Ce que disent les morts
Titre original: What the Dead Men Say
Genre: Science-fiction
Année: 1964
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Gallimard
Collection: Folio 2 €
Auteur: Philip K. Dick
Traducteur:
Hélène Collon
 

Nous sommes en un peu plus de 2100, sur Terre, et désormais de nombreuses planètes son colonisées. Mais l'un des changements les plus significatifs de l'évolution de la société, c'est qu'après notre mort, nous pouvons entrer pour une certaine duré en état de "semie-vie". C'est-à -dire que sitôt après la mort, les corps sont placés dans des containers réfrigérants et les résidus d'activité cérébrale sont stimulés de manière à pouvoir conserver un contact avec le monde des vivants. Pendant un certains temps, les proches peuvent donc continuer à discuter avec leurs chers disparus par les biais de micro placés sur le crânes des morts cryogénisés et l'enterrement est désormais considéré comme un pratique barbare.
Alors quand Louis Sarapis, un puissant magna richissime à la personnalité hors-norme, meurt d'une embolie, il va bien entendu être placé en semie-vie selon ses ordres et conformément à ses prérogatives : il doit être "réactivé" durant une durée totale d'une année répartie en 20 ans de manière à pouvoir contrôler les grands événements politiques depuis son caisson réfrigérant. Pourtant, quelque chose ne va pas dérouler comme prévu. Louis Sarapis ne pourra pas être réactivé et au même moment une étrange voix en provenance de l'espace, à exactement une semaine lumière de là , va commencer son étrange litanie. Une voix qui ressemble étrangement à celle de Sarapis et qui va prendre le contrôle de tous les moyens de communication de la planète Terre...

Ce que disent les morts est une nouvelle sacrément efficace qui nous propose une excellent cocktail de nombreux éléments chers à K. Dick : la réalité et les modifications de la perceptions, la folie, la frontière entre la vie et la mort, les drogues, le pouvoir et l'autorité etc. la vision de cette après vie est d'un parfait cynisme et a de quoi faire froid dans le dos, de même que la plupart des motivations et des comportements humains que K. Dick pointe du doigt pour mieux nous les montrer. Efficace, bien rythmée, sans temps morts cette nouvelle joue sur plusieurs plans et parvient en finalement très peu de pages à nous décrire un arrière plan à la fois science-fictif et socio économique extrêmement convaincant et bien ficelé.
Le talent de Philip K. Dick est sur ce point immense car on le sentiment en à peine 120 pages en très gros caractères pour cette édition d'avoir l'arrière plan d'un court roman avec finalement assez peu d'ellipses ou d'incohérences. On entre très aisément dans l'histoire et les délires de K. Dick sont une fois encore extrêmement bien menés et déroutants. La critique de la société et des hommes côtoie l'imagination débridée et Ce que disent les morts peut à la fois se présenter comme une bonne introduction à l'univers de Philip K. Dick ou comme un bon complément à la lecture de son oeuvre si diversifiée. Une nouvelle vraiment puissante, riche en rebondissements et avec des personnages profonds qui vous stimulera les neurones ! Une excellente lecture à petit prix que je vous conseille chaudement.

Note : 7,5/10

Chaperon Rouge


Vote:
 
6.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 2697
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Maeve Regan 2 - Dent pour dent Maeve Regan 2 - Dent pour dent
  Depuis quelques semaines j'enchaine les lectures de romans bit-lit et je reconnais avoir craint un certain trop plein : et bien ce ne sera pas le cas avec l...
Mausolées Mausolées
Avec "Mausolées", Christian Chassarieux propose un roman de science-fiction assez atypique, une sorte de Dystopie familiale dans un monde post-apocalyptique ...
Derniers guerriers du silences, Les - Le livre de la création Derniers guerriers du silences, Les - Le livre de la création
Le livre de la création poursuit et conclut donc le diptyque "les derniers guerriers du silence" qui prenait place dans l'univers de Pierre Bordage, ou plut...

Autres films Au hasard...