Agent des Ombres 2, L' - Coeur de Loki
Genre: Dark Fantasy , Fantasy
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: Mnémos
Collection: Icares
Auteur: Michel Robert
Sortie VO: 2007
Illustrateur: Julien Delval
 

Alors que j'avais à mon grand regret un peu mis de côté par manque de temps la série "l'Agent des Ombres" de Michel Robert malgré un excellent premier tome, L'Ange du Chaos, voilà que les éditions Mnémos ont l'excellente idée de ressortir leur série phare dans une version corrigée et augmentée de quelques illustrations du talentueux Julien Delval dont cette magnifique couverture. Pour moi l'occasion parfaite de reprendre cette très bonne série tout en collant à l'actualité. Ou comment joindre l'utile à l'extrêmement agréable !


On avait quitté Cellendhyll de Cortavar en bien fâcheuse posture à la fin du second tome, sur cette fin atroce nous laissant avec un Adhan privé de ses pouvoirs depuis que son Maitre, Morion du Chaos, lui a implanté malgré lui un second cœur, un cœur de Loki. Le second tome s'ouvre donc sur un Cellendhyll diminué, enlaidi, gras, lourdaud, aigri et très vulnérable. Une sacrée déchéance pour l'Ange du Chaos, guerrier Initié, aussi terrible que redoutable... Ne supportant plus de le voir tourner comme un lion en cage, Morion envoie donc son agent bien malgré lui sur une mission toute simple, une mission d'infiltration de routine consistant à signer un acte de vente à Véronèse, une ville franche des Plans Primaires. Il le fait accompagner par Gheritarish, son ami Loki, qui est bien décidé à profiter du voyage pour remettre son Adhan en forme, coûte que coûte.

Et à côté de cela, nous allons aussi suivre les pas d'Estrée du Chaos, tentant de se dégager de sa sombre relation avec Léprin le Légat des Ténèbres et surtout de son addiction mortelle à la Bleue-Songe. Sa rencontre avec le Puissant Empaleur des Ames viendra bien vite changer la donne... Et je ne peux pas vous en dire plus. Ce serait trop vous dévoiler de l'intrigue de ce très riche roman qui ne vous laissera aucun répit, aucun temps mort, et que j'ai trouvé encore meilleur que le premier opus.  Ca part vite, fort, intensément, et cela ne s'arrête pas, je ne peux que vous parler des 50 premières pages de ce roman  très copieux tant les révélations s'enchainent !

Sexe, violence, cruauté, amour, trahison, danger, désillusions, loyauté et solidarité, complots, infiltration et espionnage, rouages politiques, tout y passe, il y en a pour tous les goûts. Les combats s'enchaînent, épiques, frénétiques, extrêmement sanglants et les personnalités se forgent, notamment celle de Cellendhyll, paradoxalement plus humain mais aussi encore plus cruel. Il sombre de plus en plus vers le côté sombre et l'on ne peut que craindre pour la suite... Ce second tome est réellement haletant et les rebondissements vont s'enchainer, il va vous emporter très très loin. Le sexe et la violence sont vraiment très présents, faisant de cette série une fantasy très sombre et extrême et pas forcément à mettre entre les plus jeunes mains. On ne peut que saluer l'audace de Michel Robert qui signe ici de la dark fantasy d'excellente facture, rondement menée et fluide. L'auteur s'égare parfois un peu dans le grivois et devient à certains moment maladroit en voulant alléger sa prose, mais passons, il y a tant de bonnes choses à côté qu'on va lui passer ces quelques maladresses sans faire la fine bouche !

Les personnages vont ici sacrément évoluer, nous livrer des facettes nouvelles de leur caractère et l'amour va être au premier plan dans ce tome. Vous n'avez pas fini de frémir pour vos héros !

On retrouve une bonne partie des protagonistes de "l'Ange du Chaos" et pour notre plus grand plaisir Gheritarish sera on ne peut plus présent. C'est fou comme ce Loki peut être attachant ! Mais il ya aussi les rivalités entre les puissances de la Lumière, des Ténèbres et du Chaos, les Complots et les révélations. On reparle un peu de cette Prophétie en toile de fond et les questions s'accumulent sur la Belle du Chaos, la Dague Sombre de Cellendhyll, effroyable et magique.

Michel Robert, avant de se consacrer à l'écriture, était un sportif de haut niveau et cela se sent. Il donne une âme et une profondeur réelles à son personnage, notamment dans les scènes de combat et d'action, et le rapport de Cellendhyll à son corps et à ses performances sent le vécu à plein nez, crédibilisant totalement notre lecture. On ressent les fourbures de l'homme affutant son corps, son désespoir devant un corps qui change et qui  l'abandonne, les sensations de récupération et de plénitude physique, on le vit vraiment. Certains passages, notamment vers le début sont excellents à ce niveau.


Il y a aurait vraiment beaucoup à dire sur ce roman, et ce que j'en retiens c'est son côté "page-turner" et sa violence matinée d'érotisme. Les personnages sont atypiques et attachants, l'intrigue est bougrement bien ficelée (à la fin du roman, on a vraiment le sentiment d'être passé par une pléthore d'événements et de rebondissements, d'en avoir eu pour son argent) et on est en face d'une excellent fantasy francophone, qui n'a absolument rien à envier à sa consœur anglo-saxonne.

Et je conclurais ma chronique en répondant à ceux qui se poseraient la question du pourquoi acheter en grand format la réédition d'une œuvre déjà sortie en poche. Et bien pour plusieurs raisons: déjà la beauté de l'ouvrage. La nouvelle maquette, la nouvelle illustration et les dessins de Julien Delval en font un magnifique livre. Et surtout, au-delà de l'esthétisme, pour les corrections apportées au texte. Pour ne rien vous cacher, j'ai eu tout le loisir de jongler entre la version poche et la nouvelle édition grand format de Mnémos (et oui, ne pas avoir le temps de le lire ne voulait pas dire que je ne me l'étais pas procuré, héhé !) et donc de comparer en toute objectivité. Et bien c'est le jour et la nuit ! Au revoir mots manquants et fautes de frappe, adieu coquilles et autres bévues qui gâchaient la lecture. Le texte que nous propose aujourd'hui Mnémos est nettement plus abouti et agréable à lire, j'en ai eu la preuve en jonglant entre les deux versions selon les formats les plus adaptés à la situation du moment et pour vérifier la pertinence de la réédition. Donc pas d'hésitation, Ce "Cœur de Loki" et sa suite, je n'en doute pas, méritent l'investissement et on ne peut que remercier l'éditeur de nous offrir de nouveau cette excellente saga torturée, sanglante, sombre et pleine de péripéties. Vivement le troisième tome !


Note : 9/10

 

Chaperon Rouge

 

A propos de ce roman :

 

- Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/
- Site de la série et de l'auteur : http://www.angeduchaos.com/

Vote:
 
7.40/10 ( 5 Votes )
Clics: 4396

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Mer des songes, La Mer des songes, La
L'auteur des Lunes de Sang revient avec un roman qui avait été publié de manière discrète par les éditions de L'atelier de presse et qui ressort dans un...
Sang de la mariée, Le Sang de la mariée, Le
La recherche de l'âme sœur est toujours un sujet d'actualité dans notre "société tournée vers la solitude", malheureusement il arrive que cette quête p...
Alice au pays des merveilles Alice au pays des merveilles
  On ne présente plus le chef-d'oeuvre de Lewis Caroll et le texte, source inépuisable d'inventivité, de jeux avec le langage, de multiples degrés de lect...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...