Arachnae
Genre: Dark Fantasy , Heroic Fantasy , Fantasy
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Mnémos
Collection: Icares
Auteur: Charlotte Bousquet
Illustrateur: Elvire de Cock
 

Alors que dans les plus hautes sphères de l'état les Moires, conseillères étranges du prince Alessio, tentent de renverser le pouvoir en place, tout en bas dans les labyrinthes sombres et sales d'Arachnae des crimes odieux sont commis, des meurtres d'une rare violence. Premier livre de Charlotte Bousquet se passant dans l'univers de l'archipel des Numinées, Arachnae nous offre un roman sombre et brutal, entre la dark fantasy, l'héroïque fantasy, le polar et les intrigues de cours! C'est passionnant et c'est un vrai bijou!

 

S'il y a peu j'écrivais en parlant de Brent Weeks et de sa trilogie L'ange de la nuit, qu'il s'agissait d'une des œuvres de fantasy les plus violentes qu'il m'avait été donné de lire, c'était avant de lire Arachnae! Car ce roman est sincèrement violent, voire parfois même dérangeant, puisque l'on va suivre les enquêtes de Théodora une bretteuse hors paire lancée sur les traces d'une secte cannibale! Et franchement Charlotte Bousquet ne s'est pas censurée, c'est le moins que l'on puisse dire à la lecture de ce roman, puisque l'on a le droit à des scènes de torture, de viol, de sexe, hétéro comme homosexuelles, bref de la violence! Alors bien sûr, c'est forcément ce qui marque en premier lieu, qui en choquera sans doute certains et qui plaira à d'autres, en tout cas ça crée une fantasy différente et qui m'a complètement séduit! Bien sûr pas uniquement du fait de cette violence! Non, Charlotte Bousquet nous offre une œuvre grandiose où à côté de cette violence, il y a aussi beaucoup de sensibilité et de beauté...

L'héroïne du roman se nomme Théodora. Orpheline, elle est élevée à l'académie où elle va devenir une espionne redoutable. Mais voilà, Théodora c'est aussi une femme qui boit, qui joue, comme un homme, comme un personnage d'héroïc fantasy! Et c'est ça aussi que j'ai beaucoup aimé dans ce roman! C'est que Charlotte Bousquet est une femme, elle met en scène une femme et quelque part, elle élève son héroïne au niveau des hommes, je veux dire plutôt au niveau de héros tel que Conan. En effet, Théodora manie l'épée, comme un homme elle aime les femmes, comme un homme elle se bat, soit loin très loin des personnages féminins que l'on à l'habitude de voir dans la fantasy en général. C'était déjà d'ailleurs un peu le cas dans ces premières œuvres fantasy : la trilogie du coeur d'Amarantha. Du coup, ici, ça crée un personnage haut en couleurs et des scènes d'action fabuleusement orchestrées. Mais son comportement conduit aussi Théodora à être obligée d'enquêter aux côtés du Capitaine Grassi sur les meurtres horribles qui sont commis dans la cité. Je ne vous en dis pas plus sur cette enquête, mais c'est passionnant. On est littéralement accroché à son livre, et on dévore, page après page, dans le but de savoir, qui, pourquoi, comment. En un mot le suspens est superbement maîtrisé!

