Chroniques Arvennes 1 et 2, Les
Genre: Heroic Fantasy , Guerre
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: Le Rayon de Lune
Auteur: Phoebé
Illustrateur: Sébastien Sanchez
 

J'ai trouvé surprenant le concept d'avoir sorti 2 tomes d'une même histoire en même temps. Toujours est-il qu'aujourd'hui je vais donc essayer de vous donner mon opinion sur les tomes 1 et 2 des "Chroniques Arvennes", sans trop vous dévoiler l'intrigue, ce qui du coup ne va pas être évident. Les quatrièmes de couvertures restent d'ailleurs très énigmatiques sur le sujet et ne vous aiguilleront pas beaucoup.
Disons que l'aventure se passe dans un monde indéfini mais en tous cas identique au notre si l'on excepte la magie. L'histoire démarre lorsque l'armée des Drukhs tente de coloniser les territoires du peuple Arvenne.
Alors pour vous présenter les deux peuples je vais faire simple : les Drukhs sont une copie des romains : une civilisation avancée, strictement organisée, militaire, extrêmement colonisatrice et décadente à la fois. Les Arvennes sont des gaulois (les Arvernes étaient d'ailleurs les gaulois du massif central : cheux qui parlent comme cha dans Astérix) : un peuple simple de guerriers et de paysans, barbus, chevelus et virils, proche de la nature (ils vivent en forêt et ont des druides) au caractère belliqueux et dont les villages isolés se mettent souvent sur la gueule sans peur de la mort (mais que le ciel leur tombe sur la tête peut-être ?) avant d'aller se pinter un tonneau d'hydromel par personne. Le but étant d'arriver à réunir tous ces joyeux gaillards pour tenir tête (encore et toujours) à l'envahisseur. Et au milieu de tout cela il y a Bah-lor. Bah-lor contrairement à ce que son nom de tueur musclé laisserait penser, est un jeune et fragile esclave de plaisir sans ambition qui est au service de l'un des centurions Drukhs (un "ruir" en fait, mais c'est pareil), jusqu'à ce qu'il se fasse capturer par Dago, le Vercingétorix local.
Donc l'histoire des 2 tomes nous narre le parcours de Bah-Lor, sur la trame principale de la lutte entre les deux factions.

 

 

