Arlis des Forains
Genre: Fantastique
Année: 2004
Pays d'origine: France
Editeur: Bragelonne
Auteur: Mélanie Fazi
 

Arlis est un enfant trouvé, un jeune garçon de onze ans élevé par une troupe de forains et surtout par Lindy, sa mère adoptive, ou du moins sa mère de coeur. Dans la troupe, il y a donc Lindy, une ancienne écuyère, boiteuse depuis un grave accident de cheval, Emmett, le patron, imposant et bourru, un homme indéfinissable mais au coeur dur, Katrina la sensuelle montreuse de serpents, Aaron le dresseur de singes savants et Jared, le dompteur d'ours, cul de jatte au grand coeur. Une troupe bien hétéroclite qui cache ses secrets, son passé parfois trouble, ses ressentiments mais aussi sa complicité. Et lorsque l'on a onze ans et plein de rêves, tous ces secrets d'adultes semblent bien lointains et inaccessibles...
La troupe de forains va donc établir son campement pour plusieurs semaines à Bailey Creek, une petite ville de campagne dans laquelle l'arrivée des forains est toujours un grand événement. Dès son arrivée, Arlis va faire la connaissance de Faith, l'étrange fille du pasteur, une fillette de onze ans en rébellion avec la foi de son père et qui semble connaître d'étranges rituels, la nuit dans les blés, pour invoquer le sinistre Seigneur des Moissons. Faith va entraîner Arlis dans ses mystérieux jeux, un jeune Arlis pur et innocent, à la recherche de ses origines mais surtout empli d'un amour débordant pour Lindy. Un enfant à la lisière entre l'enfance et la puberté, plein de spontanéité et d'interrogations, naïf et surtout très attachant.
Au fil des nuits passées en invocations, offrandes et sacrifices d'animaux morts, Faith va donc accepter d'initier Arlis aux secrets des champs de blés, aux créatures de la nuit et la vie du garçon va peu à peu se peupler d'étranges créatures fantomatiques. Mais ses spectres ne seront peut-être pas forcément des étrangers pour le jeune Arlis qui depuis tout petit détient le pouvoir (pour lui encore inconnu) de matérialiser des fantômes, des présences issus de sa mémoire et de ses souvenirs. La recherche du mystère et du frisson va donc très vite devenir pour Arlis la recherche de soi et de ses origines et à onze ans, à l'âge où la vie ne l'a encore jamais meurtrie, le jeune garçon va découvrir un monde empli de douleur, de trahison et de cruauté. Un monde de magie, mais aussi une quête de ses origines qui va peu à peu s'ériger pour lui en véritable parcours initiatique...

