Crypte, La
Titre original: The Cave
Genre: Horreur
Année: 2005
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Bruce Hunt
Casting:
Avec Cole Hauser, Morris Chestnut, Eddie Cibrian, Rick Ravanello, Marcel Iures, Lena Headey, Piper Perabo...
 

Il est clair que ce film n'est pas bon (et ce malgré l'obscurité qui l'habite), ceci étant dit il recèle quelques qualités qui l'emmènent tout de même assez loin de l'étiquette "affreux nanar" qu'on a bien voulu lui coller avant même sa sortie. Logique puisque celui-ci a été distribué après le très bon, quoiqu'un poil surestimé "The Descent" où tous sont sortis dans la rue (Cahiers du cinéma compris) beuglant à l'apothéose de la série B flippante, au chef-d'oeuvre absolu, au meilleur film du genre de la décennie etc... Du coup, même si cette "Crypte" a été tournée avant le film de Neil Marshall, elle s'est vue instantanément démolir la façade, trop vite reléguée au statut de navet opportuniste surfant sur la vague de la susnommée réussite.
Il convient alors (non je ne me prends pas pour Zorro) de le remettre à la place qui lui échoit réellement, celle d'un film relativement médiocre, et en tout cas moins que moyen en effet, mais qui n'en méritait pourtant pas tant, et pour cela on ira plutôt voir à chercher dans l'obscurité du côté de "The Dark" du totalement surestimé, à mon goût, et bien nommé John Fawcett, auteur des lourdaudes Ginger snaperies.
Pour l'histoire, elle n'est pas compliquée et depuis "Alien" on en a vu pulluler d'autres bien moins inspirées dans leur traitement. L'action se déroule en Roumanie, pays à ne pas visiter, serais-je tenté de dire ; un groupe de scientifiques découvre l'entrée d'une grotte labyrinthique à proximité d'une vieille abbaye du XIIIème siècle et pour l'explorer fait alors appel à une équipe de spéléologues affûtée afin de pouvoir explorer cet endroit mystérieux.
Pour cela Jack (Cole Hauser : Pitch Black / 2 Fast 2 Furious) et son frère Tyler (Eddie Cibrian : la série Invasion), extrêmement rompus à la spéléologie et la plongée, et à la tête d'une équipe tout autant brillante, se voient donc confier cette mission au demeurant sans grande surprise. Hélas pour eux, l'exploration commençant, ils vont vite déchanter devant la découverte monstrueuse qui les attend ; en effet la grotte est habitée, pas par des clochards mais par des créatures peu accueillantes pour le moins. Le cauchemar commence... Enfin il aurait dû...

 

 

Et c'est bien là que la bât blesse, car l'immense défaut de "The Cave" est de ne jamais faire peur. Pourtant, à lire les producteurs du film et notamment Gary Lucchesi, qui nous raconte que "le scénario m'a fait penser à Alien, le huitième passager ! Je l'ai trouvé sophistiqué, terrifiant, mais aussi remarquablement crédible", c'était bien là le but du film ; partant d'un postulat classique donc, mais ancré dans une réalité puisque inspiré de faits réels, le film aurait pu et dû atteindre son but en fouillant davantage son scénario, bien trop longuet et prévisible, et surtout ses personnages dont les personnalités nous échappent quasi de bout en bout.
Pour revenir rapidement sur la réalité à laquelle emprunte "La Crypte" pour la transformer en film d'horreur de plus, on notera qu'effectivement de nouvelles formes de vie ont réellement été découvertes dans les profondeurs de certaines grottes, et notamment en Roumanie. Du reste, l'une de ces plus fameuses découvertes est celle de la grotte de Movilé, par le spéléologue roumain Cristian Lascu à la fin des années 80, tombant nez à nez avec des centaines d'invertébrés qu'aucun laboratoire n'avait alors répertoriés et ont été alors reconnus comme des espèces nouvelles, de véritables fossiles vivants ayant survécu des millions d'années durant et ce à priori juste dans cette grotte. Autant dire que la réalité dépasse la fiction et rien que de savoir cela me fait plus froid dans le dos que ce que Bruce Hunt (assistant réal sur "Dark City" ou encore "Matrix") à pu tirer parti avec sa créature Albinos entre autres.
Pourquoi ? Les personnages : ceux-ci n'ont presque aucune substance intérieure, aucune vie et l'on se contrefiche donc assez rapidement de leur sort ; c'est d'ailleurs là l'un des défauts majeurs de la plupart de ce genre de production, dans lesquelles sont mis en scène des personnages tellement primaires comme on en rencontre jamais dans la vie (quoique mes anciens voisins polonais euh...), rendant le processus d'identification impossible et donc notre implication en même temps, et l'on se surprend même à se délecter de les voir se faire becter un par un tant ils sont cons où au mieux insignifiants.

 

 

Dommage alors car niveau réalisation et décor ça passe plutôt pas mal du tout et les acteurs sont même plutôt bons pour ce qu'ils jouent. A ce titre le décor du film, cette crypte donc, est impressionnante et certaines scènes sont visuellement très belles, voire magnifiques ; et notamment toutes les scènes sous-marines très brillamment photographiées. Là où ça devient un tant soit peu plus paradoxal, c'est lorsque les "créatures" en tous genres commencent (enfin ! Que ça semble long avant de s'animer...) à surgir, on a le sentiment que le photographe et les éclairagistes sont partis manger et l'on comprend facilement que l'on assiste alors à une des ficelle les plus connues du genre, à savoir obscurcir l'image afin que les défauts des effets spéciaux sans doute un peu trop cheap n'apparaissent pas au grand jour... Pourtant Bruce Hunt qui n'est pas un nouveau né doit connaître ce procédé usé jusqu'à la corde et j'aurais préféré pour ma part me taper des bestioles mal fichues mais plus fun que de l'écran noir mâtiné de musique pseudo terrorisante.
S'il y a une scène d'action à sauver dans cette série B très moyenne, je retiendrai pour ma part celle où l'une des protagonistes attachée à une corde se fait agresser par l'une des bestioles volantes qui peuplent "La Crypte". Dommage encore, donc, que ce genre de scène n'afflue pas davantage car le spectacle à défaut d'être terrifiant aurait pu au moins être un peu plus échevelé, ce qu'il n'est pas globalement.
Attendons tout de même ce que ce Bruce Hunt saura nous pondre par la suite, car comme j'ai pu le dire ci-dessus, il y a malgré tout quelques bonnes choses, même si bien trop éparses ici.

 

 

Note : 4/10

 

Mallox
 
A propos du film :
 
# L'équipe de tournage de "La Crypte" a passé plus de 3500 heures sous l'eau. En y incluant les entraînements préalables et les essais, cela porte le chiffre à près de... 4000 heures par personnes...
Vote:
 
3.63/10 ( 8 Votes )
Clics: 3287

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...