Night of the Demon
Genre: Horreur
Année: 1980
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: James C. Wasson
Casting:
Michael J. Cutt, Jody Lazarus, Joy Allen, Bob Collins...
 

Quelque part dans une forêt. Un pêcheur est massacré par un être effroyable. Une mort pas vraiment surprenante puisque depuis un petit moment déjà, d'autres meurtres semblables endeuillent la région où le drame a eu lieu.
Pour les tabloïds locaux, un responsable est désigné : le "Big-Foot", une créature issue du folklore américain à l'allure de gorille hantant les forêts du pays. Le professeur Nugent accompagné de cinq étudiants en anthropologie décide de partir à la recherche du monstre, pour prouver son existence.

 


Au cours de la mirobolante décennie 70, le mythe (?) du Big-Foot n'a cessé de croître dans le pays de l'Oncle Sam à travers quelques productions cinématographiques, qu'elles soient réussies ("Legend of Boggy Creek", "Le monstre du lac noir"), médiocres ("Capture of the big-foot" de ce sacré déconneur de Bill Rebane qui, malgré son nom, devait être aveugle), voire irrécupérables ("Shriek of the mutilated").
La carrière de "Grands Panards" à l'écran culminera à la fin des années 80 dans la série mièvre "Big-Foot et les Henderson" avant de s'éparpiller dans bon nombre de téléfilms tous plus pitoyables les uns que les autres.
Avec "Night of the demon", son seul et unique film, James C. Wasson livre sans conteste la version la plus glauque mettant en vedette la créature.
Ici, le "Big-Foot" de service ne fait pas dans la dentelle : il arrache les bras, viole les paysannes du coin, défonce les bicoques en bois, extermine les bûcherons de passage à coup de haches...
Lors d'une séquence ahurissante, il fait tournoyer à bout de bras un pauvre vacancier captif de son sac de couchage avant de l'envoyer se faire embrocher sur une branche d'arbre.
Et donc, outre le meurtre, l'autre passion du "Big-Foot" de Wasson reste le viol. De toute façon, à force de se balader à poil toute la journée, ça devait bien arriver tôt ou tard.
Pour assurer sa descendance, il fornique avec une jeune campagnarde pas franchement consentante (on retrouvera d'ailleurs un autre "Big-Foot" violeur quelques années plus tard dans le porno "The geek", un film qui me laisse rêveur bien entendu).

 

 

Le costume du monstre en lui-même est assez crédible, même si l'on ne peut s'empêcher de se remémorer le look ringard de Mimmo Crao dans le "Yéti, géant d'un autre monde" de Gianfranco Parolini, lorsque "Big-Foot" est filmé de dos. Ses premières apparitions n'en demeurent pas moins fichtrement effrayantes, sans compter l'atmosphère bucolique très étouffante qui rappelle le taré "Tueur de la forêt" de James Bryan.
Quoique que point de vue folie, "Night of the demon" n'est pas en reste. Pour s'en convaincre, il suffit d'assister au massacre final tourné intégralement en slow-motion. Le professeur Nugent et ses élèves barricadés dans une maison isolée au coeur de la forêt tombent un par un sous les attaques féroces du monstre.
Devant un tel déluge de sanguinolence tout le long du film, on pardonnera aisément à la majorité des interprètes leur nonchalance flagrante. La trame musicale agressive et irritante, les victimes agonisant dans des grognements outranciers... "Night of the demon" suinte le mauvais goût à plein nez.

 

 

Throma
Vote:
 
8.09/10 ( 11 Votes )
Clics: 3909
0

Autres films Au hasard...