Dernière maison sur la gauche, La
Titre original: The Last House on the left
Genre: Rape and revenge
Année: 1972
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Wes Craven
Casting:
David Hess, Lucy Gratham, Sandra Cassel, Marc Sheffler, Martin Kove...
 

Quatre crapules, Krug (le chef), Junior (son fils), Weasel (beau gosse, bien sapé, avec un beau couteau) et Sadi (une nympho un peu sadique, petite amie de Krug) capturent deux filles, Mary et Phillis, leurs font subir moult tortures et finissent par les tuer.
Après leur forfait et tout content, ils demandent l'hospitalité pour la nuit dans une maison qui n'est autre que celle des parents de Mary, qui évidemment découvriront le pot aux roses.
Les quatre compères n'en sortiront pas vivants.

 


La dernière maison sur la gauche se veut plus un drame qu'un réel film d'horreur, les quatre bandits sont de vraies crapules, on ne peut ressentir aucune sympathie pour eux même si indirectement ils sont les personnages principaux du film.
Le film, sans être insoutenable (il a un peu vieilli) pour autant peut se révéler assez dur dans certaines scènes, c'est malsain, lourd, pesant.
Seul la présence de deux flics particulièrement abrutis permet de temps en temps de sortir de ce climat.
Le film peut se diviser en deux parties : la première, assez longue concerne l'enlèvement des jeunes filles, les brutalités qu'on leur fait subir puis leurs meurtres, c'est la partie la plus dure du film.
Puis la deuxième partie, je dirai la dernière demi-heure concerne la vengeance des parents de Mary, cette partie a l'air un peu plus légère, peut être parce que nos brigands ont enfin ce qu'ils méritent.
Certains passages sont assez réjouissant même, Weasel par exemple succombe par le biais d'un jeu sexuel.
Avant de finir, quelques mots sur les acteurs : ils sont excellents, en particulier celui incarnant Krug.
Déjà doté d'un physique peu avenant, notre acteur nous compose un personnage maléfique des plus réussis.
Un bon film qui malgré ses 30 ans bien sonnés n'est pas à mettre en toutes les mains.

 

 

Le Cénobite Cinglé !
 
A propos du film :
 
# La Dernière Maison sur la Gauche serait le premier film de Wes Craven (Freddy, Scream...), qu'il décrit lui-même comme "une histoire violente et dégueulasse", produit par Sean Cunningham, à qui l'on doit Vendredi 13, il reste l'un des films les plus forts de Craven.
Vote:
 
6.96/10 ( 23 Votes )
Clics: 6279

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...