Coed Fever
Genre: Porno
Année: 1980
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Gary Graver (sous son pseudo Robert Mc Callum)
Casting:
nnette Haven, Lisa De Leeuw, Samantha Fox, Brooke West, Jamie Gillis, John Leslie, Vanessa Del Rio, Juliet Anderson...
Aka: Fièvre au lycée / Co-Ed Fever
 

Dans chaque campus américain on trouve une association d'étudiantes, ou "sorority". Celle qui nous intéresse ici a pour présidente Kimberly Anne Jackson (Annette Haven), qui dirige son groupe d'étudiantes avec une poigne de fer. Elle est de plus la fille de W.R. Jackson, un magnat de la presse exerçant une forte influence auprès des instances dirigeantes du campus, composées de l'incompétent Dean Butts, et de l'intuitive Dean Spear (Juliet Anderson). W.R. a prévu de faire la prochaine couverture de son magazine sur les filles du campus membres de la fraternité. Dans cette optique, il a engagé un journaliste et un photographe, Fred et Harry, pour couvrir l'événement. Il va de soi que les étudiantes doivent avoir une conduite irréprochable au sein de l'établissement. Ce qui n'est pas véritablement le cas...

 


Nos chères jeunes filles ont en effet tendance à fréquenter les membres d'une confrérie peu recommandable, les Uppa U Omega. Cela ne peut pas continuer, et voilà Kimberly chargée de serrer la vis un peu plus, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Les filles de la fraternité se voient interdites de revoir leurs petits copains jusqu'à la remise des diplômes, et vont devoir de plus supporter une cohabitation forcée avec les garçons de la confrérie Phi Upsilon Delta, chouchous de la direction, mais pour qui les étudiantes n'ont pas le moindre atome crochu.

Heureusement, les Uppa U Omega n'ont pas dit leur dernier mot, et élaborent un plan qui consiste à semer le désordre au sein du campus. Pour cela, ils font appel à une stripteaseuse professionnelle, Vanessa (Vanessa Del Rio), chargée de se faire passer pour une étudiante, et d'accueillir les deux hommes devant effectuer le reportage...

 


Robert Mc Callum peut être considéré à juste titre comme l'un des très bons réalisateurs ayant officié durant l'âge d'or du X américain. Et pour cause, derrière ce pseudonyme se cache un véritable professionnel du 7ème Art : Gary Graver. Ce cinéaste/producteur, décédé en 2006, laisse derrière lui une fort belle carte de visite. Il travailla notamment, à la fin des années 60 et durant les années 70, pour Al Adamson, souvent en tant que directeur de la photographie. Mais il bossa aussi pour Roger Corman, John Cassavetes, et surtout avec Orson Welles, notamment sur la série "An Evening with Orson Welles". En tant que réalisateur, il avait déjà réalisé quelques œuvres à connotation érotique (certaines ayant été éditées par Something Weird). Il réalisera son premier film hard en 1975, avec l'actrice Georgina Spelvin. Par la suite, Gary Graver tournera plusieurs pornos de bonne facture, parmi lesquels "V the Hot One", "The Ecstasy Girls" ou encore "Amanda by Night".

"Coed Fever" compte parmi ses réussites, même s'il s'avère un ton (un poil, oserais-je dire) en dessous des trois titres précédemment cités. Il possède l'avantage de compter des pointures du "blue movie", aussi bien chez les garçons (Jamie Gillis, John Leslie...) que chez les filles (Annette Haven, Lisa De Leeuw, Vanessa Del Rio...). Et comme le metteur en scène sait diriger sa troupe à la perfection, il en résulte une œuvre plutôt dynamique et amusante, avec un scénario somme toute élaboré pour un porno. Quant aux scènes X, elles sont variées au niveau des protagonistes, mais s'avèrent très classiques dans leur construction, alternant des scènes de copulation classique hétérosexuelle à deux, et des scènes de triolisme avec tantôt Jamie Gillis et deux nanas, tantôt Vanessa Del Rio et deux mecs. Pour ce qui est du film, sortent du lot Vanessa Del Rio déguisée en bonne sœur, le rite d'initiation où l'une des étudiantes est punie pour avoir désobéi aux "lois", et la scène finale du repas tournant à l'orgie.

 


Ce ne sera pas une surprise si je vous dis qu'Annette Haven est éblouissante, une fois encore, dans un rôle de dominatrice à tendance homosexuelle, perverse, sadique et ambitieuse. Mention spéciale à John Alderman, également, accoutré dans une tenue incroyable, et qui compose un personnage bien typé, comme dans "Amanda by Night". Pour le reste, on appréciera les charmes de la petite Samantha Fox (à ne pas confondre avec la chanteuse), Brooke West, ainsi que la regrettée Lisa De Leeuw. Sans oublier la très belle Serena, qui fut la compagne de Jamie Gillis à la fin des années 70, et s'offrira au début des années 80 une "parenthèse" en France, tournant surtout devant la caméra de Claude-Bernard Aubert (alias Burd Tranbaree), dans quelques classiques tels "Le droit de cuissage" et "Parties carrées campagnardes".

En résumé, si "Coed Fever" n'est pas à ranger dans les "incontournables" du hard américain, il demeure néanmoins un X de qualité, doté d'un bon scénario, réalisé de manière très professionnelle, et avec un casting qui tient la route. C'est une comédie pour adultes bien dosée au niveau de l'humour et du sexe, qui manque juste, peut-être, d'une once d'originalité pour être totalement marquante. Mais ne faisons pas la fine bouche, les tribulations de ces charmantes jeunes femmes dans ce campus n'en sont pas moins croustillantes, et le spectateur ne risque pas de s'ennuyer pendant l'heure et demi du spectacle proposé.

 


Note : 7/10

 

Flint
 
En rapport avec le film :
 
Vote:
 
6.27/10 ( 11 Votes )
Clics: 13620
0

Autres films Au hasard...