Evillo l'Ingénu" où un adolescent décidé de quitter son village pour partir vivre la grande aventure. Sa rencontre avec un étrange escargot va lui offrir tout celà et même plus ! Dans cette nouvelle, le héros est donc le classique adolescent rêvant de vivre les mêmes péripéties que son héros, la fripouille Cugel, mais cette obsession ne va pas vraiment aider. Avec ce texte, on est un peu dans la parodie du texte de fantasy initiatique, sauf que le héros ne risque pas se découvrir valeureux.
Dans les "Traditions de Karzh" de Paula Volsky, un homme sans grande ambition se voie forcer par son oncle à assumer son héritage de magicien qui le force à partir à la poursuite de l'antidote du poison qui vient de lui inoculer. Ici aussi, le récit est initiatique, mais moins parodique et le ton un peu plus grave. Seul l'aventure et la quête sont également présentes dans ce texte où les péripéties s'enchaînent jusqu'à un final où apparaît un brin d'humour noir.
C'est ensuite au tour de Tad Wiliams d'enchainer avec la "tragédie lamentablement comique (ou la comédie lamentablement tragique) de Lixal Laqavee" où un troubadour force un magicien à lui donner quelques tours pour épater la galerie, mais on ne fait pas chanter comme ça les sorcier de la terre mourante. Ce texte, mon préféré sur les deux volumes parus, nous rappelle avec légèreté que l'on peut toujours tomber sur plus roublard que soit. Ce récit est donc rafraichissant par son humour et les mésaventures de son personnage principal au destin un brin cynique.
Dans "La Proclamation de Sylgarno", Lucius Sheppard raconte l'association d'ancienne victime de Cugel qui vont partir à la recherche de leur ennemi commun afin de se venger. Ce récit est assez classique et pas forcément des plus convaincant. Ce récit se laisse lire, mais reste celui qui a le moins de style, d'humour et rebondissements intéressants dans le recueil.
Matthew Hugues propose une nouvelle en huis-clos où des hommes se retrouvent prisonniers d'une demeure à cause d'un sort qui ne prendre fin qu'à la mort de celui qui l'a jeté. La grande évasion à la manière fantasy ! Enfin, c'est ainsi qu'on pourrait simplifier ce texte un brin horrifique qui vous fera voir les Ent différemment. Bien qu'il se déroule dans un unique endroit, ce texte contient plus d'aventures que son prédécesseur et autant que la plupart des textes de ce volume.
Chez Elisabeth Moon, on trouvera une main qui se fait passer pour un garçon et une course de cafards, des créatures de la taille d'un cheval qui n'ont pas grand-chose à voir avec les notres, si ce n'est leur aspect repoussant ! Encore une fois, le héros est un magouilleur qui va jouer ici de son apparence. Le texte est encore une fois amusant avec une victime qui va se venger malicieusement de ses bourreaux.
Il y aura également un magouilleur chez John C. Wright avec un personnage qui veut faire régner l'ordre dans sa cité grâce à une baguette magique qui semble ne plus avoir beaucoup de pouvoir. Bin entendu, ça va l'entrainer dans une aventure qu'il n'avait pas prévue. Ce texte permet donc de revenir ici au récit d'aventure avec des idées saugrenues et un brin d'humour.
Et c'est donc Neil Gaiman qui conclut ce texte qui commence à notre époque en Californie avant de nous emmener voir l'extinction du soleil. Il s'agit donc un récit sombre avec une pointe d'optimisme et des voyages dans le temps. D'ailleurs, plus que de la fantasy, Neil Gaiman signe un récit plus poche du fantastique que du merveilleux et signe pour l'instant le récit qui dénote le plus de cette anthologie.

Au final, ce second volume semble plus légers et plus exotique que le précédent en utilisant pourtant le même univers et le même type de personnages. Les deux premiers volumes ont donc des différences, mais on y retrouve pourtant la même qualité et la même adoration envers ce créateur qu'a été Jack Vance. Les auteurs de cette anthologie se sont donc emparés de son univers avec beaucoup de respect et de talent.

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-actusf.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1779
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lombres Lombres
De plus en plus, on trouve en poche des romans publiés auparavant en jeunesse, sans même que ce ne soit signalé. Pour Lombres, chez Pocket, on le découvre...
Hide-Out Le Sanctuaire Hide-Out Le Sanctuaire
Christopher Kidd croit avoir trouvé un havre de paix auprès de Jeremiah Jones et de ses deux enfants dont sa fille qui ne le laisse pas indifférent, mais p...
Empire brisé 2, L' : Le Roi écorché  Empire brisé 2, L' : Le Roi écorché
2013 commence bien chez Bragelonne puisque parmi les premiers titres publiés  cette année, nous avons la chance d'avoir "le roi écorché" qui fait suite, ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...