Pouvoir et Puissance
Genre: Horreur , Fantastique , Anthologie
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Editions Sombres Rets
Auteur: Anthologie dirigée par Cyril Carau
Illustrateur: Alain Mathiot
 

Et bien voilà une anthologie que j'attendais avec impatience, la toute première des jeunes éditions Sombres Rets qui nous ont déjà livré l'excellent polar l'Ange de Marseille signé Cyril Carau. Et c'est justement encore lui que l'on retrouve ici à la direction de cette anthologie joliment nommée "Pouvoir et Puissance" et qui nous propose de découvrir les textes de nombreux auteurs quasi inconnus (au côté de noms plus célèbres tels qu'Estelle Valls de Gomis ou Charlotte Bousquet) sur le double thème du pouvoir et de la puissance. Un thème très vaste et trouvant de larges échos dans les littératures de l'imaginaire et qui va donner ici l'occasion aux auteurs de déployer une gamme très riche d'univers et d'idées allant de la fantasy à la SF en passant par l'horreur et le fantastique. Il y en a pour tous les goûts comme c'est souvent le cas des anthologies et certaines nouvelles sont vraiment excellentes, ces deux thèmes dégageant énormément de profondeur et de champs possibles de réflexion.


Alors comme d'habitude, je ne pourrais pas vous parler ici de toutes les nouvelles et je vais me concentrer sur celles qui ont le plus retenu mon attention, dans le bon comme dans le mauvais. Mais les quelques textes que je serais contrainte de passer sous silence par manque de place n'en sont pas mauvais pour autant, que les auteurs soient rassurés ! A mes yeux il n'y a pas de gros "ratage" dans cette anthologie, pas de très mauvais textes qui jureraient parmi les autres, juste quelque uns qui m'ont laissé un goût d'inachevé. Et cela serait en effet le seul véritable reproche que je ferais à l'anthologie dans sa globalité avant même de m'intéresser plus précisément aux textes et à toutes les richesses qu'ils recèlent. J'ai en effet trouvé que plusieurs textes étaient très bien mais finissaient un peu en queue de poisson, laissant véritablement le lecteur sur sa faim. C'est un peu le sentiment que j'ai par exemple à la lecture de "Disques" de Bruno Grange, "Les Corps Désirants: Epreuve 13" d'Antoine Coppola ou "D'un claquement de Doigt" de Thibault Scohier. Ces trois textes, pour ne citer que ceux-là, ne sont pas mauvais du tout, bien au contraire, mais leurs fins me frustrent complètement. Trop ouvertes, on a l'impression que ce ne sont que des ballades bien menées ou de simples prologues a quelque chose de bien plus vaste et prometteur. C'est un peu dommage ! J'ai souvent eu ce sentiment et c'est donc pour moi le seul bémol de cette anthologie, qui demeure malgré cela un très bel ensemble.

Et elle est d'autant plus réussie grâce à la riche idée qu'a eu Cyril Carau de réunir ici auteurs et illustrateurs, deux médias pour d'autant plus pénétrer dans les univers des artistes présents. Deux visions de chaque texte et le plaisir de (re)découvrir le talent d'artistes tels que Jijicé, Mathieu Coudray, Estelle Valls de Gomis, Martine Fassier, Elodie Marze et bien d'autres encore. Enfin une anthologie qui ose mêler textes et illustrations et rien que pour cela, merci Sombres Rets ! Et rien que la couverture d'Alain Mathiot est une pure merveille, sombre à souhait et mystérieuse.

Parmi les textes qui m'ont le plus séduit, je vais donc maintenant vous parler tout d'abord du remarquable texte d'Elie Darco qui signe ici avec Change-Peaux, une magnifique nouvelle pleine de violence et de désespoir, une longue tragédie sur fond d'Afrique noire et de dieux oubliés, un texte très fort qui vous glacera le sang. Avec cette nouvelle toujours aussi bien écrite, Elie Darco est une plume à surveiller de très près ! Et dans le registre des plumes montantes qui m'enthousiasment à chaque lecture, je dois aussi citer Anthony Boulanger et son "Le Rouge, le Blanc et l'Artefac". Ce texte qui clôt l'anthologie est pour moi l'un des plus réussis, très riche et d'une écriture fluide, une bien belle fable sur le pouvoir, la foi, le libre arbitre et l'humanité, tout simplement. Excellent !

