Une flic de choc
Titre original: Zhi fa xian feng
Genre: Polar , Action
Année: 1986
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: Corey Yuen
Casting:
Biao Yuen, Cynthia Rothrock, Roy Chiao, Siu-Wong Fan, Melvin Wong, Karen Sheperd...
Aka: Righting Wrongs / Above the Law
 

Un avocat dégoûté par une justice qui laisse partir de dangereux trafiquants de drogue faute de preuve (il a pourtant fait assassiner le seul témoin et toute sa famille), décide de faire justice lui-même, en abattant l'un des deux criminels. Voulant exécuter le second dans sa maison, il est devancé par quelqu'un d'autre, mais hélas, il est vite suspecté de meurtre par la police.

 


Au milieu des années 80 le western polar est en train de devenir le genre de prédilection à Hong Kong. Après des années de karaté et de Wu Xia Pian, la péninsule entre enfin dans le vingtième siècle en produisant toute une série de films contemporains, hargneux et brutaux qui grâce à la dextérité de certains réalisateurs et à l'inconscience des cascadeurs locaux vont devenir des références dans le cinéma d'action. Les femmes vont prendre une part active dans cette révolution cinématographique en créant un genre à part entière à Hong Kong, le GWG (Girls with Gun). C'est pendant cette période que l'américaine Cynthia Rothrock, championne du monde de karaté de 1981 à 1985, va s'imposer comme l'une des stars féminines du genre. Pour se différencier de ses consœurs asiatiques beaucoup plus jolies, elle pourra compter sur deux choses : une agilité incroyable associée à une connaissance préalable des arts martiaux, mais surtout la (fausse) blondeur de sa chevelure. Elle deviendra ainsi l'une des rares "gweilo" à jouer sur un pied d'égalité avec les stars locales et surtout la seule à n'avoir jamais joué le rôle de "méchante". L'actrice aurait du affronter Jackie Chan dans le fameux "Armor of God / Mr Dynamite" mais suite aux blessures de l'acteur, le planning fut bouleversé et Cynthia dû choisir. Entre renoncer à tourner dans cette production ou affronter Chan, elle choisit la première solution. Parmi sa filmographie on peut retenir "Yes Madam / In the Line of Duty 2" ou "Raging Thunder". Après trois ans passés en Asie elle retourna aux États-unis ou elle entamera une seconde carrière prolifique dans la série B avec des séries comme "China O'Brien", "Tiger Claw" ou "Rage of Honor" au côté notamment de l'acteur Richard Norton (doublure de Chuck Norris). A Noter que depuis l'actrice à retrouvé sa couleur naturel, le brun.

 

 

Le film est l'un des rares de cette époques à être sorti chez nous (en vidéo), sous le titre évocateur de "Une Flic de Choc", mettant en avant sa co-vedette féminine. Même si la vraie star du film est bien Biao Yuen, ancien cascadeur de la fameuse équipe de Samo Hung, l'acteur est surtout connu pour sa participation à divers kung fu comédies aux côtés de ces amis Jackie Chan et Samo Hung ("Le Flic de Hong Kong"). Ce film était pour lui l'occasion de débuter une carrière solo, et pour mettre toute les chances de son côté il décida d'engager le meilleur chorégraphe / réalisateur de l'époque, Corey Yuen. Ce dernier a travaillé sur de nombreux film chinois, à tel point que son talent finit par traverser les frontières. Aujourd'hui il travaille aussi bien sur des productions locales que sur des films étrangers, comme les productions Europa (Besson) "Le Baiser de Dragon", "Le Transporteur 1 à 3" ou des productions américaines comme "The One" ou "X-Men". Récemment on a pu voir son nom au générique de "Dead or Alive", une nouvelle adaptation d'un jeu vidéo totalement régressive avec plein de jolies filles en petite tenue qui se battent comme des moines Shaolins. Un futur film de pervers.

 


Le choix de Corey Yuen est des plus judicieux. Il réalise un petit film nerveux, sadique (on n'hésite pas à éliminer un témoin et sa famille à la grenade) et efficace, aux combats époustouflants. Ce qui valut à l'œuvre un beau succès au box office et une belle petite réputation même à l'extérieur des frontières. Il faut avouer que le travaille de Corey est des plus incroyables, notamment ces impressionnantes bastons comme celle du parking ou du hangar à avion. Le film est conçu pour mettre en avant sa vedette Biao Yuen, qui change ici complètement de registre, loin des comédies qu'il tournait avec ses potes, et il faut bien le reconnaitre, ce dernier ne s'en tire pas trop mal dans son rôle d'avocat justicier. Un personnage qui voit son mentor abattu sous ses yeux, puis qui faute de témoins (tous mort) doit relâcher un dangereux criminel. Dégouté par le système il décide d'y remédier de manière radicale. Malheureusement pour lui il devra aussi affronter un flic ripou de la pire espèce et une inspectrice (Cynthia Rothrock) aussi impitoyable qu'incorruptible. Cynthia (qui sera dirigée plusieurs fois par Yuen) démontre une véritable maitrise de son art et d'une grande agilité dans les combats (voir son incroyable affrontement avec une autre championne américaine, Karen Sheperd), à un tel point qu'elle arrive par moment à éclipser son partenaire. Voila un excellent film de baston basique et efficace qui mérite amplement sa très bonne réputation.

 

 

The Omega Man

 

En rapport avec le film :

 

# Il existe trois fins alternatives, la plus longue est la version chinoise. On voit le héros s'écraser en mer, être récupéré puis emprisonné, on voit le juge rendre sa sentence. Pour sa sortie en vidéo, René Château proposait une fin légèrement raccourcie par rapport à la version originale, le juge disparaissant et laissant une voix off (à noter que d'autres séquences du film furent supprimées, notamment une histoire secondaire entre l'adjoint maladroit de Cynthia et son père). Le dvd zone 1 américain propose une fin beaucoup plus courte, où on ne voit que le crash du héros et son corps flotter, cut.

Vote:
 
5.70/10 ( 10 Votes )
Clics: 5187
0

Autres films Au hasard...