Fée des Dents, La
Titre original: The Tooth Fairy
Genre: Urban Fantasy , Fantastique
Année: 2008
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Bragelonne
Collection: l'Ombre
Auteur: Graham Joyce
Traducteur:
Michel Pagel
 

Je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire un roman de Graham Joyce - auteur dont j'entends souvent dire le plus grand bien - et La fée des Dents me donnait enfin l'occasion de découvrir cet auteur, séduite que j'étais à la fois par le thème de cette étrange histoire et la couverture de l'ouvrage. Et bien je dois reconnaître que je ne le regrette absolument pas ! Quel choc ! Je suis vraiment tombée sous le charme de ce roman étrange, troublant et dérangeant qui est avant tout une superbe tranche de vie d'une poignée d'adolescents américains, un magnifique ouvrage sur les troubles de l'enfance et de l'adolescence, avec une mystérieuse présence fantastique en arrière-plan. Une roman plein de justesse, cruel, et dérangeant qui ne s'oublie pas de sitôt. Une sacrée découverte...
Sam, Terry et Clive sont trois copains, trois enfants vivant dans une petite ville des Etats-unis et passant leur temps ensemble près d'un lac. Mais un beau jour le jeune Terry se fait dévorer deux orteils par un gros brochet vivant dans les eaux du lac. C'est ainsi que s'ouvre ce roman. Par la perte, la douleur et l'incompréhension. Et cela ne fait que commencer... Quelques semaines passent et un beau jour Sam perd une dent en se chamaillant avec ses amis. Fidèle à la tradition, il va donc mettre la dent sous son oreiller pour que la fée des dents (notre petite souris française) lui donne une pièce en échange. Sauf que pour son malheur, Sam va se réveiller en pleine nuit et croiser le regard de la fée. Une créature étrange et terrifiante, bien loin de la gentille fée aux ailes diaphanes que Sam imaginait. Une créature androgyne du nom de Quenotte, désormais liée à Sam, qui va l'accompagner tout au long de son adolescente et marquer son existence de sa présence aussi perverse, cruelle et violente que parfois tendre et compréhensive. Une créature hargneuse et possessive liée aux cauchemars de Sam (ou bien est-ce l'inverse ?) qui va suivre son évolution et l'accompagner dans le difficile passage de l'enfance à l'adolescence, le conduisant à faire des choses dont il ne se serait jamais cru capable, empoisonnant irrémédiablement son existence ainsi que celle de ses amis...

La Fée des dents est un roman réellement envoûtant. Parfois, il ne se passe pas grand chose, mais pourtant, il est impossible de lâcher le livre. Cette tranche de vie pleine d'émotion nous emmène sur les territoires fascinants de l'enfance et l'aborde sous un angle parfois troublant. Sexualité, masturbation, fantasmes, premiers amours, premiers émois, violence, jalousie, trahison, camaraderie, loyauté, toute la palette des émotions qui accompagnent le passage à l'adolescence chez de jeunes garçons est ici présente et la présence de Quenotte, à la fois troublante, dérangeante, et fascinante, jette un voile malsain sur tous ces comportements a priori normaux en les enveloppant d'un caractère pervers et maléfique. Pour conserver jalousement son emprise sur Sam, Quenotte va peu à peu pourrir la vie de tout son entourage, mais peut-être aussi est-ce une simple coïncidence, car la créature cache elle aussi ses failles et ses faiblesses, de profondes blessures qui la rendent profondément touchante. Et peut-être est-ce seulement la vie elle-même et la perte des illusions qui brisent les proches de Sam... Le doute est toujours possible entre la possibilité d'une Quenotte toute puissante et délétère ou le simple constat que les rêves qui se brisent peuvent user et blesser les gens bien plus profondément qu'une créature magique que tout le monde croit imaginaire. Triste constat que cette Quenotte passant de la cruauté à la tendresse, peut-être seul rempart de Sam pour s'accrocher à une part de rêve et d'enfance. Qui est réellement le cauchemar de l'autre ? difficile de trouver la réponse...
Dans ce roman, c'est vraiment toute une magnifique palette d'émotions qui est déployée, avec une justesse de ton qui noue la gorge et une intelligence de propos qui nous hante longtemps. Je ne sais pas si tous les romans de Graham Joyce sont tous aussi bons que celui-ci, mais laissez-moi vous dire que La Fée des Dents est un véritable petit bijou d'humanité et de véracité, un vrai roman fantastique où règne le doute constant sur ce que nous lisons. Finalement, ce n'est pas l'aspect fantastique de ce roman qui est important, c'est seulement un prétexte à nous offrir ces quelques destins d'adolescents, ses familles simples cachant parfois de lourds secrets, ses enfants plein de rêves confrontés à la vie, à l'amour, à la mort et au désir. Quenotte veille, détruit, sublime ou ignore, mais Quenotte, c'est peut-être tout simplement la vie et l'enfance qui s'enfuit, allez savoir...

Note : 9/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur: http://www.bragelonne.fr/ 
Vote:
 
6.25/10 ( 4 Votes )
Clics: 3394
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Tomyris et le labyrinthe de cristal Tomyris et le labyrinthe de cristal
Après deux romans de SF, "Karthasis" et "Cathédrales de Brume", Oksana et Gil Prou reviennent avec un nouveau roman dans un genre complètement différent :...
Suleyman Suleyman
Alors qu'elle traverse un parc, Zoé va découvrir une étrange réunion. Et voilà que des hommes en noir se mettent à poursuivre la jeune femme, mais heure...
Saga de Xavi El Valent 1, La - Le Glaive de Justice Saga de Xavi El Valent 1, La - Le Glaive de Justice
Trois auteurs - Philipe Ward, François Darnaudet et Gildas Girodeau - s'allient pour nous faire vivre une aventure trépidante, sanglante, bref de l'héroïc...

Autres films Au hasard...