On peut dire d'Arachnae qu'il est un polar fantasy, mais ça n'est pas que ça. Que serait la fantasy sans des intrigues de cours? Alors que le peuple vit dans la misère et le vice, entre des rues ou se déversent les égouts et des tripots où l'on s'égorge pour un rien, la lignée royale est mise à mal par les trois Moires (La fille, la femme, l'ancêtre) qui ont du mal à voir à la tête d'Arachnae un homme, en l'occurrence le prince Alessio. Ce dernier sera-t-il trahi par sa propre femme alliée aux trois sorcières conseillères? Les Moires, connues aussi sous les noms des filles de la lune ont-elles à voir avec cette secte étrange? Et après tout, Théodora a été choisie par l'une des Moires pour être ce qu'elle est, alors n'est-elle pas en train d'enquêter sur une affaire qui la mettrait en cause elle-même? Ne comptez pas sur moi pour vous le dire mais je peux vous assurer que vous ne le lâcherez plus ce livre une fois que vous l'aurez commencé! Le lecteur se trouve ainsi promené entre le faste de la cour qui rappelle vaguement la renaissance et les cloaques sordides d'Arachnae qui rappellent les rues du moyen-âge. Le lecteur est aussi promené entre les genres que j'ai d'ailleurs déjà cités, que sont donc l'héroïque fantasy, le polar et bien sur la dark fantasy. Très clairement, il s'agit d'une des œuvres les plus ambitieuses écrites par Charlotte Bousquet d'autant que l'univers qu'elle crée ici, l'Archipel des Numinées, dont Arachnae n'est qu'une partie visible, semble vaste, si vaste qu'il en parait même infini. En effet, il ne s'agit pas ici d'un cycle mais d'un début de divers romans qui prendront place dans cet archipel. Tout simplement immense!

Il est un point avant de conclure sur lequel je voudrais revenir. On a beaucoup insisté sur la violence, la façon qu'à Charlotte Bousquet de traiter certaines scènes, d'une façon froide et détachée, comme le viol d'un enfant par exemple, et c'est vrai qu'il faut le reconnaître que le ton est troublant mais colle parfaitement à l'ambiance du roman et même y contribue grandement. Mais il est une chose qui moi me trouble vraiment, plus que la brutalité de certains passages, c'est le rôle des femmes! Théodora est une femme mais qui est comme un homme, les femmes au pouvoir sont conspiratrices, fourbes et menteuses et les Moires, les trois femmes symbolisant les âges et le destin, ne supportent pas de voir un homme à la tête de la ville. Etrangement, d'ailleurs sans que je ne puisse vous l'expliquer, Charlotte Bousquet écrit un roman avec une femme, sans vouloir faire de son Arachnae un livre de femme(s)…. Elle nous démontre par la même que l'on peut faire de la bonne fantasy bourrée de combats à l'épée, de sexe et autres joyeusetés sans homme non plus… Ca, ça m'a vraiment troublé et même ça m'a plu!

 

Arachnae est un roman époustouflant à la croisée des genres, scotchant, prenant, novateur et avec des personnages plus que troublants, plongés dans une histoire sombre à souhait! A chaque fois que Charlotte Bousquet sort un roman, j'ai l'impression qu'elle va plus loin, qu'elle cherche à se dépasser et par là même elle arrive toujours à se renouveler et à surprendre ses lecteurs. Tant pis si je me répète mais Charlotte Bousquet est la meilleurs auteure de fantasy que l'on a en France et j'aime tout ce qu'elle fait. Arachnae porte bien son nom, la cité est une toile d'araignée qui emprisonne les personnages dans de sales intrigues mais qui arrive aussi à capturer l'attention du lecteur et elle ne vous lâche plus, même une fois le roman refermé. Une fantasy traumatisante mais aussi superbe!

 

Note : 10/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

Site auteur : http://www.charlottebousquet.com/

Site de l'illustratrice : http://kokoahouse.wordpress.com/

Site de la série : http://destindesnuminees.over-blog.com/

Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/

Vote:
 
7.13/10 ( 8 Votes )
Clics: 6599
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Retour à Salem 1 - L'Ordalie Retour à Salem 1 - L'Ordalie
De nos jours aux Etats-Unis, Kathleen part en guerre contre les policier responsable de la mort de sa mère et n'hésite pas à user la magie vaudou pour arri...
Aux frontières de l'aube Aux frontières de l'aube
Après la triste découverte des cadavres de plusieurs de ses congénères, un Fils de Dryade,  Anastase Lupescu, va se lancer à la poursuite des assassins,...
Monde de la nuit, Le Monde de la nuit, Le
Après "Pouvoir et Puissance", "Mystères et Mauvais Genres" et "Histoires d'Amour", voici la nouvelle anthologie des éditions Sombres Rets dirigé par Cyril...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...