Vous l'aurez compris, l'originalité tient plus dans le personnage de Bah-Lor que dans le contexte qui, en soit, n'apporte pas de nouveautés si ce n'est que l'on est plus habitués à des environnements d'inspiration médiévale que gallo-romaine. Mais, ça marche.
Ni héros, ni-anti héros, Bah-lor est juste... à part, décalé. Donc on suit la destinée d'un jeune homme ordinaire, blasé, sans ambitions, comme indifférent et qui s'ouvre à la vie au fil de l'histoire et finit par être une source de lumière inattendue. Une belle histoire bien racontée, le fil est agréable à suivre, histoire et action se suivent à bon rythme. On ne s'ennuie pas, et pour autant, j'ai apprécié que l'auteur prenne son temps. En effet on ne saute pas d'un grand moment clé à un autre, l'écrivain laisse la place aux petites histoires simples qui font la grande, du coup on a le temps de comprendre les personnages, et de s'y attacher même si pour la plupart ils sont des archétypes assez communs. Donc on n'est pas en présence d'un roman qui révolutionne la fantasy, mais vraiment ça fonctionne : un vrai plaisir de lire, d'avancer dans l'histoire, un vrai attachement. Une roublardise dans laquelle on tombe volontiers.
Enfin ça c'est pour le tome 1.
Car à la fin du tome 1 et donc pour tout le tome 2, on assiste à un suicide scénaristique complètement inattendu : une prophétie ! Une p*** de prophétie avec un élu et tout ! (je précise que Bah-lor n'est pas l'objet de cette prophétie, c'est pourquoi j'en parle dans cette chronique).
Alors, grosse parenthèse : je ne comprends PAS, qu'au vingt et unième siècle on nous fasse encore le coup de la prophétie et de l'élu ! Pourquoi on ne laisse pas les personnages évoluer tranquillement et nous surprendre au lieu de nous mettre un gros panneau clignotant "attention, personnage hyper important et pété de pouvoir, happy end en perspective, bip bip". Y a rien de pire pour trucider un scénario que le mec qu'on sait à l'avance qu'il va sauver le monde ! Alors après on peut bien nous faire le coup à la Matrix du « oui c'est l'élu mais on est pas sur en fait, y en a qui y croit, d'autres non... » (ouais ça va, vous auriez pas payé Keanu Reeves pour en faire un péquin de base, faut pas nous prendre pour des...).
Bref, le mal est fait. Et donc au deuxième tome, je n'ai pas compris. Honnêtement si le style d'écriture n'avait pas été le même je me serais demandé si c'était le même auteur pour les 2 tomes.
Bah-lor est devenu un héros, point. Un paladin du bien plus fort que la mort, fini le côté décalé du personnage, surtout quand toutes ses faiblesses sont invariablement comblées par son fidèle bras droit qui compense exactement et sans aucune faille tout ce qui manque à Bah-lor. Le scénario n'avance pas. Je veux dire qu'il se passe plein de choses, mais entre le début et la fin du livre, on a l'impression d'avoir fait une boucle qui nous a ramené au même point. Les personnages ont tous donné leurs clés, ils ne surprennent plus et n'évoluent pas. On nous apporte quelques nouveaux personnages comme Chaldaric et Alamane mais qui ne sont à mon sens pas assez exploités et disparaissent trop tôt, etc. Enfin bref tous les petits plus du tome 1 qui le rendait si intéressant ont disparu.
Et le pire, c'est qu'en arrivant à la fin du livre, où l'on s'est fait une raison, que ça n'avancera pas et qu'on attend simplement que ça redémarre vraiment au tome 3, on tombe sur un retournement de situation qui prend 2 pages à tout casser et qui conclut le truc pof ! Comme ça sans prévenir qu'on a pas compris d'où ça sortait. C'est pas comme si soudain tout le processus de l'histoire qu'on vient de lire prenait un sens, non ! C'est même l'inverse, on se demande pourquoi ils en ont chier comme ça pendant des pages et des pages pour que ça finisse genre : "ah tiens, j'avais pas pensé à ça avant !". Et ce n'est pas non plus un : "Vous saurez à quoi il a pensé au prochain épisode", non c'est juste : pouf : fini.


Alors est-ce que je vous conseille ou non de lire les Chroniques Arvennes ? Oui quand même, dans l'espoir d'un tome 3 qui reprenne les qualités du tome 1. Parce que dans le livre, en bas de la bibliographie de l'auteur il y a écrit : à paraître "Alamane". Alors comme c'est le nom d'un des personnages de l'histoire, j'en déduis que l'auteur va peut-être exploiter tous ces bons éléments qu'il n'avait pas exploité dans le tome 2 et qui restent en suspend. Parce que je trouve quand même que l'histoire a du potentiel et aussi que l'écrivain sait vraiment procurer du plaisir de lire (malgré tout ce que j'ai pu dire, je n'ai pas lu le tome 2 sous la torture, ça reste très plaisant à lire). Donc je choisis d'y croire mais quand même.... je reste dubitative....o_O.

Note : 6/10

 

Hëlëne

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://rayonlune.free.fr/

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1487
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Aventure de Sabina Kane 1, Une - Métisse Aventure de Sabina Kane 1, Une - Métisse
La série Sabina Kane est la première publiée par son auteur, Jaye Wells, ancienne rédactrice pour un magazine, qui consacre désormais tout son temps à l'...
Hunger games Hunger games
  Devant l'ampleur du bouche à oreille et la sortie prochaine de l'adaptation au cinéma, je me suis sentie obligée de lire "Hunger Games" pour enfin savoir...
Rivière du temps, La Rivière du temps, La
Après "le livre perdu des sortilèges" et "l'école de la nuit", "La rivière du temps" est une nouvelle incursion des éditions Orbit dans le voyage dans le...

Autres films Au hasard...