Les voies de l'ombre 3 - Instinct
Genre: Thriller-Polar
Année: 2008
Pays d'origine: France
Editeur: Télémaque
Auteur: Jérôme Camut et Nathalie Hug
 

L'annonce de la sortie imminente du quatrième tome de "Les voies de l'ombre" aux éditions Télémaque m'a mis au pied du mur. Difficile de repousser plus longtemps l'échéance !
Il allait falloir m'atteler à la lecture d'"Instinct", m'immerger de nouveau dans le monde de Kurtz et me confronter, de facto, à l'angoisse de ne plus avoir en stock d'autres romans inédits de Jérôme Camut et Nathalie Hug (Juste une petite nouvelle dans une anthologie Bragelonne- "EpylaCopa" dans "Fantasy 2006").
Quand j'aime un auteur, je me garde toujours un de ses romans sous le coude le plus longtemps possible…

Vous ne connaissez pas Kurtz?
Permettez-moi de vous dire que si vous êtes amateur de thriller, cette méconnaissance n'est pas en votre honneur… Vous êtes passé à coté de quelque chose !
Fort heureusement, vous pourrez toujours vous rattraper après avoir lu cette chronique et vous jeter sur l'œuvre des Cam/Hug en commençant par "Prédation" et "Stigmates" les deux précédents volets de cette série.
Avec Kurtz, notre couple d'écrivains peut s'enorgueillir d'avoir crée une référence du genre, un personnage qui restera profondément ancré dans l'esprit des lecteurs alors même qu'ils auront refermé leurs livres, une référence du thriller comme Hannibal Lecter ("Le silence des agneaux" de Thomas Harris) ou plus récemment Dexter (de Jeff Lindsay). On ne ressort pas indemne d'une rencontre avec Olivier Lavigne (son état civil), ceux qui ont tenté de l'arrêter le savent !
Kurtz que l'on retrouve dès le début de ce nouvel opus dans une situation totalement inconcevable: emprisonné!
Celui qui à une époque avait soumis des hommes en enlevant "la chair de leur chair", où qui avait séquestré feu Rufus Baudenuit, policier qui n'a eu de cesse de le traquer, se réveille lui-même drogué dans un endroit inconnu!
Supposé décédé (il avait lui-même mis en scène sa mort), les chances de Kurtz de se voir secourir sont faibles, il ne peut compter que sur lui-même. Il a de la ressource, ses ennemis ne sont pas sans le savoir. L'œuvre qu'il a imaginé des années auparavant est donc sur le point de se réaliser: Les chiens de Kurtz se mettent à semer le chaos en Europe. Mais la meute, sans leur maître à leur tête, risque fort de causer encore plus de dégâts!
Dupes jusqu'à un certain point les autorités politiques rappellent Eliah Daza de sa retraite africaine pour retrouver la piste de Kurtz et ses petits carnets. Dans ses bagages, il emmène son épouse Malia à quelques jours du terme où elle doit donner naissance à des jumeaux.
Amnésique après un coup d'éclat à Berlin, Shan Guenarec se révèle quant à elle l'un des soldats de l'ombre du génie pervers, son état faisant d'elle une cible pour le reste de la meute. Se livrer à la police pourrait être la solution pour leur échapper…
Chaque nouveau roman de Nathalie Hug et Jérôme Camut est une véritable surprise, celui-ci ne déroge pas à la règle et là où d'autres peinent à offrir des suites sans saveur, "les deux moitiés d'orange" comme ils s'appellent, n'hésitent pas à nous bousculer!
On voit les personnages que l'on connaît (difficile de lire "Instinct" sans avoir lu les précédents volets de "Les voies de l'ombre") et qu'on a appris à apprécier (ou à détester) évoluer dans des directions que l'on ne leur souhaiterait pas, mais parfaitement cohérentes dès lors qu'on adopte la logique des auteurs.
Pour sa dernière aventure Kurtz (mais est-ce vraiment la dernière? Il fait une très brève apparition dans "Les yeux de Harry"- dernier roman paru Calmann Levy) est sans aucun doute celui qui est le moins épargné. Un "traitement de faveur"qui le rend encore plus monstrueux, et, c'est étonnant, paradoxalement plus humain! Au travers les expériences qu'il traverse le personnage est définitivement transcendé et entre directement au panthéon des "méchants"!
Andreas Darblay, sa fille Clara ou bien encore le jeune Louis Cholet (ces deux derniers seront les héros de "Fauves") sont également au générique de cette suite de "Stigmate" qui introduit Shan Guenarec, personnage de tueuse amnésique dont on pourrait douter de l'originalité (La littérature de genre en compte des "Nikita") si Olivier Lavigne n'était pas son "programmateur".
Si l'intrigue des précédents épisodes pouvait sembler diabolique, les qualificatifs viennent à manquer pour celle d'"Instinct" (tout simplement grandiose?). Cela n'est pas sans raison que ce volume arbore la couleur la plus sombre du triptyque déjà paru: Nathalie Hug et Jérome Camut frappent encore plus fort, difficile d'inventer histoire plus sombre et torturée!
La véritable œuvre de Kurtz, débutée treize ans auparavant en Roumanie (sur les terres mêmes du comte Dracula), nous y est exposée (des extraits de ses carnets sont repris à la fin de ce volume). L'organisation criminelle qui était son fond de commerce s'en trouve "amoindrie".

