Chansons de la Terre Mourante
Genre: Apocalypse , Fantasy , Anthologie
Année: 2013
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: ActuSF
Collection: Perles d'épice
Auteur: George RR Martin et Gardner Dozois
Illustrateur: Andy Brase
 

Parmi les grands auteurs de SF, ceux dont l'influence est encore palpable aujourd'hui, on trouve Jack Vance, auteur de la "Geste des Princes Démons", du "Langage de Pao", de "Space-Opéra", du cycle de "Lyonesse" et aussi du cycle de la "Terre Mourante". C'est à cette dernière que George RR Martin et Gardner Dozois ont décidé de rendre hommage en proposant à plusieurs auteurs d'écrire une nouvelle se déroulant dans cet univers. Au programme de ce tome, il y a Robert Silveberg, Glen Cook, Jeff VanderMeer et George Martin lui-même !

Contrairement aux apparences, le cycle de la Terre Mourante se passe dans le futur, à une époque lointaine où le soleil et en train de s'éteindre. L'humanité semble en être revenu à une sorte de système féodal, sauf que la magie, simple relique de la technologie, y est présente, réservée à la caste des magiciens qui vit en abusant de ses privilèges, attendant en ripaillant que ce maudit soleil veuille bien enfin mourir, renvoyant la vie à la boue.
Ces nouvelles mettront donc en scène des magiciens, certains attendant la fin du monde, d'autre cherchant à découvrir leur origine ou essayant de digérer quelques rancoeurs. Erzuine Tales fait partie de ceux qui attendent, car au moment où s'éteindra le soleil, il profitera d'une ultime bouteille, d'un cru unique et récitera son ultime poème, son chef-d'oeuvre voué à des disparaître immédiatement. Bien que prévenu par ses amis, il va laisser trois gredins entrés chez lui.
Amberlin le moindre cherchera à rencontrer des glorieux magiciens et va se retrouver à participer à un tournoi de magie face à deux concurrents bien plus doués que lui. Alfaro Morag va se lancer dans une quête pour retrouver des livres de magies disparus. Un jeune homme, un fils illégitime qui aurait hérité du visage de son père, va partir à la recherche de celui-ci et se retrouver à étudier dans une école de magie.
Un autre étudiant va se retrouver coincé dans un château où vit le magicien qui l'a usurpé, provoquant l'ire de deux rois ennemis qui vont s'allier pour récupérer ce bien et, enfin, le détruire. Il sera également question d'une auberge où vont se rencontrer une mystérieuse jeune femme, un charlatan connaissant un ou deux tours de magie, un prince et un nécromant mélancolique. Enfin, il sera question d'un magicien cocu qui a envoyé sa femme et son frère, amant de la précédente, dans le monde d'en dessous et qui envoie ses serviteurs les chercher.
Cette anthologie dresse donc le portrait de magiciens et il est rarement positif. Point de Gandalf ou de Merlin, les magiciens sont ici rancuniers, manipulateur, lâche ou parfois simplement mélancolique, n'attendant plus rien de la vie. Le portrait de ces derniers hommes n'est donc pas flatteur, même s'ils sont tous différents, ni vraiment monstrueux et encore moins glorieux.
Il faut dire que l'univers ne se prête pas aux faits glorieux, puisque la terre est mourante. Si certains cherchent encore un brin de pouvoirs, d'autres attendent patiemment et les derniers en profite pour abuser des plaisir de la chair et de ceux de la chère. Avec l'humanité qui touche à sa fin, ce monde ne peut plus être que sombre et décadent. En proposant cette apocalypse longue et silencieuse, Jack Vance donnait naissance à un monde crépusculaire, comme il y en a finalement peu.
Après, ce sont les auteurs qui font les ambiances de leurs nouvelles : Très sombre pour George RR Martin et son auberge, plutôt drôle chez Terry Dowling et son tournoie de magie, un brin d'optimisme chez Robert Silveberg, Gentiment déjanté chez Jeff VanderMeer avec son magicien cocu ou encore intriguant pour Walter Jon Williams et son étudiant manipulateur. Malgré les apparences, les histoires sont toutes différentes et possède plus ou moins la patte de leur auteur.

Ce premier volume de l'anthologie ne se contente donc pas d'avoir de grands noms à son sommaire, elle a aussi d'excellentes nouvelles. Malgré l'idée de n'utiliser qu'un seul univers de de Jack Vance et le même type de personnage à chaque texte n'empêchent donc pas cette anthologie d'être plutôt variées et divertissante. Une première partie réussie qui laisse espérer que les deux suivantes le seront tout autant.

 

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-actusf.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1621
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Hush Hush Hush Hush
Avant d'entamer "Hush, Hush" de Becca Fitzpatrick, je partais déjà avec deux a priori très positifs. L'un en raison de son thème, les Anges, on ne peut pl...
Cinquième Sorcière, La Cinquième Sorcière, La
Les livres de Graham Masterton se suivent et se ressemblent. J’ai l’impression que l’auteur a écrit Manitou et que depuis, il réécrit toujours la mêm...
Intrusion Intrusion
Dirigeante et fondatrice du centre Dulac, Cyrille Blake doit présenter dans quelques jours au congrès annuel de neuropsychiatrie à Bangkok une présentatio...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...