Arachnid
Genre: Horreur , Agressions animales
Année: 2002
Pays d'origine: Espagne
Réalisateur: Jack Sholder
Casting:
Chris Potter, Alex Reid, José Sancho, Neus Asensi, Ravil Issyanov, Rocqueford Allen...
 

Dans un hôpital de Guam, les médecins reçoivent un patient en sale état, un militaire mordu par une bestiole sur une île du Pacifique. N'ayant pas vu l'introduction du film, pas plus qu'ils n'ont lu le titre, ils se demandent qui diable a bien pu mordre l'homme jusqu'à le rendre dans cet état ? Pour le découvrir, ils (enfin le médecin et son assistante) organisent une expédition sur la fameuse île en compagnie d'une pilote, de trois troufions, d'un arachnologue et de quelques autochtones.

 


Et c'est parti pour une heure et demie de relatif ennui. Pourtant, si ce pitch est rudimentaire, rien ne semble à priori s'opposer à un bon petit film gentiment gore avec de l'action dedans. Malheureusement, cela n'est pas venu à l'idée de Sholder (coupable de Freddy 2) ou des sbires de la Fantastic Factory (la firme ibérique de Brian Yuzna), qui préférèrent se concentrer pendant cinquante minutes sur les interrogations de leur petite troupe.
Celle-ci n'est ainsi pas capable de deviner qu'une araignée géante se ballade dans le coin, malgré les indications, et malgré que le public soit là pour ça. De ce fait, si ce n'est pour quelques attaques molles de provenance pseudo non-identifiée et pour quelques découvertes scientifiques anormales, l'araignée n'est jamais à l'oeuvre. Le spectateur commence alors à s'énerver, tout comme les protagonistes qui se crêpent le chignon sur leur île, ce qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'heureusement défunte émission Koh-Lanta.
Sur quoi se rabattre, alors ? Pas sur l'enquête, donc, puisque le spectateur sait déjà qu'il y a déjà une araignée et qu'il n'attend qu'une chose : de la voir enfin. Pas non plus sur les relations inter-personnages, dont on se fout et qui de toute façon sont mal faites. Même pas sur les filles, qui rechignent à être sexy dans leur débardeur. Rien, en fait.
Donc au moment où le spectateur commence à se résigner et à tomber en léthargie, l'action arrive. Ca y est, l'araignée est là. Et comme il n'y a pas eu trop de morts jusque là, il y a possibilité de rattraper le temps perdu. Ce qui est relativement fait. Certes, il y a pas mal de morts en peu de temps, mais pas aussi spectaculaires que ce que l'on aurait souhaité. Pas gore pour un sou. Et puis il y a le combat final, plutôt bien rythmé même s’il manque encore une fois de violence.

 


Bref au final, un film assez mauvais, même si la fin remonte vaguement le niveau (qui n'est pas calamiteux non plus : au moins échappe-t-on aux tics de mise en scène modernes, et le peu qui est montré est bien montré). A croire que les films de monstres modernes sont voués à l'échec...

Note : 4/10

 

Walter paisley
Vote:
 
3.00/10 ( 10 Votes )
Clics: 4307
0

Autres films Au hasard...