Megalodon
Titre original: MEG
Genre: Science-fiction , Horreur
Année: 1997
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Editions du Rocher
Auteur: Steve Alten
Traducteur:
Laure Joanin
Sortie VO: 1997
 

S'il rencontre peu de succès de ce côté-ci de l'Atlantique, aux Etats-Unis en revanche Steve Alten a connu un succès phénoménal avec Megalodon et ses successeurs. Pour ceux qui ne connaissent pas l'auteur, sachez que Alten se plaît à revisiter quelques thèmes clichés de la science-fiction et du roman de monstres en y ajoutant une bonne dose de grand spectacle. Il a notamment écrit un roman décrivant la fin du monde en 2012 quand personne n'en parlait encore (Le serpent de l'apocalypse) et un thriller techno-scientifique (Goliath) qui n'est pas sans rappeler les premières œuvres de Crichton et son film Mondwest, lui-même peu éloigné dans l'esprit de Jurassic Park... Ce qui tombe très bien puisqu'il est justement questions de bêtes qui auraient vraiment, mais alors vraiment dû rester éteintes !


Jonas Taylor vit une obsession qui a depuis longtemps tourné à la névrose : la recherche d'une créature préhistorique monstrueuse, le Megalodon, un requin géant de vingt mètres de long prétendument éteint. A l'origine de cette obsession, un drame tragique survenu alors qu'il travaillait pour l'US Navy. Lors d'une plongée dans la fosse Challenger, le point le plus profond de la tranchée des Mariannes, dépression océanique la plus profonde (et inexplorée) de la planète, Taylor a paniqué et provoqué la mort de deux de ses collègues en déclenchant la remontée en urgence du sous-marin après avoir aperçu une lueur fantomatique... Persuadé qu'il s'agit d'un Megalodon, il passe son temps à se documenter sur la créature, au détriment de sa vie conjugale. Et il aura bientôt l'occasion de prouver l'existence du monstre, plongeant le lecteur (vous vous en douterez) dans un opéra aquatique morbide façon Jurassic Park rencontre les Dents de la Mer.

Seulement voilà, Steve Alten est très très fort, et ce qui pourrait s'annoncer comme un vilain pastiche des œuvres respectives de Crichton et Benchley se révèle en fait un roman solide et surprenant. D'abord parce que à l'instar de Banchley, notre bougre en connaît un rayon sur les requins préhistoriques et la géobiologie marine mais aussi le monde militaire, ce qui confère à Meg (le titre original du roman et le petit surnom du requin...) un background crédible et haut de gamme. Ensuite parce que Steve Alten est, comme Crichton cette fois, un véritable conteur d'histoires, et qu'il sait donner à tous ses personnages une saveur particulière (pour le lecteur et aussi pour le requin, hélas pour eux). Personnages alimentés d'ailleurs par ses propres lecteurs puisqu'il propose régulièrement via son site internet un character contest, permettant à tout un chacun de voir son nom figurer dans ses romans...Bref, on ne s'ennuie pas. Quelques scènes doivent beaucoup à Spielberg (et le schéma narratif appuie la fameuse leçon "vous ne verrez pas le monstre avant plusieurs chapitres"), quelques scènes sont aussi épiques que visuellement empruntées à l'imagerie cinématographique : beaucoup de « flashs », de sons, d'ambiances et de « cuts » narratifs. Pour résumer, disons simplement qu'il s'agit là d'un des meilleurs romans de monstres de ces dernières décennies. Et soulignons aussi que comme toute histoire de monstre qui se respecte, il y a une aventure humaine derrière... Mais que dans Meg, elle n'est ni vraiment derrière, ni devant, mais subtilement imbriquée à la trame principale. Le triangle formé par Jonas, Maggie et Terry cache des relations sous-jacentes encore bien plus complexes et carrément freudiennes, à base de figures paternelles et de constructions psychiques... et réserve au lecteur une conclusion heureuse, mais assez cynique quand on y réfléchit bien !


Un excellent roman à l'américaine, de belles séquences aussi sanguinolentes que nappées d'humour macabre et une épopée maritime haletante. Une réussite totale. Notez qu'après l'achat des droits d'adaptation par Walt Disney Pictures puis de longues négociations avec New Line Cinema, c'est finalement la société américaine Apelles Entertainment qui portera MEG au grand écran... Grandeur nature, donc.


Note : 9,5/10

 

Julienmorgan

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.stevealten.com/

- Site de l'éditeur : http://www.editionsdurocher.fr/ 

Vote:
 
8.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 5584
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Imriel 2 : La justice de kushiel Imriel 2 : La justice de kushiel
  "La justice de Kushiel" est le cinquième volume dont Jacqueline Carey situe l'action en Terre D'Ange, ce royaume à la fois si familier mais aussi si déli...
Hush Hush Hush Hush
Avant d'entamer "Hush, Hush" de Becca Fitzpatrick, je partais déjà avec deux a priori très positifs. L'un en raison de son thème, les Anges, on ne peut pl...
Riley Jenson 1 - Pleine lune Riley Jenson 1 - Pleine lune
On prend la recette propre à la Bit-Lit, à peu près les mêmes ingrédients, et on mélange pour obtenir un roman d’une lecture agréable, mais sans gran...

Autres films Au hasard...