Succession
Titre original: The risen empire, book one of succesion / The killings of world, book two of succesion
Genre: Cyberpunk , Space-Opéra , Science-fiction
Année: 2003
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Pocket
Collection: Science Fiction
Auteur: Scott Westerfeld
 

Sur la planète Legis, les redoutables Rix, des fanatiques qui implantent des IA partout dans la galaxie et vénèrent la technologie, ont capturé l'Impératrice enfant, la soeur de l'Empereur ressuscité qui régne sur les quatre-vingts mondes de l'Empire ressuscité sans partage, et implanté une conscience composite, une sorte IA qui va naître des réseaux informatiques de la planète. Laurent Zaï, le commandant du Linx qui patrouillait dans le secteur doit récupérer la soeur de l'empereur avant que leur ennemies ne s'empare du secret de l'immortalité. Déjà , une esquadrille de micro vaisseau commandé à distance essaye de franchir les défenses de la planète... l'hécatombe va bientôt commencer.

Autant dire que le premier volume de ce diptyque démarre fort avec une énorme scène d'action où les commandos de l'empereur vont essayer de réussir une véritable mission suicide. On est plongé en plein dedans sans présentation de l'univers et de ses adversaires qui se fera au cours du roman. Cette énorme introduction arrive pourtant à captiver le lecteur qui se retrouve baigné dans une atmosphère plutôt violente. Les principales défaut de de cette ouverture sont le manque d'empathie pour ces personnages qu'on ne connaît pas et la description des armes ou des vaisseaux qui cassent souvent le rythme de cette séquence. Il y a un manque d'émotion assez flagrant qui va continuer durant tout ce diptyque.

 

L'auteur essaye pourtant d'utiliser des flash-back afin de nous raconter l'histoire d'amour impossible entre Nara Oxham, une députée qui s'oppose à l'immortalité et par conséquence à l'Empereur lui-même , et Laurent Zaï, un militaire de carrière qui semble ne savoir qu'obéir, afin d'influer un peu de souffle à son histoire. Ils vont tous les deux se retrouver pris entre les feux des deux camps qui s'affrontent sans aucune pitié. Bien que déjà lu, cette romance donne une certaine poésie à l'histoire et y apporte aussi son lot de rebondissement. Scott Westerfeld semble privilégié l'action et on a rarement des accalmies car les péripéties s'enchaînent de manière spectaculaires sans trop de temps morts. Batailles spatiales, mission d'infiltration et même mutinerie, il n'y a pas grand chose qui nous soit vraiment épargné. Il arrive pourtant à utiliser la thématique de la pauvre victime en danger que son conjoint doit sauver de manière en mettant dans le rôle de la victime le pauvre militaire mis en danger par son empereur qui semble avoir envie de le voir mourir et Nara dans le rôle de son sauveur. Une inversion qui apporte aussi du charme à cet ouvrage.

Mais l'auteur s'essaye parfois à la politique et ce n'est pas l'un des points forts de son roman tellement la situation politique décrite donne une impression de déjà vu avec son sénat qui n'est qu'une façade pour les manipulations de l'Empereur. On a même le droit au personnages de la jeune députée naïve qui croit pouvoir changer le monde . C'est rarement la partie la plus palpitantes des deux romans à part lors du grand final qui découle logiquement de toutes les manipulations de l'empereur, manipulations dont on se doute durant toutes la saga.


Si Scott Westerfeld effleure parfois quelques concepts philosophiques comme la nécessité de la mort et du besoin de renouvellement des civilisations. C'est toujours de manière subtile et sans vraiment chercher à approfondir les questions qu'il pose. C'est bien dommage car ça aurait pu permettre à ces deux romans d'être plus que de simples divertissements, certes pas trop mal écrit malgré un certain classicisme, et de devenir véritablement passionnant.

En clair, les amateurs de batailles spatiales de haute tenue seront probablement comblé et les amateur de science fiction à l'eau de rose trouveront probablement leur bonheur. Le gros problème de "Succession" est finalement son manque de rebondissement. Comme dit plus haut, l'action ne s'arrête jamais mais la trame principale est finalement très légère et peut tenir sur un bout de papier. Et ce n'est pas faute d'envoyer ses personnages dans des missions suicides afin de captiver le lecteur. . Pour un roman qui veut raconter la fin d'un empire, c'est tout de même léger et pas forcément convaincant. Mais une fin asse ouverte laisse supposer une suite. On est pas sur que les aventures de Laurent Zaï à bord du Lynx et de Nara Oxham ne soient pas vraiment terminé.


Note : 6,5/10

Stegg

 

 

A propos de ce livre :

 

- Succession a été édité en 2 tomes : "Les Légions immortelles" et "Le secret de l'Empire".
Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3049
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Séparation de Corps Séparation de Corps
Traducteur, scénariste de BD (Notamment Millénaires chez Les Humanos et les récents 20 000 siècles sous les mers et Alchimies dans la collection 1800 chez...
C'était demain C'était demain
Jack l'éventreur et H.G. Wells, soit l'un des plus célèbres tueurs en série et probablement le premier d'un coté, et de l'autre l'auteur de "La guerre de...
Landes d'Amevignes 1, Les : le Pays des Morts Landes d'Amevignes 1, Les : le Pays des Morts
Le jeune Roger a la possibilité, plutôt rare, de pouvoir voyager au pays des morts et d'en revenir. Hélas pour lui, son oncle sait parfaitement exploiter...

Autres films Au hasard...