Anthropophagous 2000
Genre: Gore
Année: 1999
Pays d'origine: Allemagne
Réalisateur: Andreas Schnaas
Casting:
Achim Kohlhase, Andre Sobottka, Dirk Thies, Joe Neumann, Jens Bauhuf, Bernd Meißner, Carsten De Jonge, Andreas Schnaas, Karl-Heinz Geisendorf, Sybille Kohlhase, Cordula Kruger, Sandra Berg, Maja Carstens...
 

Un groupe d'amis part en vacances dans la campagne, mais un mystérieux personnage semble manger tous les visiteurs de la contrée.

 

 

Pour ceux qui connaissent les oeuvres précédentes de Schnaas, pas de surprise, mais il en parlera sûrement mieux que moi, voici ce qu'il m'a déclaré dans une interview menée par sms :
"Lorsque j'ai vu ce film italien, je me suis dit qu'il manquait sérieusement de gore, alors j'ai loué un camping car, téléphoné à mes cousins, à un de mes potes qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Dave Murray pour savoir s'ils pouvaient se libérer pendant le tournage le temps d'un week-end pour en faire un remake.
Celui-ci s'est déroulé dans la maison de mes parents qui étaient absents. Tout s'est bien passé, ma tante Ute a produit et monté le film, et la post-production des effets spéciaux s'est déroulée dans le garage de mon oncle Karl, charcutier de sa profession. Les effets spéciaux sont l'œuvre de Magic cinema FX, bien plus concurrentiels qu'ILM ou Rick Baker qui de toute façon était déjà occupé sur un autre film.
J'ai tenu à créer un anthropophage plus humain avec des sentiments, qui se laisse aller à pleurer lorsqu'il mange un foetus ou quand on brise le portrait de sa défunte fille et qui serait capable de grogner de façon terrifiante mais aussi de parler pour parler de sa vie et de ses drames.
Pour le maquillage, nous avons opté pour le même que l'original mais avec une différente marque de pâte à modeler, le résultat est saisissant !
Par contre, j'ai tenu à éviter de faire un vulgaire slasher à la façon des "Vendredi 13", j'ai apporté un nouveau concept qui est celui des chairs molles, l’anthropophage peut ainsi plonger à son aise ses mains dans n’importe quelle partie du corps pour la vider de ses organes, cela nous a permis d'aller plus loin en terme de gore.
J'ai aussi beaucoup joué sur l'élément temporel, n'hésitant pas à faire tomber la nuit selon les besoins du script.
Surtout, j'ai privilégié un traitement réaliste des réactions des personnages, ceux-ci pouvant se laisser aller à des ébats érotiques alors que le massacre a déjà commencé.

 

 

Bien sûr, le film est fidèle, la séquence de la femme enceinte ou celle où le cannibale s'auto-dévore sont présentes mais j'ai tenu à rajouter certains éléments, ainsi je trouve beaucoup plus intéressant de décapiter l'anthropophage avec une pelle pour mettre fin à ses jours et de laisser planer une certaine ambiguïté quant à sa mort dans l'épilogue du film.
La seule véritable infidélité concerne le lieu de tournage, au lieu d'aller dans des îles ensoleillées, chose rendue impossible par le forfait de kilométrage du camping car, nous avons tourné en Basse-Saxe, région réputée pour son ensoleillement; de toute façon le public n’y verra que du feu tant nous avons pris soin de la photo."
Bien sûr cette interview est fausse mais pas si éloignée de la réalité, que dire de plus si ce n'est que c'est fauché, mal joué, mal filmé et que les effets spéciaux sont propres à redonner du courage à tous ceux qui désespéraient de filmer un jour leurs créations !
Bravo à Schnaas pour sa témérité et son acharnement, le cinéma a besoin de gens tels que lui, et même s’il n’en a pas besoin, c'est pareil !
Non-amateurs du réalisateur s'abstenir.

 

Note : 3/10

 

Plissken
Vote:
 
6.25/10 ( 8 Votes )
Clics: 5618
0

Autres films Au hasard...