Détective Bureau 2-3
Titre original: Tantei jimusho 23 : Kutabare akuto-domo
Genre: Yakuza , Polar
Année: 1963
Pays d'origine: Japon
Réalisateur: Seijun Suzuki
Casting:
Joe Shishido, Reiko Sasamori, Yuko Kusunoki, Tamio Kawaji, Nobuo Kaneko...
 

Si le titre français est assez plan-plan, "Détective Bureau 2-3", il n'est en fait que le sous-titre du film si l'on en croit le générique japonais original qui nous annonce un Crevez, vermines déjà plus percutant.

 

 

Après l'embuscade d'un gang de yakusas inconnu contre deux autres et la mort de pas mal de gangsters des clans agressés, l'un des auteurs du guet-apens, Manabe, est arrêté et embarqué au commissariat. Dans un esprit de vengeance bien compréhensible, les clans Sakura et Otsuki attendent sa sortie de pied ferme pour l'exécuter manu militari.

Le commissaire s'allie alors au détective Tajima (dont les motivations sont un peu floues il faut bien le dire) pour que ce dernier intercepte Manabe lors de sa sortie du commissariat, l'aide à éviter les balles et les coups de sabre de ses ennemis et infiltre son clan avant d'en remonter jusqu'au sommet pour le décapiter.
Aussitôt dit, aussitôt fait, et voilà Tajima dans les caves d'un garage servant de cachette aux activités délictueuses du yakusa Hanato qui, pas né de la dernière pluie, s'en méfie plus qu'un peu avant de l'intégrer dans ses activités. Commence alors une double enquête, d'Hanato sur Tajima et réciproquement, les yakusas se comportant comme des flics, enquêtant à l'aide de photos de Tajima, ainsi qu'auprès de sa famille présumée, dans une église, son père étant censé être… un curé ! Rassuré de prime abord, Hanato l'emmène alors dans son bar dancing repaire, en compagnie de sa fiancée, Chiaki, qui cache de lourds secrets et les révélera petit à petit au détective.

 

 

Tajima, incarné par Joe Shishido, acteur aux joues volontairement bouffies (il aurait eu recours à la chirurgie esthétique pour avoir ces pommettes saillantes…), déambule au milieu des gangsters avec une désinvolture apparente, n'hésitant pas à chanter et danser avec Sally, vedette de cabaret qui l'a reconnu, pour éviter qu'elle ne gaffe en révélant sa véritable identité.
Incarnation d'une certaine coolitude, il pilote une décapotable, manie le flingue avec précision, n'hésite pas à prendre des risques et à jouer sa vie à coups de bluff afin de démanteler ce réseau mafieu qu'il exècre.
Si la première demi-heure est un peu déstabilisante (le comportement de certains personnages fait se demander si l'on est dans un film sérieux ou une esquisse de parodie), le rythme et le style impulsés au film par le réalisateur Seijun Suzuki, à l'aide de musiques et de chansons offertes par les lieux du récit (dancing, cabaret), d'éclairages travaillés, de filtres colorés et par l'action elle-même et ses rebondissements, classiques mais légèrement distanciés, séduit, convainc et nous mène sans problème jusqu'au bout de l'intrigue et de son dénouement.

 

 

Réalisé en 1963, "Détective Bureau 2-3" constitue déjà, pour le spectateur des années 60, une première porte d'entrée pour un cinéma que l'on pourrait qualifier de pop et psychédélique, dont Suzuki sera l'un des représentants.

Note : 6/10

Bigbonn

Vote:
 
7.14/10 ( 7 Votes )
Clics: 4477
0

Autres films Au hasard...