Cycle de Tiamat 1
Genre: Classiques , Science-fiction
Année: 2011
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Mnémos
Collection: Dédales
Auteur: Joan D. Vinge
Traducteur:
France-Marie Watkins et Gérard Lebec
 

Après "Le sang d'immortalité" de Barbara Hambly et en attendant Etranger de CJ Cherry, Mnémos continue de rééditer des classiques de la Science-Fiction devenus indisponibles en librairie. Cette fois, c'est Joan D. Vinge qui est de retour avec son cycle de Tiamat dont le premier volume La Reine des neiges avait obtenu les prix Hugo et Locus du meilleur roman en 1981. Du coup, on est en droit d'attendre un roman de qualité.
Sur Tiamat vivent deux peuples très différent, les hiverniens qui sont des technophiles convaincus et les étésiens qui sont plutôt conservateurs. Chacun des peuples règnent tour à tour et celui des hiverniens touche à sa fin, annonçant le départ prochain de l'hégémonie, l'empire qui règne sur cette planète et six autres, ainsi que leur technologie. Mais Arienrhod l'actuelle reine des Neiges, n'a pas vraiment envie de laisser sa place.
Ailleurs, Moon et Sparks sont deux jeunes gens épris l'un de l'autre qui pensent que leur chemin est tout tracé, mais un beau jour, la jeune femme est choisie pour devenir une sibylle, ce qui leur interdit toute histoire d'amour. Bien décidé à ne pas laisser partir sa dulcinée, Sparks va aller la chercher à Escarboucle, la capitale de Tiamat, sans se rendre compte qu'il va mettre les pieds dans un nid de serpent dont le chef n'est autre que la reine...

Autant commencer par le point noir, le rythme. En effet, c'est très lent. Pourtant, le roman a beaucoup de rebondissements et une histoire assez complexe pour tenir en haleine, mais rien n'y fait, ça donne l'impression de traîner en longueur, de ne pas arriver à démarrer et ceci, même quant-on est au coeur du récit. De plus, le style qui est tout de même un peu plat n'aide pas vraiment à créer une ambiance donnant envie de tourner les pages.
Mais heureusement, il y a l'histoire qui arrive à être passionnante. Bienvenue sur Tiamat, une planète où l'on vit principalement de la mer et où l'on a donc fait de cette dernière une déesse, une déesse avec qui peuvent communiquer les sibylles et les devins, afin d'obtenir des réponses aux questions qu'on leur pose. Bienvenue également sur un monde au bas de l'échelle technologique, celle-ci étant déclaré illégale, sauf dans la capitale escarboucle.
Arienrhod, la reine des neiges et donc actuelle gouvernante de Tiamat, aurait pourtant bien besoin de cette technologie pour arriver à ses buts, mais elle et son amant, Starbuck, doivent donc l'utiliser de manière discrète. En effet, Jerusha Pala-Thion, une policière extramondienne, surveille de prêt la dirigeante, cherchant à découvrir ses buts cachés, même si elle doit également affrontée une hiérarchie machiste et hostile.
Viennent donc s'ajouter à cette histoire, la jeune Moon, un sibylle en devenir et, surtout, un clone de la Reine des Neiges, l'ultime rouage du complot mis au point par cette dernière, mais le départ imprévu et involontaire de la jeune femme de Tiamat avec des trafiquant de technologie va lancer des grains de sables dans les rouages machiavéliques d'Arienrhod. Celle-ci va alors essayer de s'emparer de Starbuck, en en faisant son amant, afin de trouver une nouvelle manière de satisfaire ses objectifs.
Bref, les complots sont nombreux dans ce planet-opéra et les conflits clairement hostiles avec en ligne autant le pouvoir que la technologie, l'un allant de pair avec l'autre comme le découvriront les personnages, chacun ayant ses propres secret à ce niveau et l'hégémonie ayant finalement de bonne raison d'empêcher Tiamat d'avoir une technologie évoluée. Bien que datant de trois décennies, ce roman aborde un sujet d'actualité : celui de l'accès à la technologie.
Car de cet accès dépend également celui à la liberté. Le livre posant clairement la question des relations possibles entre deux peuples qui sont à des niveaux d'évolution technologique différent, surtout si l'un empêche l'autre d'évoluer. Les questions posées sont donc fascinantes, même si elles ne sont pas encore réglées à la fin de La Reine de l'été. En tout cas, ces questionnements et les rebondissements qu'ils apportent sont vraiment le point fort de ce roman.

Pour finir cet ouvrage, on trouve Finishmonde, un autre roman de Joan D. Vindge se déroulant dans le même univers, mais pas sur la même planète. On y retrouve BZ Gundhalinu, personnage secondaire et important de la Reine des Neiges. Dans cette histoire, il va devoir partir sur Finishmonde afin d'y trouver ses frères qui ont mystérieusement disparu, ceci malgré les liens inamicaux qu'il entretient avec eux.
Ce récit nous décrira ainsi une véritable descente en enfer, d'ailleurs le monde où se déroule cette aventure n'est pas loin d'y ressembler. Le chemin de BZ l'amenant par une route hostile avec des compagnons patibulaires à un immense lac de lave où il découvrira une sibylle folle. Ce récit est à la fois plus simple et plus dur que La Reine des Neiges, plus efficace aussi, même si on y retrouve le même problème de rythme.
Ce texte conclut donc astucieusement la première partie de cette intégrale du cycle de Tiamat, avec un rebondissement ouvrant de nouvelles perspectives pour la suite. Ce premier volume contient en tout cas une Science-fiction qui a dû être novatrice en son temps et que ceux qui s'intéresse à l'aspect historique du genre devrait livre. Pour les autres, il n'est bien entendu pas question de leur déconseiller, juste de les mettre en garde de ce récit un peu lent.

Note : 7/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/

Vote:
 
6.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 2597
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pestilence Pestilence
Après une invasion de mouches nécrophages mutantes dans Necroporno, les éditions Trash nous proposent un deuxième voyage au pays de l’infection et de la...
Parias d'Engelar, Les Parias d'Engelar, Les
L'apocalypse a eu lieu ou presque... Quelques humains ont survécu et vivent désormais dans une immense tour perdue au milieu d'un hiver éternel, vénérant...
Fils-des-Brumes 3 : Le Héros des Siècles Fils-des-Brumes 3 : Le Héros des Siècles
L'Empire-Ultime touche à sa fin. Ravage, l'entité qui était enfermée au puits de l’ascension et que Vin a libéré, est en effet en train de détruire l...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...