Carton Blême
Genre: Thriller-Polar , Anticipation
Année: 1985
Pays d'origine: France
Editeur: Rivages Noirs
Auteur: Pierre Siniac
 

 

Nous voici donc rentrés de plein fouet dans un troisième millénaire au sein duquel le déficit de la sécurité sociale s'est accru de manière phénoménale.

Pour remédier à ce problème, le ministre de l'intérieur du nouveau gouvernement vient d'instaurer une nouvelle loi : Les résidents français se doivent de se rendre à un check-up régulier afin de vérifier leur état de santé.

De par l'accroissement stupéfiant de la population et le chaos ambiant, la police ne peut assurer de par ses effectifs et le coût qui va avec, la protection de tous les individus. De fait, à l'issu des check-up, les français âgés de plus de 16 ans se voient attribuer un carton d'une couleur correspondant à leur état de santé, mais aussi, par extension, à leur droit de se voir offrir les services protecteurs d'une police dépassée.

Ainsi chaque maladie se voit relié à un certain pourcentage, lequel est ôté en fin de bilan de santé dans l'addition et pour l'attribution dudit carton.

Les personnes détentrices d'un carton bleu gardent leurs droits en matière de protection. En revanche, les détenteurs de cartons blêmes se voient refuser toute protection par la même police. Un détenteur d'un carton blême est potentiellement destiné à vivre moins longtemps et c'est dans cette optique que sa préservation est de moindre intérêt puisque celui-ci ne participe pas au même degré de constructivité au sein de notre société moderne.

A noter qu'un policier se verrait directement sanctionné s'il venait à porter secours à un "carton blême". C'est en tout cas dans ce contexte qu'un Serial Killer que l'on nomme le "Tueur au marteau" sévit dans les zones urbaines. Les victimes sont quasiment toutes détentrices d'un carton blême. Bientôt le corps de Claudine Stern est retrouvée la tête écrasée dans la banlieue Sud-Est, 45ème district. Le commissaire Héclans se retrouve en charge de l'affaire. Un affaire qui va prendre une tournure dans laquelle les intérêts politiques seront mis à mal...

 

Cauchemardesque, mais tellement plausible ! Voici les premiers mots qui nous viennent à l'esprit à la lecture de cet excellent polar d'anticipation français. Auteur d'un flopée de romans policiers depuis la fin des années 60, Rignac s'était fait une solide et méritée réputation d'iconoclaste du genre. Des romans emprunts d'une noirceur désespérée, quasi nihilistes, et dans lesquels la plupart du temps les protagonistes principaux étaient mis à mal. Rarement ceux-ci furent décris comme des héros mais plutôt comme des être faibles, lâches, se défilant le plus souvent devant leurs responsabilités d'être humain tout en se cachant derrière des lois pour justifier leur inaction.

Autant dire que c'est à nouveau le cas, puisqu'au-delà du tueur au marteau qui finalement ne sert que de prétexte à une peinture futuriste morbide, jusqu'à devenir quasiment secondaire, voire anecdotique, nous retrouvons une bande de flics en charge de l'enquête, qu'on attaquerait à ce jour et au minimum, pour non assistance à personne en danger. Le premier d'entre-eux est l'inspecteur Aimé Jimès, alerté par la victime précitée, mais qui refusa de la protéger sous prétexte qu'elle détenait un carton blême. Le second est l'inspecteur Héclans, qui doit à la fois trouver le coupable, tout en se tenant à l'écart de tout ce qui pourrait mettre en danger les membres d'un gouvernement qui s'avèreront véreux et peut-être même (mais c'est à vous chers lecteur d'aller le vérifier par vous-mêmes !) à l'origine de meurtres mis sur le compte de notre Serial Killer marteau.

La force de Siniac est de réussir à marier l'hénaurme (finalement, on frôle assez souvent la farce rabelaisienne) et le pamphlet cruel et sans concession. Inutile de vous dire que ce dernier est en totale adéquation avec un constat alarmiste que fait l'auteur sur notre société actuelle et ses dérives alors pré-existantes en 1985.

 

Déroutant lors des premières pages, Pierre Siniac parvient à livrer au final un polar d'anticipation tenant en haleine sans démentir, et ce en mixant les points de vue de ses personnages, les rapports de police et les textes de loi, transcrits de manière on ne peut plus brute. A bien y réfléchir, il s'agit là d'un étonnant tour de force au regard de la longueur de son singulier thriller d'anticipation (184 pages dans l'édition Rivages/Noir).

A la lecture de "Carton Blême", on regrette finalement la disparition en 2002 d'un auteur décapant, qu'on peut sans risque qualifier aujourd'hui "d'utilité publique".

 

Mallox

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.payot-rivages.net

Vote:
 
7.25/10 ( 4 Votes )
Clics: 2993
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Furies de Boras, Les Furies de Boras, Les
Si Stieg Larsson et sa trilogie "Millénium" ont lancé une mode du polar suédois, pour ne pas dire nordique, en France avec des auteurs comme Henning Mankel...
Ceux des eaux mortes 2 - Au large des vivants Ceux des eaux mortes 2 - Au large des vivants
N'ayant pas été totalement convaincue par le premier opus, c'est avec un peu d'appréhension et beaucoup d'espoir que j'ai commencé la lecture de ce second...
Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia
Bien qu'elle ait réussi à sauver Zal, l'elfe rock-star, des siens, on ne peut pas dire que la mission précédente de Lila Black ait été une réussite. On...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...