Saga d'Orion, La 1 - Le destin des Eaglestone
Genre: Littérature Jeunesse , Science-fiction , Romance
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Voy'[el]
Auteur: Isabelle Wenta
Illustrateur: Niobé
 

Au début ça commençait plutôt bien, très bien même. Je croyais que le roman allait partir sur une histoire de piraterie intergalactique, façon space op', genre que j'aime beaucoup. Et au final, quasi rien de tout cela, j'ai même eu du mal à aller jusqu'au bout de l'ouvrage et certains passages ont carrément failli m'endormir. Bon, bien sûr il s'agit d'un roman pour la jeunesse et je dirais même plutôt pour les adolescentes (et je souligne adolescentes!!) et il faut être un peu indulgent  vu que je ne suis pas le public ciblé par ce livre. Mais quand même, là c'est un peu trop pour moi...


Maggie Eaglestone vient de se réveiller après un long sommeil cryogénique. Les années ont bien sûr passées, sa mère a été brulée comme sorcière et le monde à bien changé. Son père était un fameux pirate et ce réveil est l'occasion pour l'auteure de nous rappeler tous les faits d'armes de la famille Eaglestone. C'est passionnant, on suit toute l'évolution de la piraterie et comment peu à peu la terre, la lune et toutes les colonies humaines ont évoluées. Ce n'est pas beau à voire! On est dans de la SF, de la bonne SF avec un style simple et efficace. Puis Marie est débarquée dans son nouveau monde : l'Arche. Une sorte de terre artificielle, où se mélangent humains purs et êtres croisés essentiellement de race martienne. Jusqu'ici tout va bien. Encore une fois c'est de la bonne SF, très bien écrite et avec un background très intéressant, un côté écolo et une bonne réflexion sur l'identité. Le problème, c'est qu'au bout d'un moment, il n'y a plus que ça, le background, et les éléments sciences fictifs sont relayés en simple toile de fond au profit d'aventures amoureuses et de personnages archétypaux un brin fades... Dommage, surtout que la fin du roman s'avère malgré tout passionnante. Un roman un brin moins long, un brin moins fleur bleue et cela aurait été très bien. Mais voilà, on a le droit au beau chanteur rebelle (le côté rebelle est intéressant malgré tout mais on l'imagine plus boys band que bad boys...), l'étrange bellâtre qui permet à l'auteure de nous promener à cheval dans des paysages bucoliques (là c'est un peu trop pour moi) et le joli grand frère protecteur. Bref très jeune fille romantique... Ce qui est vraiment dommage c'est que cet aspect du roman qui a le don de m'énerver éclipse tout ce qui est intéressant, entre autre le côté SF pure avec ceux qui veulent rejoindre la terre et les autres, les voix étranges qui parlent à Maggie, l'école religieuse qu'à crée l'auteure, bref tout ce qui est intéressant est relié au détail alors que c'est ce qui aurait du faire la force du roman. Il y a un potentiel énorme, des situations superbes mais pas forcément exploitées, des idées qui ne restent malheureusement qu'au stade d'idées...

Isabelle Wenta écrit très bien, pas de soucis de ce côté là, mais son histoire m'a clairement ennuyé malgré tout. Seul le début et la fin du roman ont réussi à me captiver. C'est un roman jeunesse et ça se sent, trop pour moi, et encore c'est un roman jeunesse dédié uniquement aux jeunes filles qui trouveront ici de beaux jeunes hommes et des histoires d'amours contrariées. Bref rien qui pour ma part ne peut m'intéresser! Je veux de la piraterie moi et de la magie de la vraie!


Alors certes, je suis très critique avec ce roman cependant je suis sûr qu'il arrivera malgré tout à trouver son public, un public pas forcement habitué à la SF, un public féminin essentiellement, et pourquoi pas le même que "Twillight". "La saga d'Orion" pourrait aussi tout simplement être une très bonne introduction à qui voudrait découvrir la SF.  Car en effet, il faut aussi reconnaître au roman la qualité de ne pas s'encombrer de trop de détails techniques qui auraient pu rebuter les jeunes lecteurs et parvient ainsi à contourner la difficulté de la SF en littérature jeunesse (d'où sa rareté). C'est bien pour les jeunes lecteurs, mais dommage pour les plus aguerris...

 

Note : 5,5/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'Editeur : http://www.editions-voyel.fr/

Vote:
 
6.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 3296
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Etoile d’Elnakin 1, L' - Le dragon du fleuve Etoile d’Elnakin 1, L' - Le dragon du fleuve
Le dragon du fleuve, petit roman - par la taille et non par la qualité -, est le premier tome d'une future trilogie créée par Florence Hinckel, une auteur ...
Cycle d'Ardalia 2, Le - Eau Turquoise Cycle d'Ardalia 2, Le - Eau Turquoise
Qu'est ce qui fait une bonne suite ? La question peut sembler banal, mais entre les multiples séries et cycles qui sortent actuellement, elle mérite d'être...
Dome Dome
J'avoue que cela faisait des années que je n'avais pas ouvert un Stephen King et aujourd'hui je le regrette presque tellement j'ai passé un bon moment à la...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...