Vampire Junction
Genre: Musique , Fantastique , Vampirisme , Magie Noire-Vaudou
Année: 1984
Editeur: J'ai Lu
Collection: Ténèbres
Auteur: S.P. Somtow
Traducteur:
Michel Deutsch
 

Timmy Valentine est la nouvelle star de la musique, la nouvelle idole des adolescents. Son dernier tube, Vampire Junction, cartonne à travers tout les Etats-Unis. Mais contrairement à ce que laisse croire son apparence juvénile, il est vieux, très vieux, car Timmy Valentine est un vampire âgé de plusieurs siècles, peut-être même de plusieurs millénaires. Mais il se sent seul monde et se demande s'il n'est pas unique. Il va donc aller demander de l'aide à Carla Rubens, une psychologue New-Yorkaise, pour découvrir qui il est, ce qu'il est.

Mais c'est compter sans les dieux du chaos. Ce ne sont pas de vrais dieux, juste de jeunes étudiants dépravés qui réalisaient des messes noires dans une petite église. Mais lorsqu'ils ont sacrifié une jeune serveuse vierge sur leur autel, le vampire leur est apparu, les menaçant. Maintenant, ce sont tout juste des vieillards pathétiques qui veulent retrouver le monstre qu'ils croient avoir invoqué autrefois pour diverses raisons. Mais il ne sont peut-être pas aussi impuissants que ça...


Somtow nous propose là un roman de vampire sur lequel plane l'ombre de Barbe-Bleu et celle du philosophe Jung. A l'instar de la femme du premier, l'héroïne va également se retrouver coincée dans un étrange château où elle va devoir ouvrir des portes. Mais ces portes ne cachent pas des cadavres de femmes, elles dissimulent bien pire, elles dissimulent les secrets du vampire. Tout ce qu'il a vécu et voulu oublier au fur et à mesure de sa vie est quelque part, renfermé dans son grenier, un lieu bien étrange.

L'apport de Jung est lui bien différent de celui de Barbe-Bleu car c'est un peu la notion d'archétype qui est au centre du roman. Le vampire se voit lui-même comme un fantasme collectif qui serait apparu à la vie, crée inconsciemment par l'humanité, et pense qu'il n'est que le reflet sombre de l'homme. C'est peut-être pour ça qu'il ne se reflète pas dans les miroirs, car il est lui même qu'un reflet. L'auteur s'amuse ainsi avec le mythe du vampire d'une manière intéressante, nous faisant réfléchir à ce que nous sommes.

Il l'utilise d'une manière particulière, notamment grâce aux dieux du chaos qu'il décrit comme particulièrement psychopathes, montrant l'inhumanité de l'être humain tuant parfois par plaisir. Il l'oppose ainsi à Timmy Valentine qui ne comprend pas ce comportement, qui se demande pourquoi les humains tuent puisqu'ils ne se nourrissent pas de sang contrairement à lui. Lui, il éprouve de la compassion pour ses victimes, n'hésitant pas à leur arracher le coeur pour qu'elles ne vivent pas une éternité glacée.


Mais il y a bien une autre chose importante dans ce roman : C'est la musique. Pas seulement le rock, enfin le be-bop, que chante Timmy Valentine et que l'écrivain ne semble guère apprécier, le présentant même comme de la soupe par moment, mais également l'opéra. Principalement grâce au personnage de Stephen Miles qui est non seulement un chef-d'orchestre décrit comme peu talentueux mais également un pyromane qui rêve de brûler le monde avec un opéra de Wagner en fond sonore!

Pour finir, je dirais que "Vampire Junction" est un roman de vampire qui me semble sortir de l'ordinaire. On est tout de même assez loin de "Dracula" ou de Anne Rice. Le style assez particulier de Somtow risque de refroidir certains de ses lecteurs mais participe à sa manière à l'ambiance général. J'ai la sensation qu'il a légèrement vieilli depuis que je l'avais lu il y a dix ans maintenant. Mais l'adulte que je suis est peut-être moins impressionnable que l'ado que j'étais, plus attaché aux éléments et à l'histoire pourtant intéressante. Les fans de littérature vampirique devraient quand même essayer de le lire. Moi, je vais aller étudier Jung avant de le relire.


Note: 8,5/10

Stegg


A propos de ce livre :

 

On trouve ce roman dans l'anthologie "Vampires : Dracula et les siens" publiée dans la collection Omnibus. On notera également que Thomas Day a révisé la traduction pour l'édition de Folio SF sorti en 2006.

Vote:
 
7.80/10 ( 5 Votes )
Clics: 3434
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Changelins 1 - Evolution Changelins 1 - Evolution
Syrine est une adolescente marseillaise comme les autres, ou presque. A cela près que d'étranges excroissances semblent lui pousser dans le dos, qu'une voix...
Guerre de l'Hydre, La Guerre de l'Hydre, La
Après un space-opéra flamboyant, "Bloody Marie" paru il y a maintenant deux ans, Jacques Martel revient au genre et à l'éditeur de son premier roman Le Sa...
Cygne noir 1 - Fille de l'orage Cygne noir 1 - Fille de l'orage
Voilà quelques temps que je repoussais le moment de m'atteler à une série de Bit-lit. Pas que le genre me rebute, j'en lisais avant même que cette étique...

Autres films Au hasard...