Réservé à un public averti, "Instinct" est un thriller psychologique qui fait frissonner autant qu'il attire. Une affirmation qui se vérifie tout du long des quatre parties du roman.
Intitulées respectivement "Les proies", "Les chasseurs", "Les maîtres", "Les chiens", leurs titres illustrent parfaitement la course poursuite trépidante qui se met en place et qui dure en réalité quinze jours. Le lecteur, lui, est happé dès le prologue et reste sur la brèche tout du long des 500 pages du livre, qui ne souffre quasiment d'aucun temps mort!
S'appuyant sur un contexte socio-politico-économique actuel (c'est la crise!), Nathalie Hug et Jérome Camut, construisent des scènes crédibles et fortes. J'en qualifierais beaucoup d'inoubliables de par leur symbolisme! Force est de constater que tout comme les différents protagonistes, les lecteurs se sentiront, à un moment ou un autre, attirés par la nébuleuse noire des raisonnements (pas si) déments de Kurtz.
Quand bien même on peut le regarder avec une certaine répulsion, il ne laisse pas indifférent! Encore une fois, le réalisme qu'emploient les deux écrivains est à l'origine de ce sentiment de malaise. On se trouve interpellé à de nombreuses reprises au travers l'évocation de l'enfance de Malia, ou bien lors de la scène de l'émeute de la Plaine St Denis où Diego et ses gitans tiennent un rôle.
S'il suffisait d'un seul homme pour que nous nous mettions tous à douter, Kurtz est celui-là (mais n'oublions pas ces géniteurs Nathalie et Jérôme)!!
Un roman, une série qui créera chez tous ses lecteurs des réminiscences!
Ils ne vous restent plus que quelques semaines pour rattraper votre retard avant la lsortie de la suite (Le titre n'est pas encore arrêté nous disent les auteurs)

Note : 9/10

 

Ludo

 

A propos de ce livre :

 

- Site des auteurs : http://www.jeromecamut.com/

- Site de l'éditeur : http://www.editionstelemaque.com/

Vote:
 
6.71/10 ( 7 Votes )
Clics: 3792
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pays Fantôme, Le Pays Fantôme, Le
Alors qu'il espérait passé une vie loin de la Brèche et échappé à son destin, Travis Chase voie une jeune agente de Tangent le chercher alors qu'il se c...
Meg Corbyn 1- Lettres écarlates Meg Corbyn 1- Lettres écarlates
  Après l'excellente "trilogie des joyaux noirs", Anne Bishop nous revient avec un roman plutôt atypique : à la frontière de la bit-lit, de la fantasy et ...
 Lune mauve 1 - La disparue Lune mauve 1 - La disparue
"Lune mauve" est un premier roman fantastique qui se déroule entre Paris et la Bretagne et nous permet de faire connaissance avec la jeune Séléné au momen...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...