Guerrier de l'espace, Aventures en zone interdite, Le
Titre original: Spacehunter : adventures in a forbidden zone
Genre: Science fiction , Aventures
Année: 1982
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Lamont Johnson
Casting:
Peter Strauss, Molly Ringwald, Ernie Hudson, Michael Ironside...
 

Wolff traîne dans l'espace dans son vieux vaisseau déglingué en compagnie de la charmante Chalmers. Ecoutant avec un désintérêt profond ses créanciers lui réclamer loyers, pensions, contraventions, il intercepte un appel au secours promettant 3000 méga-crédits à celui qui récupérerait les trois survivantes du crash d'une navette spatiale, atterries sur une planète connue mais en quarantaine.
Ni une ni deux, il saute sur l'occasion de se refaire et fonce dans l'action. Là, il se retrouve au beau milieu de tribus en guerre, en concurrence avec un ex-collègue d'une brigade spéciale de l'espace et encombré d'une horripilante bien que sympathique guide autochtone, Nikki.
Retrouver les trois filles perdues l'entraînera dans une zone interdite (ça tombe bien, c'est celle du titre !) dirigée par le cruel Overdog, un Ironside dont il ne reste d'humain qu'une vague apparence, être cruel rafistolé et portant de longues pinces d'acier à la place des mains.

 

 

Wouaouh ! ça m'a l'air pas mal tout ça !
Et ça n'est pas trop mal, croisement entre des aventures spatiales qui ont fait leurs preuves (merci George Lucas), mâtinées de post-nuke, dans les véhicules et les décors en particulier (merci George Miller).
Une tribu d'amazones sous-marine, des humanoïdes adipeux et caoutchouteux surgissant de conduits tels d'énormes étrons expulsés de sphincters grands ouverts, une tribu d'enfants déformés par les expériences du Chimiste, sbire d'Overdog, un train se déplaçant à l'aide de voiles, etc… le film fourmille d'idées sympas, parfois originales, parfois pas tellement, et se regarde sans déplaisir.
Mais, car il y a un mais, tout cela reste très gentillet et un peu trop propre pour vraiment emporter le morceau. Des filtres pour changer la couleur du ciel ne font pas une planète inconnue, de belles maquettes ne font pas toujours de beaux vaisseaux spatiaux, une Molly Ringwald bien dans son rôle peut par contre faire une Nikki casse-burnes à flinguer et un Peter Strauss qui se la joue aventurier cool fait surtout un Wolff un peu terne...

 

 

La musique est trop pompeuse pour l'histoire qu'elle illustre et la zone interdite ressemble plus à une décharge qu'à un véritable chaos barbare. Quant aux scènes d'action, elles manquent souvent de punch et de crédibilité.
Bon, allez, disons-le tout net: quand je l'ai vu au cinoche en 84, j'avais été emballé ! A la revoyure, je le trouve plein de bonnes idées mais pas très abouties...

 

 

Note : 6/10

 

Bigbonn
Vote:
 
5.67/10 ( 3 Votes )
Clics: 4534
0

Autres films Au hasard...