Malpertuis 1
Genre: Fantastique , Anthologie
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Editions Malpertuis
Auteur: Anthologie dirigée par Thomas Bauduret
 

Pour leur toute première anthologie, les éditions Malpertuis ont décidé de frapper un grand coup et de nous offrir un ouvrage abordant les multiples facettes du fantastique. Une bien belle anthologie donc sous forme de variation sur des thèmes chers au fantastique, vampires, golem, fantômes, folie, possession, magie et transformation, zombies, loups-garous, territoires inquiétants et paysages nocturnes etc. Une très bonne initiative (qui s'annonce en plus annuelle, chouette !) qui au final nous propose des textes de qualité aussi variée que leurs thématiques, allant de l'excellent au moyen. Mais c'est souvent le cas sur ces anthologies très "ouvertes", c'est-à-dire sans sujet spécifique guidant l'ensemble des textes. Le champ est tellement large que les textes partent dans de nombreuses directions parfois très différentes, et ne peuvent donc pas séduire tous les lecteurs. Mais en ce qui me concerne, je dirais que pour cette anthologie j'ai été conquise à 75%  ce qui est à mon avis un excellent score ! Certaines nouvelles sont vraiment excellentes, par exemple celles de Claude Mamier, Nicolas Kempf, John Everson ou Brice Tarvel, pour ne citer qu'eux, et rares sont celles qui ne m'ont pas du tout emportée. Je dirais qu'il n'y en a que deux qui m'ont complètement laissée de marbre, ce qui est vraiment minime ("Noirescence" de Sophie Bataille et "Les Chemins de Kthâr" de François Fiérobe). Et puis encore une fois, c'est une question de goût, ces nouvelles plairont très certainement à d'autres lecteurs qui sauront mieux les apprécier.


L'anthologie "Malpertuis I" est copieuse, compacte et avec 23 nouvelles au sommaire, elle saura vous occuper un bon moment ! Je ne pourrais donc pas vous parler de tous les textes, mais plutôt de ceux qui m'ont le plus marqués. Il y a par exemple "la Cité des Neiges" de Nicolas Kempf, où un homme prisonnier des glaces et perdu en montagne va peu à peu reconstituer de ses mains la mythique et légendaire cité des neiges. Claude Mamier va quand à lui nous parler d'un monde assez proche du "Je Suis une Légende" de Richard Matheson, pour cette fois s'attacher à l'amitié entre une fillette et un mort et à l'éclatement de la cellule familiale. Un très beau texte qui aborde le thème assez rare en littérature pour être noté des zombies. Gros coup de cœur aussi pour la nouvelle "Ekphrasis" de Léo Henry, une superbe déclinaison gastronomique aussi riche pour les papilles que pour les amoureux des lettres. Une ekphrasis, c'est une description précise et détaillée d'un objet d'art. Ici, Léo Henry va donc faire appel aux synesthésies (appeler un sens à l'aide de l'évocation d'un autre sens) pour décrire à un vampire gastronome toutes les saveurs des mets fins et délicats qui lui sont refusés de par sa condition de buveur de sang. Un bien beau texte, original et très bien écrit! Et l'on continue dans les plaisirs des sens avec la nouvelle de Brian Hodge qui clôt en beauté l'anthologie, "Béni soit le pêché" sur le concept d'une "secte" d'adeptes des sept pêchés capitaux, pêchant à outrance au nom du salut des autres pour faire accélérer la venue du jour du Jugement Dernier. Excellent !

