Hurlement 2
Titre original: Howling II
Genre: Lycanthropie , Epouvante
Année: 1985
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Philippe Mora
Casting:
Christopher Lee, Sybil Danning, Reb Brown, Annie McEnroe, Marsha A. Hunt...
 

"Car il est écrit : les habitants de la Terre se sont saoulé du vin de sa prostitution..."
C'est ainsi que sur un ton solennel Christopher Lee apparaît en fondu par une nuit étoilée; s'en suit un squelette et à la fin de son monologue arrive enfin le générique avec le thème musical récurrent simili-punk du film, dans l'esprit (seulement) du morceau de 45 grave pour "Le retour des morts vivants".
Après cette mémorable introduction, l'histoire reprend là où le film de Joe Dante s'était arrêté, on assiste à l'enterrement de Karen White, et un mystérieux personnage prend contact avec le frère de la victime, une journaliste qui passait par-là en profite pour se joindre à l'affaire.
Cet expert en occultisme va leur apprendre que Karen était un loup-garou, preuves à l'appui. Il a en effet la fin du premier opus en VHS (le veinard), ce que personne n'a vu, c'est la transformation suivie de la mise à mort de la présentatrice avec des balles en argent provenant d'on ne sait où !
Suite à une petite visite nocturne du mausolée et un affrontement direct avec les bêtes, nos deux jeunes gens acceptent la réalité et partent avec notre expert à la chasse aux garous... là où bien évidemment (car c'est connu de tous) se terre leur reine Stirba : la Transylvanie !
Pour incarner le rôle de Stirba, on retrouve la deuxième grande star du film (si si) alias Sybil Danning et ses tenues traumatisantes, cette maîtresse des loups-garous est également une des reines du décolleté...

 

 

La suite de l'histoire se résume en fait à l'affrontement entre les gentils (auquel se rajoute un curé et quelques autochtones, dont un nain) et les lycanthropes.
Philippe Mora distillera tout au long de son film des images ou des scènes totalement inutiles et gratuites, la plus remarquable étant la scène très chaude entre trois garous dont Sybil Danning, qui déchirera sa robe pour le grand plaisir du spectateur ébahi, spectateur qui, déçu de n'avoir pas eu le temps d'apprécier le moment, pourra se reporter sur le générique de fin où ce délicieux instant passe une bonne dizaine de fois ! (en rythme avec la musique récurrente).
Pour ce qui est des maquillages et autres, on trouve des loups-garous peu convaincants que l'on ne voit guère (un bras poilu, une oreille), les scènes de transformation se résumant à quelques plans souvent réutilisés et dont certains ressemblent étrangement à ceux présents dans le premier film. Côté gore, peu de scènes également, en fait surtout une, celle du curé attaqué par une chauve-souris très vorace.
On arrive à se demander si Mora était conscient de ce qu'il faisait tellement certains passages sont improbables et hallucinants, les citer triplerait assurément la taille de cette critique et honnêtement, ne vous apporterez rien. Je vous conseille donc, amateur de loufoqueries, de vous procurer assez vite cette bobine afin de vivre cette aventure.

 

 

Note : 6,5/10

 

Gregore
Vote:
 
4.29/10 ( 14 Votes )
Clics: 5260

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...