Hirondelle d'Or, L'
Titre original: Da Zui Xia
Genre: Wu Xia Pian
Année: 1966
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: King Hu
Casting:
Chang Pei Pei, Yueh Hua, Cheng Hung-Lieh, Li Yun-Chung...
 

Le wu xia pian est à l'Orient ce que le film de cape et d'épée est à l'Occident. Présent à travers le cinéma en Chine depuis les années 1920, il s'inspire des légendes et de la littérature chinoise (comme "Au Bord de l'Eau"). Contrairement au kung-fu, qui fut connu dans le monde entier en partie grâce aux films de Bruce Lee, le wu xia pian est resté très (trop) longtemps un genre inconnu dans la plupart des pays d'Europe et d'Amérique. Il a fallu le succès de "Tigre et Dragon", en 2000, pour que le monde découvre enfin ce que c'était. Le film d'Ang Lee n'est ni plus ni moins qu'un hommage au cinéma de King Hu (décédé en 1997), dans lequel on retrouve d'ailleurs l'héroïne de L'Hirondelle d'Or : Cheng Pei Pei.
Très longtemps, les fans de wu xia pian, en France, ont du se contenter de quelques K7, notamment la très bonne série éditée par Scherzo sous l'égide de Christophe Gans, et quelques perles çà et là, comme "La Rage du Tigre" éditée par René Chateau, ou encore "Shaolin contre Ninja" par le biais de Warner (celui réalisé par Liu Chia Liang, à ne pas confondre avec le kung fu portant le même titre, de Cheh Pai). Grâce à certains éditeurs, principalement HK Video et Wild Side, il est désormais possible depuis quelques années de revoir ou découvrir certains de ces chefs-d'oeuvre. "L'hirondelle d'or" fait partie des classiques du genre, et fut le précurseur du renouveau du wu xia pian, un âge d'or qui allait durer quelques années, jusqu'en 1971.

 

 

L'Hirondelle d'Or est un agent du gouvernement, à la fois diplomate et combattante hors-pair, chargée par le gouverneur de négocier la libération de son fils. Celui-ci a été kidnappé par une bande de bandits redoutables, appelée "Les Cinq Tigres", en raison du nom de leurs chefs. Ces cinq leaders (frères, cousins, amis ?) font régner la terreur dans la région, ils sont sans foi ni loi, et n'ont pas hésité à investir un temple Shaolin pour s'en servir de base (idée astucieuse, on ne trouverait pas meilleure cachette). Les moines sont obligés de se taire, sous peine de se voir envoyer ad patres, eux et leurs jeunes disciples.
Les bandits veulent échanger le fils du gouverneur contre leur chef, qui a été arrêté par le pouvoir en place. Afin de négocier un éventuel échange entre le bandit et le haut fonctionnaire de l'Empire (qui se trouve être le propre frère d'Hirondelle d'Or), l'héroïne se rend dans une auberge où elle doit rencontrer Tigre au Visage de Jade, le numéro deux de la bande, un être vil et sournois, qui cache sous un visage angélique le masque de la traîtrise. Excellent bretteur, celui-ci possède également un éventail qu'il utilise pour donner des ordres de manière cachée, l'objet pouvant aussi lancer des fléchettes empoisonnées.
Arrivée à l'auberge, Hirondelle d'Or rencontre en fait un autre leader : Tigre Souriant. La plupart des tables de la taverne sont occupées par des bandits. La jeune femme ne semble pas craindre une éventuelle confrontation. Mais un événement inattendu se produit lorsqu'arrive un poète éthylique, étrange personnage accompagné d'une bande de jeunes mendiants qui font la manche en poussant la chansonnette. Chat Ivre, tel est le nom de l'ivrogne, n'est évidemment pas aussi innocent qu'il en a l'air. Sans son aide, Hirondelle d'Or n'a que très peu de chances de trouver le repaire des bandits, les affronter, et libérer son frère. Mais qui est Chat Ivre, en vérité ???...

 

 

"L'Hirondelle d'Or" doit évidemment beaucoup à l'interprétation de son actrice principale : Cheng Pei Pei. Sa formation de danseuse compense son inexpérience dans le domaine des arts martiaux. Chaque combat dans le film est chorégraphié comme un ballet. Alors, bien sûr, certains vont trouver les scènes de combats totalement irréalistes, et manquant singulièrement de dynamisme. Mais le rythme est bel et bien présent, à chaque instant, et Cheng Pei Pei mérite à coup sûr son surnom de "Reine des Dames d'Epée". A la fois lointaine et gracieuse, forte et fragile, Cheng Pei Pei sera tout au long de sa carrière le porte-drapeau des héroïnes du film de sabre, et entraînera dans son sillage d'autres vedettes comme Angela Mao, Xu Feng et Shih Szu (Cheng Pei Pei passant symboliquement le témoin à cette dernière dans le sublime "Les Griffes de Jade"). "L'Hirondelle d'Or" est un film-clé dans l'histoire du film du sabre, car c'est lui qui a relancé le genre, et permis à d'autres de voir le jour, comme la série des "One-armed Swordman" par exemple.
Pour la petite histoire, le titre original du film : Da Zui Xia, signifie "Le grand héros ivre". Car le film s'inspire d'une célèbre pièce de l'Opéra de Pékin : "Le Mendiant Ivre". Cela signifie que le rôle tenu par Yueh Hua, celui de Chat Ivre, revêt tout autant d'importance que celui d'Hirondelle d'Or.

 

 

Note : 8,5/10

 

Flint
 
En rapport avec le film :
 
Vote:
 
8.50/10 ( 6 Votes )
Clics: 4039
0

Autres films Au hasard...