Estelle Valls de Gomis ne m'a pas non plus déçue une fois encore avec "Héroic Anonymous", une nouvelle emplie de tristesse et de mélancolie sur les super-héros qui m'a un peu fait penser au magnifique film The Wrestler de Darren Aronofsky. Des super-héros déchus chez le psy et cet inéluctable constat que les super-pouvoirs ne rendent pas forcément heureux à partir du moment où l'on ne peut sauver ceux que l'on aime. Très émouvant, bien qu'un peu court à mon goût. Un très beau texte ! A côté d'Estelle Valls de Gomis, un autre texte que j'attendais impatiemment est celui de la talentueuse Charlotte Bousquet qui jusque là ne m'a jamais déçue non plus dans son écriture. Et bien ce n'est pas encore ici que je le serais ! Avec "Aboulanol", elle nous parle d'un monde anticipatif où une drogue, un médicament, peut soumettre des individus à la volonté d'un autre. Un superbe texte sur la médiocrité et le pouvoir, la soumission et le sadisme avec une chute très drôle bien que très sombre.

"Bémol Tragique ou la fin des Chantres" d'Alsem Wiseman ou le "Principe de la Mandragore" de Richard Maurel sont eux aussi très bons et commencent très bien cette copieuse anthologie, des histoires de chant et de magie, de puissance et de trahison. On notera d'ailleurs que l'ouvrage est découpé en quatre parties thématiques: "A n'importe quel prix", "Cet allié qui vous trahit", "Besoin vital de transcendance" et "Des visages de l'absolu". Quatre parties aux noms très évocateurs qui viennent ranger les nouvelles selon leurs différents rapports au pouvoir et à la puissance, deux notions aussi proches que parfois antagonistes, finalement assez difficiles à définir et à mettre en mot. Cyril Carau tente d'ailleurs d'apporter un éclairage à ces deux notions et aux différentes parties de l'anthologie dans sa préface. Bon, pour ma part, elle m'a semblé parfois un peu obscure et je vous conseille plutôt de vous faire votre idée de ces deux axes par la lecture de l'anthologie et de revenir par la suite à la préface, je crois qu'elle paraît un peu plus claire ainsi.

Mais n'oublions pas pour autant d'autres nouvelles qui m'ont semblées tout aussi convaincantes: tout d'abord "Le Catalyseur" d'Aurélie Wellenstein, un récit mettant en scène un homme  amplifiant la magie d'un puissant sorcier et devenant son jouet, son principe de puissance. Très sombre et rondement menée. Mais aussi "Stabat Mater" de Céline Brenne, peut-être la plus poétique et le plus onirique des nouvelles ici présentées. La lutte et le sacrifice d'une jeune femme pour faire revenir sur terre Notre Dame des Rêves. Je l'ai vraiment trouvé superbe, à la fois simple et très profonde.


Bon, je dois malheureusement m'arrêter où je vais vous perdre en chemin, lassés de ma prose sans fin. Ah mais non, je ne peux pas me dérober maintenant, je ne vous ai pas parlé de "La Mission" de Francois Manson  ni du "Serviteur" de Philippe Deniel ! Et bien encore une fois ce sont d'excellents textes dont je vous recommande chaudement la lecture, à vous de les découvrir !

Vous l'aurez donc compris, l'Anthologie "Pouvoir et Puissance", la première des éditions Sombres Rets, peut clairement être qualifiée de réussite vu la qualité de la majeure partie de ses textes. Elle se lit avec plaisir et fluidité, le thème est à la fois riche et original et son mélange d'auteurs peu connus que l'on découvre avec bonheur et d'illustrateurs talentueux est un plaisir pour les yeux et le cœur. Elle n'est pas exempte de défauts, certes, mais quelle anthologie l'est réellement ? Et c'est toujours une expérience riche et intéressante que de lire de jeunes plumes encore méconnues et l'on ne remerciera jamais assez les éditions Sombres Rets de même que les éditions du Petit Caveau, qui se situent dans la même optique, de donner leur chance à de nouveaux talents. Je vous conseille donc chaudement cette bien belle anthologie, je suis persuadée qu'elle saura vous combler.


Note : 8/10

 

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://sombres-rets.fr/

- Lire un extrait de l'anthologie "Pouvoir et Puissance"

Vote:
 
7.73/10 ( 11 Votes )
Clics: 4598
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Ethan Blaike 2 - La communauté de Destins Ethan Blaike 2 - La communauté de Destins
Deuxième tome d'une trilogie, La communauté de Destins poursuit les aventures d'Ethan Blaike : l'Elu du peuple des Mémoriens, destiné à sauvegarder la M...
Eternelle jeunesse Eternelle jeunesse
Décidément, anthologies et festivals semblent aller de paire ces dernières années puisque les Utopiales et les éditions ActuSF d'un coté et les Imaginal...
Destin du colporteur, Le Destin du colporteur, Le
Suite directe de "Danse Macabre", "Le Destin du colporteur" est un roman qui peut néanmoins se lire de manière indépendante, sans pour autant perdre l'atmosp...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...