Saga de Zeï, La
Genre: Recueils de nouvelles , Anthologie , Science-fiction
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Bragelonne
Collection: Les Trésors de la SF
Auteur: Lyon Sprague de Camp
Traducteur:
Michel Rivelin, Colin Delavaud, Claude Mamier et Jacques Fuentealba
Sortie VO: 1950
 

Je dois vous l'avouer, pour moi le nom de Lyon Sprague de Camp n'évoquait pas grand-chose, juste un nom associé à mon auteur favoris : Howard ! Alors lorsque Bragelonne, dans sa collection les trésors de la SF, sort un livre entier consacré à Sprague de Camp, je saute dessus, plus par curiosité qu'autre chose. Qu'a bien pu faire l'auteur américain à part ses (ré)écritures de Conan? Qui est-il vraiment? Et bien au final c'est une agréable surprise et une bien belle découverte à tel point que je me demande comment j'ai pu passer à côté pendant si longtemps !
Déjà rien qu'en lisant la postface de Roger Bozzeto c'est la surprise. Sprague de Camp à vécu assez d'années pour connaître Howard mais aussi Lovecraft et tant d'autres auteurs que j'admire tels qu'Asimov, Simack, Sturgeon, Heinlein etc. Lyon Sprague de Camp fait partie de ce qu'on appelle l'âge d'or de la Science Fiction. Et lorsque l'on regarde l'ensemble de sa bibliographie, on est sciés: de la SF donc, mais aussi de l'Héroïque Fantasy, des ouvrages de vulgarisation scientifique et des biographies. Mort à plus de 80 ans il a écrit de tout et a été récompensé par de nombreux et prestigieux prix. Et moi j'étais passé à côté! Erreur corrigée aujourd'hui avec cet ouvrage de Bragelonne bien rempli puisqu'il comporte deux romans et trois nouvelles inédites, toutes dans l'univers de Zeï, univers crée par l'auteur. Voilà de quoi faire et voilà surtout un beau plaisir de lecture!

Dans le premier roman présenté ici, "La saga de Zeï",  deux des personnages principaux sont envoyés sur la planète Krishna pour une mission particulière, retrouver un aventurier perdu. Une de leur quête secondaire : apporter à une reine un perroquet coloré et bien bavard, surtout quand il est question de lancer des gros mots en langue Krishnienne. Cet épisode pourrait à lui seul résumer l'écriture de Sprague de Camp. C'est coloré et si c'était un film, je dirai on en prend plein les mirettes, on croise des personnages hors du commun, des créatures étranges à deux ou à six pattes. L'auteur s'amuse, mélange les genres, nous fait voyager et l'on passe de la SF pure à la fantasy (un monde très proche du moyen âge) et au western avec des attaques de diligences.
Alors oui, effectivement, on ne lira pas La saga de Zeï pour son suspens insoutenable et les deux romans publiés ici, le second portant le nom de "Une planète nommée Krishna", sont un peu semblables, c'est-à-dire des quêtes qui sont l'occasion d'explorations d'autres mondes et surtout d'aventures complètement foldingues. Dans le premier récit, un type de l'administration pas très porté sur l'action doit retrouver un aventurier perdu avec l'aide d'un ethnologue (la description des cultures est très importante) et dans la seconde un détective privé doit retrouver une fugueuse. On notera pour ce dernier récit les allusions, surtout au début du roman, au polar à l'américaine (le meilleur) et la preuve encore que Sprague de Camp est capable de jouer avec les genres et de les intégrer à une SF absolument géniale.
Alors comme je le disais précédemment, ce qui est important et d'ailleurs ce qui est le sujet central des œuvres ici présentées, c'est l'étude ethnographique ou l'étude de cet autre différent, de cet autre qui est éloigné de moi, de ma culture. Comment le rencontrer? Comment l'étudier? Et comment le protéger? Ce dernier point, la protection de l'autre, est surtout très bien exploité dans une nouvelle intitulée "Mouvement perpétuel", où un personnage pas très sympathique tente d'apporter sur une planète (toujours Krishna en fait) une nouvelle technologie. C'est interdit et la douane veille. Car qu'est-ce que cela pourrait donner? Se détruiraient-ils entre eux? Ou pire, nous envahiraient-ils? Faut-il avoir peur de l'autre? Cet autre peut-il être dangereux avec une technologie avancée? On ne peut s'empêcher de penser ici aux rapports, toujours d'actualité malheureusement, entre le nord et le sud...
En fait avec le plus grand humanisme et le tout couplé à une plume vive, drôle, alerte et amusante, Sprague de Camp pose la question fondamentale : et si nous n'étions plus le centre de l'univers (la bonne vieille notion d'ethnocentrisme)? S'il n'y avait pas que nous et qu'enfin de compte, la terre n'était qu'un caillou comme un autre? Que ferions-nous?
La terre dans les récits ici présentés n'est qu'un lieu d'embarquement et pas forcement toujours décrite sous son meilleur jour.
La plupart des héros de Sprague de Camp découvrent alors un autre univers, d'autres races, vivent des aventures complètements hallucinantes et aiment. Mais peut-on aimer, peut-on avoir ce genre de rapports avec des "indigènes", avec des gens si différents de nous, avec des cultures aussi éloignées ? Ecrire ce genre de récit dans une Amérique qui était encore frappée par le grave problème de la ségrégation, je dis chapeau bas! Ainsi entre deux attaques de diligences, deux combats à l'épée, Sprague de Camp nous parle de racisme et de sexe, d'amour et de respect d'autrui...

Alors effectivement l'écriture de Sprague de Camp, si elle est portée vers l'action et vers une réflexion profonde et intéressante (c'est la marque des plus grands auteurs de SF!) à tendance ici je trouve, dans sa structure, à être un brin répétitive. Toujours une quête, toujours sur Krishna et toujours une histoire d'amour comme si le recueil n'était pas fait pour être lu en une seule fois. Personnellement ça ne m'a pas ennuyé plus que cela tant l'ensemble reste plaisant à lire mais je conseillerais tout de même de prendre son temps pour découvrir cette œuvre qui franchement vaut le détour, surtout pour les mondes qu'elle décrit, pour ce style inimitable, à la limite du conte philosophique, et pour ses scènes d'actions époustouflantes.
C'est une belle découverte que voilà et j'espère que d'autres romans de cet auteur seront par la suite publiés dans cette collection les trésors de la SF, preuve que Bragelonne est sur tous les fronts!
Vous cherchez de la SF pas prise de tête et en même temps intelligente : jetez-vous sur Zeï !

Note : 7/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.bragelonne.fr/
Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2886
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Fils-Des-Brumes 1 - L'Empire Ultime Fils-Des-Brumes 1 - L'Empire Ultime
Depuis plusieurs siècles, le Seigneur Maître règne par la terreur sur l'Empire-Ultime, un monde recouvert par des brumes que le soleil peine à traverser. ...
Bitterblue Bitterblue
Paru à la suite de "Graceling" et de "Rouge", "Bitterblue" nous ramène dans cet univers des sept royaumes où l'on peut croiser les graceling, personnages a...
Morts Dents Lames Morts Dents Lames
Pourquoi lire Morts dents lames aux éditions La Madolière ? Tout d'abord pour l'illustration de couverture réalisée par le talentueux Bastien Lecouffe Dehar...

Autres films Au hasard...