Ebola Syndrome
Titre original: Yibola bing du
Genre: Gore
Année: 1996
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: Herman Yau
Casting:
Miu-Ying Chan, Meng Lo, Anthony Wong Chau-Sang, Vincent Wang, Miu-Ying Chan...
 

Kai est un individu sans scrupules et totalement barge. Forcé de quitter Hong Kong suite aux meurtres violents de trois personnes, il se retrouve en Afrique du Sud...
Pour ne rien arranger, il viole une jeune femme noire en train de mourir et surtout porteuse du virus Ebola. Manque de chance pour ses victimes, il fait partie des rares personnes immunisées et répandra le virus tout au long de ses méfaits.

 

 

Ebola Syndrome fait partie des films de catégories III (correspondant à l'interdiction au moins de 16 ans chez nous), il s'adresse donc avant tout à un public ultra averti et amateur de gore, de sexe et d'une totale absence de morale.


Et il faut bien avouer que la première partie du film s'en sort assez bien : une petite scène de scatologie, une langue arrachée, Kai se masturbant dans la viande destinée aux clients du restaurant... je m'arrête là pour vous laisser découvrir le reste mais on peut dire qu'au niveau humour noir, très noir, on est servi.


On regrettera quand même le coté gore peu présent mon goût (malgré la réputation du métrage) et souvent pas filmé (peut être à cause du peu de moyens mis en œuvre), on voit avant, après mais jamais le moment où ça écrase, broie ou tranche, juste des bruitages très "organiques". Seule la scène de l'autopsie vaut son pesant de cacahuètes...


Malheureusement après ce bon début, le film s'essouffle, plus rien de bien intéressant, on assiste à la propagation du virus, les gens qui s'évanouissent, beaucoup de gens qui s'évanouissent, vraiment trop et sans trop d'originalité alors ça lasse un peu... Même les sympathiques plans à l'intérieur de la bouche d'Anthony Wong ne rattrapent pas le coup.
La course poursuite finale fait remonter un peu notre attention mais là non plus on ne retrouve pas la folie du début...

 

 

A réserver aux amateurs de mauvais goût voulant se faire les dents dans le domaine...

 

Note : 6/10

 

Gregore
A propos du film :

# Herman Yau n'en est pas à son premier essai, en effet 3 ans auparavant il avait signé "The Untold Story", un autre film très barge également avec Anthony Wong.

Vote:
 
7.54/10 ( 13 Votes )
Clics: 4422

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...