Morgane et ses nymphes
Genre: Erotique , Fantastique
Année: 1971
Pays d'origine: France
Réalisateur: Bruno Gantillon
Casting:
Dominique Delpierre, Alfred Baillou, Mireille Saunin, Régine Motte, Ursule Pauly...
Aka: Girl Slaves of Morgana Le Fay
 

Par une belle journée ensoleillée, deux jeunes amies (Françoise et Anna) en vacances en Auvergne, se promènent à bord de leur voiture. Elles font un arrêt pipi et boissons dans un bar du coin où les vieux du pays les avertissent qu'il ne fait pas bon de se balader la nuit dans ces contrées et qu'elles feraient bien mieux de retourner d'où elles viennent avant que le malheur ne les frappe.

Seulement voilà, comme d'habitude les jeunes urbains n'écoutent pas la sagesse des vieux ruraux ! En plus elles tombent (comme par hasard) en panne d'essence. Elles avisent une botte de foin qui passait par là et décident d'y rester pour la nuit. Après avoir donné sens à la passion la plus féminine, le matin arrive et Anne est introuvable.

Alors que Françoise part à sa recherche, elle tombe sur un nain guttural nommé Gurth, qui lui demande de le suivre si elle veut retrouver son amie.

 


Après avoir traversé une forêt, ils arrivent à un bateau décoré avec des fleurs et des chandelles. Très mignon.

Le bateau va emmener Françoise (et le nain évidemment) jusqu'à un mystérieux château appartenant à une certaine Morgana. Celle-ci dirige un cheptel de créatures féminines toutes plus belles les une que les autres.

Morgana semble tomber amoureuse de son invitée (moi aussi d'ailleurs) et lui propose de choisir entre deux destinées. Vivre avec elle et ses nymphettes dans les hauteurs du château tout en obtenant rien de moins que la jeunesse éternelle (sympa la Morgana, moi j'aurais dit oui sans réfléchir) ou être jetée dans les bas-fonds pour y être humiliée et devenir vieille.

 


J'avoue ne pas avoir compris pourquoi Françoise hésite. A mon humble avis, il doit y a un truc philosophique derrière tout ça ou alors la Françoise est une adepte du sado-masochisme.

C'est vrai quoi ! Entre vivre au milieu de femmes jeunes, belles, offertes, et vêtues de manière vaporeuses, le tout dans un certain luxe pour l'éternité, et vivre dans la boue, l'humiliation et mourir comme une merde... ben je ne vois pas où le choix s'avère cornélien (comme dirait le dramaturge, pas le chanteur).

Avant de devenir un tâcheron au service de la télévision, Bruno Gantillon, le réalisateur, était un auteur aux antipodes de ce à quoi il se destine aujourd'hui. Avant d'officier sur des séries telles qu'"Highlander", "Louis la brocante" ou l'inénarrable "Sous le soleil", il a réalisé ce "Morgane et ses Nymphes". Apparemment, les fées lui ont rendu visite et l'ont entraîné sans les soupiraux vaseux de la soupe télévisuelle (mais il faut bien vivre, ma brave dame !).

 


Je me gausse, je me gausse, mais "Slaves girls of Morgana le Fay" (joli titre anglais) est une oeuvre originale, qui aujourd'hui, apparaît totalement décalée et anachronique, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des qualités et offre une certaine forme de poésie qui le rapproche de l'univers fantasmagorique de Jean Rollin.

L'ambiance, l'érotisme soft, les images surréalistes, le micro budget, les dialogues, la scansion du texte, tout ramène à l'oeuvre de notre Jeannot national.

Du coup, ceux pour qui la vision d'un de ces films donnent des boutons, peuvent allégrement fuir la divine Morgane et ses frêles naïades.

Les amateurs de curiosité, ceux qui aiment voir des ébats soft-core fort aimables entre donzelles du sexe fort, ceux pour qui la vision de décors gothico-poétiques remarquablement photographiés, le charme fou qui se dégage de costumes suggestifs sans être vulgaires, ceux-là pourront y jeter un oeil, ils pourraient bien y trouver plus que leur compte (ou pas).

 

 

"Morgane et ses Nymphes" distillant un fantastique oscillant entre Jean Rollin, Mario Mercier et Jean Cocteau, il procure un sentiment d'apaisement bien appréciable le postérieur calé dans un bon fauteuil au coin du feu de cheminée lors d'une longue soirée d'hiver froid et pluvieux.

 

Camif
Vote:
 
6.44/10 ( 27 Votes )
Clics: 12883
0

Autres films Au hasard...