Rêve Elfique, Le - The Art of Jim Colorex
Genre: Livres Illustrés , Féerie , Artbooks
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: Ogham Editions
Auteur: Jim Colorex
Illustrateur: Jim Colorex
 

C'est au détour d'un salon que j'ai rencontré pour la première fois ce visage, ce regard d'un bleu profond. La jeune fille, perdue dans un décor de verdure luxuriante, me regardait fixement. Je dois vous l'avouer, si mon cœur n'était pas solidement accroché ailleurs j'en serais tombé amoureux dès ce premier regard. Et puis j'ai compris qu'elle ne regardait pas que moi, mais que ses yeux étaient en fait pour tous ceux qui se trouvait là. J'en étais un peu jaloux mais tant pis. Et quand ma vue s'est posée sur ses sœurs, ça été le choc! Instantanément j'ai aimé toutes ces femmes elfes et par là même Jim Colorex, leur créateur, est devenu pour moi une sorte de dieu… Dit comme ça c'est ridicule mais c'est pourtant vrai! Je suis réellement tombé amoureux de ses peintures comme j'ai immédiatement aimé les petits êtres de Moguérou qui, comme vous ne le savez peut-être pas, est mon illustrateur préféré. Les deux nous proposent pourtant un travail radicalement différent, comme le prouve ce fabuleux artbook, première publication des Editions Oghams… Attention, c'est somptueux que dis-je c'est fabuleux!

 

 

"Le Rêve Elfique" ne nous raconte pas une histoire mais des histoires, des histoires sans textes, puisqu'ici seulement les tableaux de Jim Colorex sont reproduits, magnifiquement reproduits même et sur un très beau papier, détail qui a son importance quand on aime l'illustration. En effet la pagination est superbe et c'est sur de pleines pages que le peintre nous propose des femmes pour la plupart perdues dans des décors naturels, dans des poses souvent languissantes et avec un sens du détail sidérant. Il y a très peu d'hommes dans l'œuvre de Jim Colorex si ce n'est notamment un Pan fabuleux, une des peintures que je préfère. Tout le reste est dédié à la féminité dans toute sa splendeur…
A mon sens l'œuvre est avant tout un hommage à peine dissimulé à la femme, la femme dans toute sa beauté, parfois séductrice, parfois mélancolique, tentatrice, rêveuse ou bien encore magique. Le travail de Jim Colorex se compose essentiellement de portraits et c'est avant tout dans le regard que tout se passe. En toute franchise je n'ai jamais vu ça ailleurs! A chaque page une femme qui sous les pinceaux de ce génie devient Elfe ou Fée vous regarde et à chaque fois ce regard est différent et surtout, à chaque fois il est fascinant!
"Le Rêve Elfique" est donc une invitation étrange dont s'élève une sensualité folle, loin, très loin des archétypes propres à ce genre de représentations. Si je n'avais pas peur des mots, je dirais que dans l'imaginaire de Jim Colorex il y a quelque chose de presque érotique… Mais il y a aussi un fantastique hommage à la nature, car dans toutes les peintures présentées ici, les femmes que nous rencontrons sont montrées tantôt dans une forêt luxuriante, tantôt dans des teintes automnales, parfois au bord d'une rivière, d'un étang et parfois accompagnées d'animaux. Et ce qui est sidérant c'est que l'on entend le son de cette nature, le chant des oiseaux, le roulis de l'eau sur les cailloux, le vent dans les frondaisons des arbres! Les peintures de Jim Colorex sont plus que de simples œuvres d'art, elles sont vivantes, elles sont la vie et à n'en pas douter toutes ces femmes mi-Elfes, mi-Fées existent, il les a rencontré, j'en suis certain ! Alors on tourne les pages, on s'arrête, on revient en arrière et lire l'artbook de Jim Colorex revient à une promenade dans des sous-bois en compagnie d'un Faune. On se pose au bord de l'eau et on les voit, comme toujours, c'est d'abord un regard, puis un son et enfin elle se laisse découvrir à nous dans une splendide peinture à la fois champêtre et sensuelle…
Le travail du peintre est donc remarquable pour tout ce que j'ai dit, pour ce fabuleux rêve qu'il nous offre mais aussi car son travail est foisonnant de détails. C'est hallucinant! Je n'ai que rarement vu cela ou alors chez des peintres plus classiques… C'est vous dire le niveau! Détails dans les costumes, à faire pâlir n'importe quel styliste, détail dans les ailes de ces fées (pas une n'est pareille!!) digne du livre des fées de Ledroit, qui était jusqu'à présent pour moi l'un des maîtres en la matière, détail dans l'éclairage, dans les maquillages, dans les coiffures qui sont somptueuses, etc. C'est époustouflant! Jim Colorex est un magicien! Et que dire de ces chevelures en mouvements et qu'est-ce que ces murmures que l'on entend quant on tourne certaines pages?! Oui, il y a de la magie, Jim Colorex est un mage, un ensorceleur, un charmeur et il est la clef d'un rêve fabuleux que je ne cesse de faire depuis que j'ai posé mon regard sur ses peintures! Son travail m'obsède depuis lors et même si j'ai beaucoup de mal à en parler, je vous promets que vous ne vous remettrez pas d'un voyage en sa compagnie! C'est beau à en pleurer, c'est la magie et l'évasion, la nature et la beauté féminine dans toute sa splendeur, un mystère qu'il vous faut découvrir, un voile qui se lève sur l'autre monde, un grand peintre qu'il faut absolument découvrir!

