Chasseur de l'ombre, Le
Titre original: The Night Stalker
Genre: Policier , Horreur , Polar
Année: 1987
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Max Kleven
Casting:
Charles Napier, Leila Carlin, Tally Chanel, Joan Chen, Julian Christopher, Gary Crosby, Lydie Denier...
Aka: The Man Who Could Not Be Killed
 

Un tueur psychopathe sème la terreur à Los Angeles. Les policiers menant l'enquête découvrent que le meurtrier est insensible aux balles : ils ont affaire à une force indestructible .....

 

 

L'intérêt majeur de cette production est de retrouver le regretté Charles Napier qui, pour une fois, se retrouve en tête du générique. Il interprète un flic alcoolique habillé comme Don Johnson ; l'acteur cabotine comme un jeune premier et c'est un véritable plaisir de le voir dégommer une bande de braqueurs dans un magasin, assommer une punkette avec une chaise ou se faire malmener par un énorme biker.
Le reste du métrage aligne les stéréotypes du polar urbain des années 80 de manière métronome, avec le coéquipier sympa qui se fait tuer, la gentille pute compatissante, les supérieurs bornés... le tout accompagné d'une musique trépidante qui rappelle quelques séries de l'époque (et en particulier les productions Stephen J. Cannell). C'est d'ailleurs le défaut majeur de cette petite production : son côté téléfilm. Rien n'est vraiment spectaculaire, le sang est peu présent et à part quelques scène de nudité, l'ensemble ne décolle jamais vraiment.
Cependant, le film peu compter sur un fort potentiel de sympathique, en grande partie grâce à son casting. En effet, The Night Stalker est un pur produit des années 80 dont le générique est un véritable poème. Jugez plutôt : produit par Don Edmonds, le réalisateur barré de Ilsa la louve des SS et Ilsa la gardienne du harem, réalisé par un ex-cascadeur qui nous gratifia quelques années plus tôt d'un "Ruckus" des plus réjouissants (rebaptisé chez nous "Le Destructeur"), le tout écrit par un acteur scénariste responsable de "Butterfly" avec Pia Zadora et Hundra, un sous "Conan" féministe.

 

 

En tête du casting, le génial Charles Napier, croisement improbable entre Chuck Connors et Brian Dennehy, est connu pour avoir été l'acteur fétiche de Russ Meyer. Il fut un mémorable salaud dans "Rambo2" et le gardien d'Hannibal Lecter dans "Le silence des agneaux". Malheureusement, l'homme nous a quitté en 2011 après presque deux-cents rôles !
Pour accompagner ce monument du bis, on peut compter sur une belle brochette de seconds couteaux. En tête, Joan Chen, une actrice chinoise qui débute sa carrière américaine à la télévison, apparaissant dans diverses séries des années 80 (Miami Vice, MacGyver, Mike Hammer, Matt Houston...) avant d'être repérée par Dino de Laurentis pour son film "Tai Pan". Elle tournera ensuite dans "Le dernier Empereur", mais le succès viendra grâce au feuilleton "Twin Peaks". Par la suite, elle enchaînera séries B ("La Proie") et films chinois.
La française Lydie Denier, quant à elle, se fera remarquer dans "L'Orchidée sauvage 2" avant de devenir la Jane de la série "Tarzan" des années 90. Ola Ray était la petite amie de Michael Jackson dans le clip "Thriller", et apparut dans Le justicier de minuit et "New-York deux heures du matin" d'Abel Ferrara. Elle n'a jamais vraiment percé, le sommet de sa carrière sera d'avoir posé nue dans Playboy. Aujourd'hui, elle essaye de profiter de la mort du chanteur pour relancer sa carrière.
Katherine Kelly Lang est l'une des vedettes des "Feux de l'amour" et de "Amour, gloire et beauté". Bizarrement, sur le site officiel, sa bio n'évoque pas sa participation à The Night Stalker... un oubli, sûrement !

 

 

Dans le rôle du tueur, on retrouve un acteur qui à l'époque n'avait pas encore percé et pour cause, c'est grâce à sa prestation dans ce petit film qu'il sera repéré par William Lustig pour interpréter un certain Matt Cordell dans "Maniac Cop". Il s'agit de Robert Z'dar (Robert J. Zdarsky), victime d'une maladie des os qui lui a déformé la mâchoire. Ce qui aurait pu se présenter comme un handicap va se transformer en un atout non négligeable, car cette particularité physique, associée à une carrure impressionnante, va paradoxalement lui permettre de percer au cinéma. Il tourne essentiellement des série B, parmi lesquelles "Samurai Cop", "Flesh and Bullets", "Hellhole", "Hot Chili", "Fresh Kill", "Code Name : Zebra", et donc The Night Stalker, ...", et fait des apparitions remarquées dans des blockbusters comme "Tango et Cash", "Les Indomptés"… Mais surtout, il interprète trois fois son rôle fétiche dans la franchise des "Maniac Cop".

Tout ce beau monde a l'air franchement de s'amuser. Les actrices sont très jolies et certaines nous rappellent Ginger Lynn, une actrice porno de l'époque. Les hommes sont fringués comme Kid Créole et Charles Napier est excellent, mais l'ensemble traîne malheureusement la patte et manque de rythme. Le film reste néanmoins une curiosité au casting alléchant.

 

 

The Omega Man

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 2249
0

Autres films Au hasard...