Jackpots
Genre: Extraterrestres , Apocalypse , Anticipation , Space-Opéra , Science-fiction
Année: 2011
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Actusf
Auteur: Robert A. Heinlein
Illustrateur: Scott Blair
 

Merci ! Merci ActuSf de m’avoir fait découvrir Heinlein ! Je sais, c’est un peu "la honte" mais jusqu’à présent je n’avais pas encore lu une seule œuvre de ce grand maître de la science-fiction. Depuis, je me suis plongé tout d’un coup dans la littérature de ce géant américain et c’est tout simplement magnifique ! Pour l’heure, commençons par le début, Jackpots, soit quatre nouvelles dont une inédite (bien qu’elles le soient toutes pour moi !)

 

Pourtant, tout ne démarrait pas sous les meilleurs auspices avec "Sous le poids des responsabilités". Pour deux raisons, la première c’est que cette nouvelle fait un peu datée à mon goût (on est plus dans un épisode de la Quatrième dimension que dans une grande œuvre de SF) et la seconde raison c’est qu’au final cette histoire d’homme devant vaincre l’apesanteur n’est pas des plus passionnantes. Sauf que, et c’est ce qu’il faut faire pour chacune des nouvelles ici publiées, une fois replacée dans son contexte on se rend tout simplement compte qu’Heinlein est plus qu’un simple auteur. C’est un génie, un visionnaire ! La nouvelle est écrite en 1953, soit huit ans avant que le premier homme ne soit envoyé dans l’espace. En effet Gagarine ne sera envoyé en vol orbitaire qu’en 1961 et l’homme ne marchera sur la lune qu’en 1969 ! Et dans la nouvelle de Heinlein tout est là, tout est résumé, tous les problèmes sont envisagés et sur le ton bien sûr de l’aventure et avec un côté très positif. Il parait évident que l’auteur veut nous conter toute les avancées fantastiques que sera cette conquête de l’espace. Peut-on partager aujourd’hui cet optimisme ? Pas sûr. Mais le fait est là, Heinlein est tout simplement un monstre sacré de la SF ! Je ne suis pas forcément un grand fan de la hard science, "Fondation" d’Asimov par exemple m’ennuie au plus haut point mais on est très loin de ce genre de SF ici. Je trouve que c’est fabuleux de pouvoir, en tant que lecteur lambda, s’émerveiller devant la science et ses miracles (ou pas…) ! Le fameux sens of wonder ! Alors encore une fois c’est un peu vieillot, comme l’illustre d’ailleurs parfaitement la couverture, mais c’est de la SF, de la vraie, comme on a du mal à en retrouver de nos jours. Soit l’alliance de l’aventure et de la science !

De même, une de mes nouvelles préférées, "Une année faste", où l’auteur reprend la théorie des cycles en économie, théorie mise en avant par deux économistes, Edward Dewey et Ewin Dakin, dans les années 50’s. Cette théorie, expliquant l’histoire par l’intermédiaire donc de cycles où tout serait lié, de la météo aux paris sur les courses et l’étude de notre monde, reviendrait ainsi à l’étude de certains signes. Ce que fait le personnage de la nouvelle d’Heinlein qui nous amène loin, très loin, peut-être même jusqu’à la fin de notre monde. Toute une image et une sorte de mise en abîme de ce qu’est (ou devrait être) l’auteur de SF. Un visionnaire, lire les signes et tenter dans ses romans de prédire, d’alerter, de donner une vision des plus précises de notre futur, qu’il soit catastrophique ou pas. D’ailleurs doit-il être forcément catastrophique ?

