Sans un mot
Titre original: Hold tight
Genre: Thriller-Polar
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Belfond
Collection: Noir
Auteur: Harlan Coben
Traducteur:
Roxane Azimi
Sortie VO: 2008
 

Après le suicide d'un des camarades de lycée de leurs fils, Mike et Tia Baye en viennent à s'inquiéter pour leur fils Adam âgé de 16 ans, lui même en pleine crise d'adolescence.
Sans prévenir Adam, sa mère installe donc sur son ordinateur un logiciel espion qui la tiendra informée des activités de son rejeton sur internet.
La découverte de ses diverses correspondances (mail, MSN) amène le couple à penser que leur progéniture n'a pas la conscience tranquille. Mike et Tia apprennent également qu'Adam prévoit de participer à une "petite sauterie" chez un voisin turbulent.
Sans le prévenir ils s'organisent donc pour l'empêcher d'y aller, mais le jour J l'adolescent prend la poudre d'escampette laissant derrière lui sa petite sœur Jill sans surveillance. Mike part à sa recherche mais il s'avère que le jeune homme a disparu! Au même moment, un mystérieux tueur kidnappe une femme pour la torturer et la battre à mort...

Depuis quelques années, Harlan Coben parade en tête des meilleures ventes. Un succès qui n'est pas pour plaire à tout le monde puisque l'homme édite des romans avec la régularité d'un métronome (depuis 2003, 17 de ces livres on été traduit chez nous! Par ailleurs, l'acteur français Guillaume Canet est passé derrière la caméra pour adapter son premier livre paru en France "Ne le dis à personne").
Très vite, malgré sa réussite, on en vient même à le snober et à hésiter à le qualifier de véritable auteur. Il se retrouve ainsi classé dans la nébuleuse de la "sous littérature" tout comme d'autres best-sellers en tête de gondole dans les gares.
On accuse Harlan Coben de reprendre sans cesse dans ses ouvrages les mêmes schémas, sans parler de la naïveté des titres choisis pour ses romans qui ne sont pas sans rappeler la candeur de ceux de Marc Lévy ou Guillaume Musso! Plus qu'une affirmation, un simple constat issu des propos des amateurs d'Harlan Coben eux-mêmes, et qui bien souvent se dévalorisent, sans tenir compte qu'ils restent malgré tout des lecteurs (population en voie de disparition)!
Loin de moi l'idée de vouloir réhabiliter l'écrivain américain (il gagne plus d'argent que moi!) mais simplement d'aborder son œuvre au travers de l'un de ses livres que j'ai lu et qui m'a diverti.
"Sans un mot" (Hold tight) est le second ouvrage que je lis d'Harlan Coben, auparavant j'avais découvert "Disparu à jamais". Ces deux livres ne font pas parti du cycle de Myron Bolitar, un agent sportif, ancien membre du FBI, personnage repris de façon récurrente par l'auteur ("Rupture de contrat" en est le premier volet et le dernier en date, "Sans laisser d'adresse", sortira au mois de mars chez Belfond). En toute honnêteté, je n'ai pas gardé de souvenir marquant de la lecture de mon premier roman d'Harlan Coben, si ce n'est que l'intrigue ne m'avait pas déplu.
J'ai tout autant apprécié celle de "Sans un mot". Une fois encore l'écrivain utilise le motif d'une disparition pour broder un canevas où différents protagonistes vont voir bien malgré eux leurs chemins diverger pour former une histoire commune. Les coïncidences malheureuses se multiplient, occasionnant de nombreux rebondissements.
On trouve d'un coté une famille américaine huppée et confrontée à une certaine forme de délinquance (les "pharm parties"- je n'en dirais pas plus!) et de l'autre un tueur sadique aux motivations nébuleuses, mais qui, on s'en doute, finira par croiser leur chemin par le biais d'un subterfuge largement sous-entendu qui reste plus que plausible. Harlan Coben adopte ici  un style qui a fait ses preuves. Il multiplie les coups de théâtre, adopte un rythme débridé, faisant appel à nos instincts inconscients d'autodéfense et de paranoïa. On est véritablement happé par le livre !
Au-delà de la caricature égratignant l'american way of life (c'est toujours un plaisir de voir le quotidien de gens à priori parfaits tourner au cauchemar), il y a une réflexion sur internet et son utilisation, mettant en garde contre l'utilisation qui peut en être faite, notamment par les plus jeunes qui ne sont pas toujours assez matures pour juger des conséquences.

Même si "Sans un mot" n'est pas un chef-d'œuvre, il faut reconnaître au maître d'ouvrage un certain savoir faire. Il sait rester intéressant, tout en étant original et surtout de par son écriture fluide, très accessible.
Sans être un fan inconditionnel, les livres d'Harlan Coben se révèlent être ce que j'appelle d'excellents romans de transition: de ceux qui  permettent de se détacher d'un livre prenant avant de s'attaquer un autre du même genre.

Note : 7/10

 

Ludo

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.harlancoben.com/

- Site de l'éditeur : http://www.belfond.fr/
Vote:
 
5.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 2805
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Radu Dracula 2 - ...Que cette coupe s’éloigne de moi ! Radu Dracula 2 - ...Que cette coupe s’éloigne de moi !
Radu est le jeune frère de Vlad, le bien connu comte Dracula. Radu, devenu vampire, signe un pacte avec le diable : il devra retrouver le Graal, le sang du C...
Contes d'Amy, Les Contes d'Amy, Les
Après "Marches Nocturnes" de Frank Ferric, "Le Destin des morts" de Jean Pierre Favard, "Fissures" de Jess Kaan, les "Contes Désenchantés" de David Bry ou ...
Petit guide à trimballer de la littérature vampirique, Le Petit guide à trimballer de la littérature vampirique, Le
Bon, vous le savez tous, les vampires sont à la mode. Mais en fait, par delà le phénomène Twillight ou bien Bit-lit, ils n'ont jamais cessé de fasciner d...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...