Dernières News

Acquasanta Joe - 1971

News image

Après la fin de la Guerre de Sécession, d'anciens soldats démobilisés ont formé une bande de gangsters. Retour express sur un spagh assez pourri...

Fast Reviews | 23 Juin

Dynamite Girls - 1976

News image

Dynamite Girls est une prod Roger Corman dont le rythme est alerte, le ton léger, les flics y sont cons comme des barriques d'alcool de bootleggers, tout cela distille son petit lot de bonne humeur...

Fast Reviews | 17 Juin

5% de risque - 1980

News image

5% de risques demeure l'un des grands oubliés du thriller français tant ce film se révèle passionnant de bout en bout...

Fast Reviews | 16 Juin

Le Voyageur de la peur - 1989

News image

Si Hitcher in the Dark (aka Le Voyageur de la peur) est loin d'être terrible, il se regarde néanmoins comme un thriller convenu mais pas pire que beaucoup d'autres...

Fast Reviews | 11 Juin

Le Fleuve de la mort - 1986

News image

Toujours disponible en dvd chez MGM, Le Fleuve de la mort allie teen movie glauque, thriller, psycho-killer et drame d'une adolescence en pleine transition vers l'âge adulte et, de fait, en quête d'elle-même.

Fast Reviews | 8 Juin

De Palma : embryon

News image

Intéressant de (re)découvrir ces deux De Palma oldies, assez peu convoités finalement, Greetings et Hi, Mom! ...

Fast Reviews | 3 Juin

The Last Survivors - 2014
Écrit par Princesse Rosebonbon   

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

 

 

 

The Last Survivors
(The Well)
US - 2014
Réalisé par Thomas Hammock
Avec Haley Lu Richardson, Booboo Stewart, Max Charles

Dans un Oregon devenu désertique après 10 années sans pluie, une adolescente tente de survivre et de trouver la sortie de cet enfer fait de pénurie d'eau, de pillards et de traque des derniers survivants.

 

 

Oh la bonne pioche !
En voilà un petit film qui ne paie pas de mine et qui s'avère extrêmement bien fichu.
La première qualité qui saute aux yeux c'est l'esthétique générale. Avant de se lancer dans ce premier film en tant que réalisateur, Hammock a fait ses armes comme chef décorateur (Mandy Lane, You're Next,...) et ça se ressent au niveau de la photo superbe, du souci apporté à la crédibilité des décors et de la débrouillardise qui s'en dégage face à un budget de toute évidence très étriqué.

 

 

Il semble avoir fait de l'humilité et de l'efficience sa ligne conductrice. Le casting n'est certes pas pléthorique mais il est solide. Le territoire couvert se limite à un rayon de quelques heures de marches sous le soleil mais on a envie d'y croire. Les effets spéciaux sont aussi rares que les cartouches pendant la fin du monde mais artisanaux, au bon sens du terme. L'histoire ne nous vend pas l'apocalypse en général, juste un petit épisode d'une poignée de gens dans un coin paumé et c'est amplement suffisant.
Là où je suis assez admiratif, c'est qu'Hammock applique les mêmes rigueur et parcimonie à sa narration : pas de babillages inutiles, pas de plan superflu, tout à un sens, rien n'est laissé au hasard.
Ainsi à défaut de nous renverser par son originalité, le film réussit à transformer une poignée de pelés dans une baraque en ruine et un terrain vague de Californie en un petit western-SF solide et prenant, avec juste ce qu'il faut de sauvagerie et de bons sentiments.