Mallworld
Titre original: The ultimate mallworld
Genre: Recueils de nouvelles , Science-fiction
Année: 1981
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Gallimard
Collection: Folio SF
Auteur: S.P Somtow
Traducteur:
Jacques Chambon et Gille Goullet
 

Bienvenue à Mallworld, le plus gigantesque centre commercial de l'univers, un immense complexe de plus de trente kilomètres de long gravitant au centre de la galaxie. A Mallworld, vous y trouverez tout ce que vous souhaitez, tout ce que avez pu rêver, l'utile aussi bien que l'inutile, des enfants génétiquement modifiés, des religions adaptées à vos envies, des salons de suicides, des corps de rechange, des parcs d'attractions dédiés au sexe et toutes ces choses que vous ne pouvez même pas imaginer ! A partir du moment où vous avez suffisamment de crédit, rien ne vous sera hors d'atteinte à Mallworld. Si ce n'est les étoiles... car les humains ont été privés des étoiles, il y a de cela fort longtemps, depuis qu'ils ont été mis sous la tutelle des Selespridons, des extra-terrestres humanoïdes à 99,8 pourcent qui "baby-sittent" les humains en attendant qu'ils parviennent à une maturité raisonnable. Et en attendant, ils les ont donc enclavés dans une gigantesque galaxie où ils mènent une vie normale mais où les étoiles sont définitivement hors de leur portée. Les étoiles, symbole du rêve de l'homme, de la liberté et donc ici du joug des Selespridons. Des baby-sitters fort sympathiques, certes, mais qui ont privés les humains de l'image même de l'idéal et de la liberté, faisant d'eux de toutes petites choses infimes se morfondant pour un rêve inaccessible...


C'est donc dans cet univers que vont se dérouler les neufs nouvelles qui composent le recueil Mallworld, neuf nouvelles qui vont nous proposer neuf destins d'individus au sein du microcosme du centre commercial, neuf existences passées au crible par un dirigeant Selespridon pour juger si les humains ont enfin progressé dans la voie de la sagesse et savoir si les étoiles et leur liberté vont pouvoir un jour leur être rendues. Il y a aura donc d'éminents membres de la famille Barjulian, la richissime famille propriétaire de Mallworld, qui vont se débattre avec leur conscience, leur famille et leurs démons, une jeune serveuse au galaxie Planète, le meilleur restaurant de mallworld, une jeune fugueuse désireuse de connaître la vie, un sculpteur de glace amoureux d'une déesse, un surfeur sur hologramme qui va rencontrer bien des ennuis, un vampire en mal d'amour ou bien encore une jeune adolescence en bute avec sa famille. Tous ces fragments de vie passés au crible du jugement des Selespridons, ces vies qui nous sont offertes toutes nues, fragiles radioscopies d'un monde étrange et coloré née de l'imagination de S.P Somtow.


Avec Mallworld, vous allez en avoir pour votre argent, croyez-moi ! L'auteur ne s'arrête devant aucune idée saugrenue et nous offre de superbes portraits d'une société ultra consommatrice, risible dans ses innombrables excès et la science-fiction débridée de l'ouvrage laisse la porte ouverte à toutes les folies, à la différence d'un ouvrage comme Day de James Lovegrove qui gardait un caractère réaliste. Ici, des créatures de pierre parlent et se déplacent grâce à des symbiotes, vous pouvez acheter un corps en forme de scolopendre, vous faire greffer des bras multiples ou au contraire céder aux joie de la mode minimaliste en devenant une simple tête posée sur un plateau volant. Tous les excès les plus ridicules font fureur à mallworld et personne ne sait encore qu'elle sera la prochaine mode ! Parfois très déconcertantes, les nouvelles qui composent mallworld sont aussi pour la plupart très attachantes. De nombreuses interactions existent entre chaque texte, et l'on sent la progression au niveau des nouvelles, chacune se référant aux évènements intervenus dans le passé, c'est-à -dire dans les nouvelles précédentes.


Un vent de folie souffle vraiment sur cet ouvrage frôlant parfois l'absurde ou le surréalisme, la question sur le sens de la vie étant l'un de ses leitmotiv principaux. Des interludes publicitaires viennent entrecouper les nouvelles et ce n'est pas pour conférer un ton plus réaliste à l'ensemble, croyez-moi ! J'avoue avoir été très déconcertée par Mallworld. Souvent, je l'ai trouvé un peu répétitif et agaçant, me permettant souvent de le poser pour quelques jours, mais à chaque fois que je me replongeais dans le livre, j'étais aussitôt happée par cet univers burlesque et extrêmement original, par cette riche galerie de créatures et de trouvailles plus folles les unes que les autres. Mallworld et un ouvrage qui ne s'oublie pas facilement, ça c'est sûr ! Mais j'ai quand même bien du mal à me faire un avis définitif sur lui. Que m'a-t-il dit au final ? Il me prévient contre les méfaits d'une consommation à outrance, sur la petitesse de l'homme, perdu sans les étoiles et dans sa conditions de captif en raison de sa si petite capacité à évoluer ? Somtow semble en effet porter un regard très critique sur ses contemporains et l'homme est ici un sombre imbécile aux côté des autres créatures de l'univers, tous largement plus évoluées et plus sages. Mais en même temps, Mallworld est un beau message d'espoir et l'homme semble bien près d'obtenir sa rédemption. Chaque portrait d'un humain, chaque nouvelle, est un message optimisme sur la capacité humaine à s'adapter et à exprimer le bien qui est caché au fond de chacun et chaque texte est au fond une apologie de l'homme. Discours ambiguê qui m'interpelle car au final, je m'interroge sur le véritable objet du livre. Mais une chose est sûre, c'est que mallworld est une véritable mine d'or de trouvailles linguistiques, de jeux sur le passé et les références et d'originalité. Mallworld nous emporte dans un tourbillon de folie et l'on aime cela. C'est déconcertant mais c'est très agréable au fond de se laisser emporter. Un livre qu'il est bon d'avoir lu car je crois que les messages sont multiples dans ce livre et les interprétations libres, aussi bien de l'ensemble que de chaque nouvelle. De bien belles pages pleine d'une humanité touchante, joliment emballées dans un papier coloré qui suscite l'enthousiasme. Une drôle de surprise !


Note : 7,5/10

Chaperon Rouge

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2568

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Kate Daniels 3 - Attaque Magique Kate Daniels 3 - Attaque Magique
La série des Kate Daniels de Ilona Andrew a plusieurs particularités: tout d'abord, et peut-être la moins amusante, c'est très certainement que cette sér...
Empire brisé 2, L' : Le Roi écorché  Empire brisé 2, L' : Le Roi écorché
2013 commence bien chez Bragelonne puisque parmi les premiers titres publiés  cette année, nous avons la chance d'avoir "le roi écorché" qui fait suite, ...
Fée de la mousse, La Fée de la mousse, La
Depuis "Princess bride" les contes de fées détournés à la mode fantasy ou  simplement revisités deviennent monnaie courante et il est parfois difficile ...

Autres films Au hasard...