Si on lit Heinlein et plus particulièrement la nouvelle " Solution non satisfaisante" oui, notre futur est plus qu’incertain ! Toujours avec un don exceptionnel pour la "divination", l’auteur nous décrit bien avant Hiroshima ce que serait une attaque nucléaire. Ca fait froid dans le dos… Déjà bien sûr car l’écriture d’Heinlein est poignante de vérité mais aussi car avec le recul tout y est ! L’arme atomique comme tout jeu avec l’atome d’ailleurs est un danger. L’actualité l’a encore prouvée et Heinlein était dans le vrai ! Face aux désastres du nucléaire on est tous impuissants, du politicien en passant par le scientifique.

En lisant ces trois nouvelles on est donc complètement soufflés, effrayés de voir combien un auteur de SF peut être proche du réel et combien l’imagination peut rejoindre la réalité, cette dernière pouvant même parfois la dépasser. C’est en lisant ce genre de nouvelles ou romans que l’on se rend compte combien la Science-Fiction est une littérature importante. La SF se doit d’être avant tout bien évidemment une grande aventure, des histoires de conquêtes spatiales, des histoires apocalyptiques et autres mais elle se doit aussi d’être un cri, une bouteille lancée vers les rivages du futur ! Elle devrait être une possibilité de comprendre notre avenir, elle devrait être la possibilité de "rectifier" le tir, de changer aujourd’hui pour préserver demain. Il n’y aurait pas eu d’Hiroshima si l’on avait écouté Heinlein et il n’y aurait pas eu non plus de Fukushima… Si l’on veut ouvrir la porte vers des horizons plus clairs, il faut laisser la parole aux auteurs de SF !

La SF a toujours été une formidable aventure. L’exemple de la SF telle qu’elle doit être ou devrait être c’est la nouvelle "La création a pris huit jours". Une grande expédition est montée en pleine mer pour observer un étrange phénomène. Tout commence donc sur le ton du roman d’aventure pour ensuite dévier vers le roman mettant en scène des créatures venues du confins des mondes, des extraterrestres (c’est un peu plus subtil que ça mais je vous laisse découvrir) pour finalement nous amener à réfléchir sur la condition de l’homme sur terre et dans le cosmos tout entier. Le vertige vous prend alors, à tel point de ne plus savoir ou vous êtes, qui vous êtes !

 

J’adore la SF et j’ai tendance à l’aimer quand elle se veut avant tout spectaculaire, loin des prises de tête qui ont tendance à tourner en rond. Oui le monde va mal et on le sait. La plupart des auteurs que j’ai lus ces derniers temps ne parlent pas du futur, ils se contentent de nous décrire aujourd’hui. Heinlein était déjà "aujourd’hui" il y a de cela 50 ans et c’est ce qui fait que cet auteur est tout simplement pour moi l’un des plus grands auteurs que j’ai rencontré !

De plus Jackpots est un ouvrage absolument réussi car d’abord la préface d’Eric Picholle resitue bien les choses et aussi car chaque nouvelles est accompagnée d’un court préambule nous replaçant la nouvelle dans son contexte, ce qui permet au lecteur de saisir tout le talent visionnaire d’Heinlein. Toute personne qui voudrait découvrir la SF ou découvrir l’auteur américain doit se jeter sur ce recueil absolument génial !

 

Note : 10/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-actusf.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2916
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pucelle de Diable-Vert 1, La - La perle et l'enfant Pucelle de Diable-Vert 1, La - La perle et l'enfant
Mnémos ne m'avait jamais déçu. Il s'agit à mon sens de l'une des meilleures maisons d'édition qui soit, capable de nous proposer de la fantasy autre, diff...
Roi Corbeau 2, Le - Will Roi Corbeau 2, Le - Will
Après "Robin", Lawhead nous livre "Will", le deuxième opus de sa trilogie consacrée à la légende de Robin des bois, et encore une fois il tente de décor...
Lila Black 3 – Destination Faerie Lila Black 3 – Destination Faerie
Alors qu'elle commence à s'habituer à vivre en Démonia avec avec ses deux époux l'elfe Zal et le démon Teazle, Lila va devoir revenir en Otopia, notre di...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...