Mais il y a aussi "La Poupée crucifiée" de Brice Tarvel, beau texte sur la culpabilité qui ronge et la vengeance, " Golem de dancefloor" de Laurent Fetis ou un Golem  traversant les époques jusqu'à notre monde moderne, des portes tueuses chez Jean-Michel Calvez, et des nuits où l'appel de la lune se fait de plus en plus pressant chez John Everson. Quant à Lucie Chenu, comme à son habitude elle nous livre ici un très beau texte engagé sur la condition de l'enfance avec "les disparus de Saint-Bosc" qui n'est pas sans rappeler les enfants perdus de Peter Pan, très émouvant. Sylvie Miller commet quand à elle avec "Ceux du marais" une bien belle nouvelle dans la plus pure tradition du fantastique rural mettant en scène une famille pauvre et paysanne, des rites magiques proches du vaudou, des possessions et des apparitions démoniaques. Tout y est, l'odeur du crottin et l'accent lourd, la rudesse des mœurs et une folie pénétrant peu à peu le récit. On a là du très bon encore une fois !  Jess Kaan, quant à lui, nous propose une parfaite nouvelle à lire à la période d'Halloween, une vraie nouvelle de série B !

Ah que c'est dur de devoir se limiter, de ne pas pouvoir évoquer chaque texte! Car même si certaines ne sont pas inoubliables, quasi toutes les nouvelles présentées ici ont un intérêt, quelque chose dont je voudrais vous parler. Beaucoup de facettes du fantastique sont donc en effet ici abordées et c'est l'un des grands intérêts et la force de cette anthologie qui évite ainsi complètement de lasser le lecteur. On passe d'un thème et d'un genre à l'autre très facilement, les loups-garous côtoient ici les vampires mais aussi les pêchés et les folies humaines et on est aussi bien dans un fantastique plus psychologique et sensible (j'ai d'ailleurs beaucoup aimé la nouvelle de Sophie Dabat "Plume d'Ange (Annonciation, court-bouillon, putréfaction) que dans un bestiaire bien connu et revisité.


Et en effet, force est donc de constater que "Malpertuis I" a réellement couvert de nombreux champs du fantastique, pari amplement réussi, et nous a offert un excellent voyage en compagnie d'auteurs talentueux. "Malpertuis I" est une anthologie de qualité, complète et généreuse et surtout cohérente dans sa diversité. Pas forcément des plus originales, mais efficace et assez riche pour convaincre les amateurs et séduire les novices du genre. Ici les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit, les victimes innocentes peuvent être les plus cruels des prédateurs, l'art peut survivre à la mort, les cancers peuvent enfin être guéris (à prendre dans tous les sens du terme !), les peaux s'interchangent et les sorcières trompent méchamment leur ennui. Tout un programme ! Comme le dit Christophe Thill (éditeur de Malpertuis avec Thomas Bauduret) dans cet ouvrage il y a "des auteurs français mais aussi américains (deux), des connus et des nouveaux venus, du très court et du plus ample, du rigolo, du grinçant et du tragique, de l'urbain et du rural, du brutal et du subtil..." Et tout cela est vrai ! Un très bon travail d'anthologiste réalisé par Thomas Bauduret sur ce sujet si vaste et des textes de qualités qui font que l'on ne peut que conseiller cette anthologie. Un buffet de choix pour les amateurs et une belle entrée en matière pour les curieux, que demander de mieux ? Et bien peut-être un nouvel opus l'année prochaine ?


Note : 7,5/10

 

Chaperon Rouge



A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ed-malpertuis.com/

Vote:
 
6.92/10 ( 12 Votes )
Clics: 6253
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Cycle de Tiamat 1 Cycle de Tiamat 1
Après "Le sang d'immortalité" de Barbara Hambly et en attendant Etranger de CJ Cherry, Mnémos continue de rééditer des classiques de la Science-Fiction d...
Monster High Monster High
  Vendu à 6 millions d'exemplaires aux USA, Monster High débarque en force en France, accompagné de poupées à l'effigie des héroïnes, mais aussi d'acce...
Trilogie des Moorehawke 1 - Le Royaume Empoisonné Trilogie des Moorehawke 1 - Le Royaume Empoisonné
Premier tome de la trilogie des Moorehawke, Le Royaume Empoisonné nous immerge avec talent dans un monde sombre et moyenâgeux. Son héroïne, la jeune Wynter...

Autres films Au hasard...