 

 

Avec Jim Colorex, je suis un enfant accroupi au bord de l'eau et qui voit dans le scintillement de la rivière des dryades qu'il n'ose saisir. Je suis un adolescent timide qui rougit face à ces regards qu'une femme lui jette sans trop savoir le pourquoi de ce regard. Avec Jim Colorex je suis un adulte qui rêve de goûter, de toucher, de mordre, je suis un adulte qui vit un rêve éveillé et qui en redemande. Oui, avec Jim Colorex je vis et s'estompent alors peu à peu les bruits de la ville, du quotidien un brin gris et me sourit alors un ailleurs fabuleux fait de magie et de sons de la nature. Je pars, je m'évade et mes cinq sens eux restent éveillés à tout ce qui m'entoure et que je ne vois pas, que la plupart d'entre nous ne voyons plus… C'est tout cela Jim Colorex et si je poussais plus loin encore je dirais qu'il y a une vraie pensée Wiccan derrière son travail, une nature où la femme en grande prêtresse, mère de toute chose (car nous venons tous d'une femme quand même!), règne sur ce monde dans toute sa force et aussi sa faiblesse…
J'aurais pu m'arrêter là dans ma chronique, et si je l'avais faite oralement d'ailleurs vous auriez entendu combien je bafouille devant l'émotion, mais non… Au risque de casser le rêve, je voudrais attirer votre attention sur cette première vraie production des éditions Ogham. Tout d'abord à l'heure où le moindre artbook se vend à un prix exorbitant (certains Frazetta de 15 pages à peine font plus de vingt euros!) ici pour 17 euros vous vous offrez un vrai voyage, ce qui au final n'est pas grand-chose au vue de ce qui nous est proposé.
Ensuite le travail effectué, en matière d'impression et de rendu, ce qui compte quand on est un fan d'illustrations, est absolument sublime! J'ai pu voir en vrai certaines œuvres de Jim Colorex et elles sont dans le livre absolument rendues avec fidélité, ce qui est rare enfin de compte!
Bien évidement j'aurais pu dire encore plein de choses sur ces peintures, invoquer les peintres de la renaissance, vous parler de cette façon toute particulière qu'à Jim Colorex de travailler etc. Non, place au rêve!
Alors chers amis lectrices et lecteurs, il est bien rare que l'on vous propose un tel choc, de tels œuvres et croyez moi, c'est peu de le dire! Tournez les pages, écoutez et vivez cette magie, laissez-vous prendre au jeu des sortilèges de Jim Colorex, c'est tout simplement grandiose!

Note : 10/10



Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.jim-colorex.com/
- Site de l'éditeur : http://www.ogham-editions.com/

Vote:
 
7.83/10 ( 12 Votes )
Clics: 7270
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Douce nuit, Maudite nuit Douce nuit, Maudite nuit
Tout le monde connaît l'épiphanie, la visite de trois rois mages à un nouveau né dans une étable de Bethléem, ce qui donne lieu de nos jours à une fêt...
Niwaâd, Le Niwaâd, Le
Avec "Le Niwaâd", les éditions Lokomodo nous propose donc la réédition d'un troisième roman de Jean-Christophe Chaumette après "L'Arpenteur de Monde" et...
Protectorat de l'ombrelle, Le 2- Sans forme Protectorat de l'ombrelle, Le 2- Sans forme
La très britannique Alexia Tarabotti, son père, défunt, était italien, nous revient pour une nouvelle aventure dans cette Angleterre victorienne où tant le...

Autres films Au hasard...