Océan au bout du chemin, L'
Titre original: The Ocean at the End of the Lane
Genre: Fantastique
Année: 2014
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Au Diable Vauvert
Auteur: Neil Gaiman
Traducteur:
Patrick Marcel
 

Il y a quelques auteurs dont chaque nouveau roman est très attendu par une majorité de lecteur, des auteurs comme Stephen King, George RR Martin (enfin principalement les nouveaux tomes du "Trône de Fer" pour celui-ci), ou encore Neil Gaiman dont vient de sortir le dernier roman "adulte" "L'océan au bout du chemin" chez l'éditeur Au Diable Vauvert.

Neil Gaiman est le génial auteur derrière "Neverwhere" ou "American God" ainsi que plusieurs nouvelles cultes qu'on trouve dans "Miroir et Fumée", il a aussi scénarisé "Sandman", l'un des tous premiers comics du label Vertigo et une oeuvre aussi impressionnante que dense , mais ces romans datant un peu de tout même.
Il revient ici avec un joli conte où un homme va se souvenir d'une drôle d'aventure lui étant arrivé alors qu'il était enfant, sa rencontre avec une jeune fille de onze vivant avec sa mère et sa grand-mère qui prétend que la mare au bout de son jardin est un océan, un océan qu'elle a traversé pour venir habiter dans cette ferme. Une histoire que le garçon ne croit pas jusqu'à ce que d'étrange événement commencent à se produire.
A l'instar de ce qu'il avait fait avec "Violent Cases" où il imaginait comment il avait rencontré l'ostéopathe d'Al Capone, Neil Gaiman se met ici un brin en scène, décrivant une enfance solitaire, sans amis, et avec beaucoup de lecture. Probablement la seule partie véritablement autobiographique de ce roman.
Le roman donne ensuite dans un fantastique intimiste, un brin effrayant où un suicide va ouvrir une porte à un fantôme qui commence par jouer quelques tours... Une histoire qui pourrait être vite résolue, mais qui ne va pas vraiment passer comme prévu.
Ce roman n'est pas sans évoquer un autre roman jeunesse de l'auteur : "Coraline", où une jeune fille découvre une maison parallèle à la sienne où vivent d'effrayante copie de ses voisins et de ses parents. On y retrouve un peu la même structure, la même ambiance, la même façon d'effrayer gentiment, ce qui fait qu'il aurait pu aussi bien être publié en jeunesse, si ce n'est dans quelques détails et passages un brin violent.
Ce qui marque aussi, c'est un peu le manque d'ambition ou en tout cas de gigantisme du roman, bien loin d'American God et de Neverwhere, deux romans autrement plus impressionnant, celui-ci reste souvent trop sage, même s'il propose une ambiance sombre et un conte un brin angoissant.
La touche si particulière de Gaiman est donc toujours présente et c'est ce qui fait que ce roman sort véritablement de l'ordinaire, ce qui fait aussi qu'on était en droit d'en attendre plus, beaucoup plus. Cet "Océan" a donc tout du roman mineur à l'instar d'"Anansi Boy", l'avant dernier roman adulte qu'il a publié. Pourtant, il y a une marque de fabrique qui fait que ce livre n'est pas totalement ordinaire, qu'il ne ressemble pas à du tout-venant. Et surtout, ce final et la question qu'il pose, font que ce roman a un côté fascinant.

Neil Gaiman déçoit donc un peu, mais continue de convaincre qu'il n'est pas un auteur ordinaire, pas encore, mais on attend toujours un véritable successeur à "American God" ! Peut-être que la nouvelle aventure du Sandman ou son dernier roman jeunesse encore inédit chez nous ( "Fortunately, the Milk"). En attendant, ce petit conte désenchanté se révèle une lecture plus que divertissante, parfois même passionnante !

 

Note : 7/10

 

Stegg

Vote:
 
6.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 2310
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Mariana... une guerre après Mariana... une guerre après
Quelque part, une homme ambitieux et inébranlable, mais dangereux, a décidé de conquérir le monde afin de lui imposer la culture et les valeurs de son pay...
Scribuscules Scribuscules
Revoici Jacques Fuentealba dans un genre qu'il apprécie tout particulièrement, celui des micronouvelles et cette fois dans un style qui n'est oas sans rappell...
Ciel Profond Ciel Profond
Dernier tome de la trilogie de "La brèche" après "L'Entité 0247" et "Le Pays fantôme", "Ciel Profond" nous propose donc la conclusion de cette saga lorgnant...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...