Masque de la Méduse, Le
Genre: Fantastique
Année: 2009
Pays d'origine: France
Réalisateur: Jean Rollin
Casting:
Simone Rollin, Sabine Lenoël, Marlène Delcambre, Juliette Moreau, Delphine Montoban, Jean-Pierre Bouyxou, Bernard Charnacé, Agnès Pierron, Gabrielle Rollin, Jean Rollin, Thomas Smith...
 

Si certains pensaient que "La Nuit des horloges", déclaration d'amour de Jean Rollin à ses acteurs et inventaire de ses passions artistiques serait sa dernière oeuvre, les lecteurs de Psychovision savaient depuis longtemps que le réalisateur préparait un autre film intitulé "Le Masque de la Méduse". Celui-ci ne sera d'ailleurs pas le dernier puisqu'il prépare en ce moment le tournage d'un autre film dans lequel nous retrouverons deux des actrices de "Le Masque de la Méduse" : Sabine Lenoël et Marlène Delcambre !
"Le Masque de ma Méduse" s'inscrit plus dans la lignée de "La Nuit des horloges" que dans celle des films de ses débuts, tant sur le plan de la réalisation qu'au niveau des thèmes abordés. Comme dans son film précédent, Rollin nous offre une réflexion sur la mémoire, le souvenir et la mort : le ton est grave et mélancolique, la mise en scène est sobre et dépouillée.

 

 

La durée initiale de "Le Masque de la Méduse" tel qu'il fut projeté à la Cinémathèque de Toulouse le 19 novembre 2009 était d'une heure. Jean Rollin décida par la suite de tourner une vingtaine de minutes de scènes additionnelles et de découper le film en deux parties distinctes, sur le modèle de son premier long-métrage "Le Viol du vampire".
Quarante-six ans après "The Gorgon" de Terence Fisher et trente ans après "Clash of the Titans" de Desmond Davis, pour n'en citer que deux, Jean Rollin nous invite donc à suivre les errances de Médusa (Simone Rollin, son épouse) hantée par le souvenir de ses victimes pétrifiées par son regard mais incapable de contrôler les pulsions meurtrières que même ses deux soeurs, Euryale et Sthéno, subiront. Parvenue au bout de son périple, Médusa se résoudra à expier ses crimes et se laissera décapiter.
C'est Sabine Lenoël, qui mène de front une carrière d'actrice, de comédienne de théâtre, de chanteuse et de danseuse qui démontre une nouvelle fois l'étendue de son talent dans le rôle d'Euryale. Elle interprétait déjà le rôle de l'Ange Noir dans "La Nuit des horloges" et celui de Soeur Marthe dans "La Fiancée de Dracula". Le rôle de Sthéno, la plus jeune des Gorgones, est tenu par la ravissante Marlène Delcambre, jeune modèle photo, qui entame ici une prometteuse carrière au cinéma.

 

 

Les scènes tournées à l'Aquarium de la Porte Dorée sont empreintes d'une grande poésie. Elles sont assez courtes mais offrent quelques jolis plans animaliers : des poissons, bien sûr (mais pas de méduse !), un vautour et un boa, et nous permettent surtout de découvrir la toute jeune Gabrielle Rollin, petite-fille de Jean, en joueuse de contrebasse qui donne ici la réplique à sa grand-mère, avant de finir pétrifiée!
La plus longue partie du métrage se déroule sur la scène du Théâtre du Grand-Guignol et l'on assiste donc à de longues tirades qui font parfois penser à la captation d'une pièce de théâtre... Fort heureusement, la majorité des acteurs, tout particulièrement Jean-Pierre Bouyxou et Bernard Charnacé, dans le rôle d'un collectionneur de statues amoureux des "oeuvres" de Médusa, s'en tirent admirablement bien.
C'est surtout dans les scènes impliquant les trois soeurs que l'on retrouve les éléments les plus familiers du cinéma de Jean Rollin : jeunes filles dévêtues, poésie macabre et effets spéciaux sanguinolents. On retrouve également quelques éléments récurrents de l'oeuvre de Rollin comme son amour de la peinture dans un beau passage décrivant le tableau "Le Triomphe de la Mort" de Pieter Bruegel l'Ancien ou La musique de Philippe d'Aram, qui a maintes fois oeuvré pour Rollin.

 

 

La première partie s'achève sur un plan dans lequel Rollin en personne vient enterrer la tête de Médusa au beau milieu d'un champ.
Dans la deuxième partie, Sthéno a récupéré la tête de sa grande soeur Médusa et vit recluse dans un caveau du cimetière du Père Lachaise en compagnie de son amant (l'étonnant Thomas Smith, autre habitué des films de Rollin), et des dépouilles de ses soeurs. Elle y rencontre Cornélius (Marie-Delphine Montoban, une jeune actrice d'origine africaine) qui se liera d'amitié avec elle et tentera de la délivrer...
Jean Rollin qui retrouve ici l'un de ses lieux de tournage préférés, le cimetière du Père Lachaise, réutilise aussi les clins d'oeil "autoréférentiels" de son film précédent : Jean-Pierre Bouyxou, déambulant dans les allées, cite "La Nuit des horloges" et Marlène Delcambre, qui porte la même robe à fleurs qu'une autre actrice de "La Nuit des horloges", cite les "Deux orphelines vampires qui dansaient sur les tombes"...
Cette deuxième partie qui se veut, de l'aveu même de Jean Rollin, beaucoup plus "humoristique et enlevée", moins "grandiloquente et théâtrale" que la première, provoque une rupture de ton assez surprenante mais agréable. Le registre des répliques est plus familier, souvent drôle et l'on imagine aisément que plusieurs scènes ont été improvisées dans la bonne humeur.



Au final, un film qui pourrait décevoir ceux qui s'attendaient à retrouver la flamboyance des premiers films de Jean Rollin mais qui réserve tout de même de beaux moments que les amateurs sauront apprécier.

Valor


En rapport avec le film :

# Le DVD de "Le masque de la Méduse" est pour l'instant uniquement disponible avec les 150 premiers exemplaires du tome 1 des "Ecrits complets" de Jean Rollin aux Editions Edite.

# "Ecrits complets" est un recueil de quelques-uns de ses romans et nouvelles fantastiques :

- Une petite fille magique (1988)
- Les dialogues sans fin (1997)
- Tuathà (2001)
- Rien n'est vrai (2004)
- Déraison (2005)
- Les trois petites filles sorcières (2005)

# Site de Sabine Lenoël

# Site de Marlène Delcambre

 

# La soirée du 17 novembre 2010 à la cinémathèque française

 

# Interview de Jean Rollin du 20 novembre 2009.

 

Vote:
 
7.41/10 ( 17 Votes )
Clics: 6133
0
Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...