Masques de Femmes
Genre: Fantastique , Vampirisme , Erotique , Recueils de nouvelles , Démons
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Le Calepin Jaune Editions
Collection: Absinthes
Auteur: Elie Darco et Cyril Carau
 

C'est évident, il y a des critiques plus faciles que d'autres à écrire. Et rien à voir avec la qualité de l'ouvrage car en ce qui concerne ce recueil, il est excellent, je l'annonce d'emblée ! Mais cela peut venir de l'univers crée par l'auteur, de la profondeur de ses personnages et de la cohérence des thèmes abordés. Et en ce qui concerne Masques de Femmes, il y a fort à faire !  Déjà ce recueil est écrit à deux mains, deux mains intimement entrelacées, qui sont celles de Cyril Carau et d'Elie Darco - unissant leurs imaginaires comme leurs vies, et tous deux apportant à Masques de Femmes leurs expériences, leurs sensibilités et leur propres univers - mais en plus ce recueil est infiniment riche, tissant une trame complexe, ciselée et travaillée.


Masques de Femmes, au fil de treize nouvelles dont certaines se répondent, nous offre des visages de femmes troublés, divins, cruels, diaboliques, amoureux, machiavéliques ou torturés, des visages où amour et luxure se côtoient, ou le sang et le sexe forment un délicieux cocktail, des nouvelles où les femmes sont à la fois victimes et justicières, femme-mère et femme-enfants, amantes et vengeresses, déesses ou pécheresses, troublantes et fortes, mais toujours femmes, avant tout.

Dans un style profondément empreint de XIXème siècle, extrêmement maîtrisé et ciselé, employant à chaque fois le juste mot dans une langue châtiée et généreuse, notre sulfureux duo nous offre des textes parfois très osés, où sexe et violence se font la part belle, sans pour autant en oublier une certaine poésie, un romantisme noir très présent et des sentiments très forts, comme dans "La Vieille Femme et la Mer" d'Elie Darco par exemple, l'une de mes nouvelles préférées où une vieille femme affronte la mer, sa rivale, la défiant de l'emporter, elle qui lui a pris tous ses hommes. Le recueil est dense, et d'autant plus car Elie Darco et Cyril Carau varient les exercices de style, nous proposant des textes écrit chacun leur tour aussi bien que des textes véritablement écrits à deux mains. Ils mêlent ou croise leurs voix pour multiplier les regards sur ces femmes vampires ou démones, duchesses ou magiciennes. Et il en va de même pour les illustrations, puisque nos deux comparses sont tous deux auteurs et illustrateurs. Chaque nouvelle est donc illustrée par l'un des deux artistes, faisant de cet ouvrage un recueil complet et harmonieux.

J'ai toujours avoué une très nette préférence pour la plume de Cyril Carau et d'Elie Darco par rapport à leurs illustrations. Mais je dois reconnaître ici qu'elles dégagent un charme indéniable et possèdent cette force de représenter exactement ce que les deux auteurs avaient en tête. Elles représentent en effet exactement ce que nous lisons, nous permettant de visualiser précisément les intentions des deux auteurs, et cela, assez peu d'écrivain peuvent finalement s'en targuer ou avoir cette chance. Elie Darco et Cyril Carau nous font ainsi pénétrer dans leurs univers par le biais de deux médias, leurs mots et leurs dessins, et on les suit donc avec grand plaisir dans les entrailles sulfureux et troublant d'un monde souvent décadent, très fin de siècle, ou vices et vertus rivalisent à l'envi.

Les femmes de Masques de Femmes sont des vampires, des gitanes, des aventurières, des justicières, des courtisanes, des créatures fantastiques, à la fois muses ou femmes fatales, emplies de puissance fantastique ou simplement fortes face à leur tragique destin, parfois même juste enfant, fillette perdue,  comme dans "l'Enfant s'en va en guerre". Romantisme noir et macabre, élégance et préciosité marquent ce recueil et la ballade dans les univers si noirs de ces deux auteurs, si complices et talentueux, ne se fera pas sans douleur ou plaisir (ou même les deux, "le Festin des dieux" n'en est-il pas la preuve suprême ?)


Masques de femmes est donc un ouvrage original et maitrisé faisant preuve d'une grande cohérence (et c'est très important dans le cadre d'un recueil) et surtout très très bien écrit. Ce qui est assez drôle, finalement, c'est que nos deux tourtereaux de l'imaginaire ont une écriture assez proche. Et si l'on s'amuse à comparer leurs deux écritures, on voit forcément des traits se dégager, les textes d'Elie Darco faisant plus appel à la sensibilité et à la contemplation que ceux de Cyril Carau, plus sulfureux et portés sur l'action, mais au final leurs plumes se font assez jumelles, s'écoutant, se répondant et s'harmonisant de bien belle manière. Je trouve le concept de ce recueil vraiment excellent, un beau travail qui touche le lecteur par la complicité qu'il requiert et qui saute aux yeux du lecteur et qui en plus fait preuve de très grandes qualités littéraires.  Masques de femmes est une réussite et je salue bien bas ses deux auteurs qui concluent avec talent et à propos la superbe aventure des éditions du Calepin Jaune...


Note : 8,5/10

Chaperon Rouge
 
A Propos de ce livre :

- Blog du livre : http://masquesdefemmes.over-blog.com/

- Site de l'éditeur : http://www.editions.lecalepinjaune.com/

- Site d'Elie Darco : http://eliedarco.free.fr/

- Blog de Cyril Carau : http://abstraisme.free.fr/

- La fiche du Calepin Jaune éditions

Vote:
 
7.38/10 ( 29 Votes )
Clics: 8932
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Zombies Gore Zombies Gore
Après de "La Chair sous les ongles" et dans une moindre mesure "Plaque Chauffante" qui permettait des retrouvailles avec Charles Nécrorian, les éditions Ri...
Integrale Z Integrale Z
A l'occasion de la sortie du film, Orbit nous propose une intégrale de Max Brooks qui réunit donc "World War Z", quatre nouvelles inédites et "Guide de...
Protectorat de l'ombrelle 5, Le : Sans âge Protectorat de l'ombrelle 5, Le : Sans âge
Toute bonne chose ayant une fin, voici enfin le cinquième, et dernier, volume de la saga du "protectorat de l'ombrelle". Deux années ont passé depuis les...

Autres films Au hasard...