Mage de la Montagne d’Or, Le
Genre: Fantasy
Année: 2011
Pays d'origine: France
Editeur: Artalys
Auteur: Alexandre Lévine
Illustrateur: Elie Darco
 

 

Yssourak est le jeune souverain, célibataire, d'un royaume prospère, le Tourpana. Il cherche l'épouse parfaite et, en l'attendant, passe du bon temps avec les nombreuses jeunes filles qui peuplent son harem. Sa favorite, qui brille par son intelligence, est Kanashka. Le roman commence avec l'irruption brutale à la cour d'un mage, nommé Wärsani, qui vient réclamer qu'on lui remette la jeune femme pour éviter au royaume de très graves problèmes. Bien sûr le jeune roi refuse, mais la favorite disparaît au cours de la nuit : il faut se rendre à l'évidence, le mystérieux mage a vraiment de très grands pouvoirs et des intentions sans doute peu honorables. En tout cas c'est ce que vient annoncer la belle Astarya quelques heures après l'enlèvement de la favorite. La nouvelle venue, d'une beauté surnaturelle, avoue être la fille de Warsärni, mais exprime le désir d'aider Yssourak dans les heures difficiles qui s'annoncent...

 

Mon opinion sur ce second roman d'Alexandre Lévine est assez mitigé : tout d'abord j'ai été un peu gênée par des noms un peu "barbares" dont certains se ressemblent un peu, ensuite j'ai trouvé quelques lourdeurs dans le style, des tournures un peu malheureuses, mais surtout j'ai trouvé les motivations de chacun assez confuses et changeantes sans que l'on comprenne exactement pourquoi. Ceci est dû sans doute à un manque de précision dans la description psychologique des personnages. Cependant, il est vrai que les pages s'enchaînent sans difficulté et que l'on est avide de savoir comment tout ceci va finir. En plus on quitte assez rapidement une histoire de "simple" fantasy pour arriver dans un véritable univers légendaire avec tout un panthéon de dieux et déesses et un véritable mythe original sur la Création, bref on assiste à un combat du Bien contre le Mal, ou plutôt de l'Ordre contre le Chaos.

 

En conclusion : un bon scénario mal exploité, pas mal de trouvailles dues à une imagination fertile mais, encore mal cadrée. Sans flagornerie je dirai que cette lecture m'a un peu rappelé, en mieux quand même, "le fantôme du roi" de Gemmell qui, à mes yeux du moins, n'était qu'une ébauche de l'oeuvre à venir. C'est tout le mal que je souhaite à Alexandre Lévine.

 

Note : 7/10

 

Falline

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://editions-artalys.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2253
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Petit guide à trimballer de la littérature vampirique, Le Petit guide à trimballer de la littérature vampirique, Le
Bon, vous le savez tous, les vampires sont à la mode. Mais en fait, par delà le phénomène Twillight ou bien Bit-lit, ils n'ont jamais cessé de fasciner d...
Cité, La Cité, La
C'est avec beaucoup  d'espoir que j'attendais "la Cité" de Stella Gemmell car comme beaucoup de fans de fantasy je pense que David Gemmell a laissé une pl...
Grimoire de Korylfand, Le Grimoire de Korylfand, Le
Je crois, mais peut-être que je me trompe, que beaucoup de jeunes lecteurs de fantasy sont venu à ce genre grâce au chef-d'œuvre de Peter Jackson "Le seig...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...