Elantris 1 - Chute
Titre original: Elantris
Genre: Fantasy
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Orbit
Auteur: Brandon Sanderson
Traducteur:
Pierre-Paul Durastanti
Sortie VO: 2005
Illustrateur: Alain Brion
 

Le prince Raoden se retrouve bien malgré lui dans la cité d'Elantris. Autrefois, cela aurait été un une bénédiction, mais aujourd'hui c'est plutôt une malédiction car il est condamné à devenir fou à cause de la souffrance, de la maladie et de la faim. Probablement aussi à causse de la crasse et du chaos qui règnent dans ce qui a été autrefois une ville prospère et abondante. Mais le jeune prince, bien qu'il ne comprenne pas pourquoi il a été choisi, est bien décidé à découvrir ce qui s'est passé à Elantris, quel drame s'y est noué pour qu'elle ne soit plus que l'ombre d'elle-même.

Aux pieds de la cité, il y a la ville de Kaë, capitale d'Arélon, où règne Iadon, le père de Raoden. Et c'est ici qu'arrive la princesse Sarène, une femme intelligente mais qui le montre trop dans des sociétés encore rudimentaires où se sont les hommes qui règnent. Elle devait épouser le jeune prince mais elle apprend qu'il est mort et se retrouve donc veuve d'un fiancé qu'elle a à peine connu. Mais sentant que quelque chose se trame, elle décide de mener son enquête sur la disparition du prince.

Vient également d'arriver à Kaë, Hraten, un Gyorn venu convertir le peuple à la foi de Jaddeth Arèlois, de son plein grès ou non, comme l'a ordonné le Wyrm, le dirigeant de cette religion. Plus ambitieux et intelligent que véritablement fanatique, le jeune homme sera prêt à tout pour accomplir sa mission, même à raser ce qu'il reste d'Elantris et tuer les élantriens car cette cité est impie à ses yeux...


Le prince Raoden, sa veuve Sarène ainsi que Hraten constituent ainsi les trois personnages principaux d'Elantris, mais surtout les trois points de vue de cette histoire, puisque ce sera par leur yeux qu'on suivra et découvrira les moult intrigues et personnages du roman. Mais bien sûr, il y a aussi un quatrième personnage essentiel, celui qui donne son nom à l'ouvrage, celui qui est au centre de tout cela: Elantris.

Autrefois, c'était donc une magnifique cité, la plus grande de toutes, dont les habitants étaient considérés comme des êtres divins qu'on consultait pour profiter de leurs conseils ou de leurs soins, et tout le monde pouvait devenir élantriens puisque c'était le Shaod qui choisissait, pour ne pas dire frappait au hasard, ceux qui deviendraient les futurs habitants immortels de la cité. Mais c'était donc autrefois et même si les habitants sont toujours immortels,  il n'y a plus de sang dans leurs veines, leur plaies ne se referment pas et la faim les assaille, voilà ce qui les rend fous.

Pourquoi?? Personne ne le sait. Mais le prince Raoden compte bien le découvrir, même si cela ne sera pas facile, puisque la folie le guette tout autant que les autres habitants et que l'anarchie qui y règne n'y aidera pas vraiment. Car il va lui falloir réorganiser la cité pour arriver à ses fins.

Tandis que de l'autre coté des murailles, Sarène va elle essayer de découvrir qui était son mari qu'elle a à peine connu et surtout ce qui lui est arrivé, mais elle va également avoir fort à faire avec le Gyorn arrivé en même temps qu'elle et qui a donc également des visées sur la cité.


Ce premier tome d'Elantris donne donc plutôt dans la fantasy de cour où complots et intrigues se côtoient, se succèdent et se croisent, une fantasy où les secrets en cachent de nombreux autres, une fantasy où de nombreux mystères sont à résoudre. Mais c'est également une fantasy où l'on converse plutôt que l'on ne se bat, où les victoires orales ont beaucoup d'importance et où il faut savoir utiliser manipulation et rhétorique pour arriver à ses fins.

Même si Elantris n'est pas sans références, impossible de ne pas penser à Robin Hobb par moment, ce n'en est pas moins une œuvre passionnante qui parvient à susciter l'intérêt au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit et que les éléments se mettent en place et au fur et à mesure que l'on découvre ses personnages attachants. On se laisse donc complètement happer par l'histoire qui a un rythme plus lancinant que trépidant.

Elantris est donc un très bon roman, très bien ficelé et qui se révèle au final aussi intriguant qu'intéressant. De plus, le style simpliste mais fluide de l'auteur fait que l'ouvrage se lit rapidement et sans difficulté mais donne aussi envie de se jeter dans le second tome de cette histoire afin d'en découvrir tout les tenants et les aboutissants.

 

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos  de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.brandonsanderson.com/

- Site de l'éditeur : http://www.orbitbooks.fr/

Vote:
 
7.44/10 ( 9 Votes )
Clics: 3603
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pilleurs d'Ames, Les Pilleurs d'Ames, Les
Un roman d'aventure mélangeant allégrement SF et flibusterie vous en rêviez ? Et bien Laurent Whale l'a fait et avec maestria en plus ! Son roman Les Pille...
Chasse sauvage du colonel Rels, La Chasse sauvage du colonel Rels, La
"Lorsque la fantasy se perd dans les méandres de l'histoire" nous dit le quatrième de couverture, un petit peu fabulateur, car s'il est bien question d'hist...
Aucun homme n'est une île Aucun homme n'est une île
Certains événements historiques semble plus inspiré que d'autres pour créer une uchronie, ainsi on ne compte plus le nombre de fois où les forces de l'axe ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...