Vous l'aurez sans doute compris, ce roman est avant tout un roman sur l'enfance, sur l'enfance qui se cherche, sur les croyances, les rêves et les espoirs de quand on a onze ans, cet âge indescriptible entre la quiétude de l'enfance et les émois de la préadolescence. Avec le talent dont elle fait preuve au sein de tous ses écrits, Mélanie Fazi va ainsi nous décrire avec une grande beauté les sentiments et les interrogations de l'enfance. Car bien que plane sur ce roman une formidable atmosphère fantastique, toute de mystère, d'étrangeté et d'inquiétude, c'est dans la caractérisation de ses personnages que l'auteure excelle. Par petites touches, par petits indices, par quelques bribes de phrases, elle nous tisse des personnages incroyablement vrais et attachants. Des enfants comme pris au polaroïd, figés dans toute leur beauté, leur naïveté, mais aussi leur cruauté.
La vision d'un monde extrêmement moderne, par le biais d'une écriture tout aussi moderne, qui s'attache à ses personnages pour les tisser d'interrogations, de mimiques, d'attitudes incroyablement vraies, mais aussi de mystère. On sent chez Mélanie Fazi un intérêt énorme pour la nature humaine et c'est par là que son roman trouve toute sa force ; par le renversement que ses personnages vont opérer dans la structure même de son livre. Impossible de vous en dire plus, mais là où l'on pensait savoir où elle allait se diriger, là où on commençait à se dire que les ficelles fantastiques étaient un peu vues et revues (on ne peut en effet s'empêcher de penser aux enfants du maïs de Stephen King), tout s'écroule et se reconstruit, se réorganise autour de ses deux êtres, Faith et Arlis que tout oppose et que tout, dans le même temps, réuni inévitablement. Deux enfants marginaux et à la recherche d'eux-mêmes, mais aussi deux enfants qui s'envient mutuellement leurs mondes et leurs existences.
Il y a d'ailleurs un très beau passage dans le roman où chacun des deux enfants se heurte à l'incompréhension de l'autre, à l'impossibilité de communiquer sur le sens qu'ils aimeraient donner à leur vie et qui est justement ce que l'autre possède et veut à tout prix fuir : Faith, la fille de pasteur veut renier ses attaches et envie profondément Arlis pour la vie nomade de forain qu'il mène au jour le jour, pour son absence d'attache et surtout pour le fait que le jeune garçon n'a pas de parents. Alors qu'Arlis, lui, envie Faith de tout son coeur pour la routine de ses journées, la vision d'épînal qu'elle lui inspire dans sa jolie maison blanche et son lit douillet. Une incompréhension de l'enfance qui est aussi incompréhension généralisée de tout un univers qui se cherche. C'est vraiment très beau et ne peut que nous renvoyer à nous-mêmes et à nos sentiments. Mélanie Fazi nous offre véritablement une écriture qui touche directement le coeur du lecteur, dans toute sa simplicité et son efficacité. Le langage de l'enfance avec le talent de la maturité artistique...
Mais Arlis des Forains, c'est aussi un excellent moment de fantastique : le fantastique de la faille, de l'hésitation, de l'incertitude, de la raison défaillante et surtout de l'instant où tout bascule irrémédiablement. On aimerait, à l'instar de nos personnages, pouvoir faire machine arrière, mais l'engrenage se déploie et le mystère emporte l'intrigue et chaque individu toujours un peu plus loin vers des territoires troubles et malheureusement encore inconnus.
L'image des forains confrontés au reste des hommes, les préjugés, les malentendus, les images de cirque, le côté Freak de toute cette troupe hétéroclite sont aussi des points essentiels du livre: c'est véritablement au coeur de toutes notre société qui puise Mélanie Fazi pour nous offrir cette superbe histoire d'amour, d'enfance, de mystère et ce véritable drame humain. Car Arlis des Forains est aussi et peut-être avant tout une histoire en forme de tragédie. Un parcours initiatique dont l'issu, jusqu'au bout, restera incertaine et que l'on refermera avec un sentiment intense de regret que tout s'achève ainsi. Et c'est peut-être le seul reproche que je ferai à ce roman : on voudrait en savoir un peu plus car les dernières pages nous laissent sur un horizon ouvert, un incipit sur une toute nouvelle oeuvre malheureusement encore inexistante et qui laisse en suspend certainement beaucoup de douleur et de non-dit... Mais cela, c'est une toute autre histoire que j'espère pouvoir un jour avoir l'occasion de lire !
En attendant, il reste un très beau roman qui vous saisit au coeur et qui nous parle de choses vraies dans une langue juste. A lire absolument !

Note : 8,5/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur: http://www.bragelonne.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 3254
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Ferrailleurs des mers Ferrailleurs des mers
  Avec ses compagnons de misères, Nailer vit d’expédient dans un bidonville jouxtant une plage constellée de pétroliers échoués. Payé pour chercher d...
Vestale du Calix, La Vestale du Calix, La
Après avoir réussi de difficiles examens dont les survivantes sont soit mortes, soit esclaves, Anna endosse la responsabilité tout aussi difficile de Vesta...
Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L' Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L'
Vivant quelques part dans la Beauce, plus exactement dans Le Thymerais, Ottavia est une petite fille ordinaire, presqu'une adolescente, vivant avec son père,...

Autres films Au hasard...