Tueur de Boston, Le
Titre original: The Strangler
Genre: Thriller , Psycho-Killer
Année: 1964
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Burt Topper
Casting:
Victor Buono, David McLean, Davey Davison, Ellen Corby, Russ Bender, Wally Campo, Diane Sayer, Jeanne Bates...
Aka: The Boston Strangler / Le bambole del desiderio / El strangulador de mujeres
 

Elevé par une mère possessive et castratrice, Leo Kroll a grandi avec un double handicap. Un physique peu avenant à cause d'un problème d'obésité, et un complexe auprès des femmes, dû autant à son physique ingrat qu'à l'éducation tyrannique de sa mère, qui ne manque jamais une occasion de le rabaisser. A présent, cette femme acariâtre est contrainte à rester à l'hôpital. Elle n'en garde pas moins l'emprise sur son fils, qui continue de lui rendre visite régulièrement. Leo aimerait voir sa mère quitter ce monde, mais il ne peut pas la tuer. Alors, il étrangle des jeunes femmes par "procuration", toujours des infirmières. Lui-même travaille comme laborantin dans un hôpital. Fétichiste, Kroll collectionne des poupées qu'il gagne régulièrement dans un stand de jeu. Ce stand est tenu par deux jeunes femmes, dont une qu'il aime secrètement. Il voudrait bien lui avouer son amour, mais il y a sa mère, toujours sa mère... Il croit enfin qu'elle va pousser son dernier soupir, mais l'infirmière à son chevet recule encore l'échéance. Leo est furieux. Il se rend à son domicile, un soir, et l'étrangle. Une neuvième victime, autant dire que la police va devoir jouer serré pour mettre un terme à cette hécatombe...

 

 

Le tueur de Boston est inspiré d'un fait divers dans lequel un tueur en série, Albert de Salvo, étrangla treize femmes entre 1962 et 1964, à Boston. Ces crimes inspirèrent d'autres cinéastes, dont bien sûr Richard Fleischer avec "L'étrangleur de Boston" en 1968, Tony Curtis incarnant le tueur. Récemment, on a pu recenser deux nouvelles adaptions tournées pour la vidéo, l'une par Keith Walley en 2006, l'autre par Michael Feifer en 2008.

Si Tony Curtis était magistral dans le film de Fleischer, Victor Buono est quant à lui impérial dans la peau de Leo Kroll. A l'époque du tournage, l'acteur est loin d'être un inconnu, grâce à Robert Aldrich qui l'a fait jouer dans "Qu'est-il arrivé à Baby Jane" (1962) et "Quatre du Texas" (1963). En 1964, outre The Strangler, Victor Buono joue dans "Les sept voleurs de Chicago" (Gordon Douglas) et "Chut, chut chère Charlotte" (Aldrich, encore). A cause de son physique atypique (il accuse 180 kilos sur la balance), l'acteur est cantonné à des rôles spécifiques. De plus, sa santé fragile empêche sa carrière de prendre un véritable essor. Ce qui ne l'empêchera pas de briller également à la télévision, incarnant des méchants hauts en couleurs, que ce soit en Roi Tut dans le serial "Batman", ou en comte Manzeppi dans "Les mystères de l'ouest", sans oublier le terrible Schubert de "L'homme de l'Atlantide".

Pour en finir avec cet acteur remarquable qui décéda en 1982 d'une crise cardiaque à quarante trois ans, notons sa participation durant les années 1970 dans des films de série B sympathiques, comme L'étrangleur de Vienne (1971), La colère de Dieu (1972) et Le couloir de la mort(1978).

 

 

Par contre, on connaît beaucoup moins le réalisateur du tueur de Boston, Burt Topper. Auteur de huit longs métrages entre 1958 et 1973, dont une majorité de films de guerre, Topper réalisa également un polar vitaminé intitulé "Les huit diaboliques". Malgré une filmographie restreinte, Burt Topper peut se targuer d'être l'auteur d'un petit chef d'oeuvre avec The Strangler. Le ton est donné dès la scène d'ouverture, qui voit la prochaine victime de Kroll se déshabiller dans sa chambre. L'image se reflète dans la pupille du tueur, accentuant la tension et mettant en avant le côté voyeuriste de Kroll, qui est un maniaque sexuel. La scène vue à travers le prisme de l'oeil avait déjà été exploitée par Robert Siodmak dans "Deux mains, la nuit" ("The Spiral Staircase"), en 1945, comme le souligne Stéphane Bourgoin dans l'entretien figurant dans les bonus du dvd d'Artus films. Il n'en demeure pas moins que Topper parvient à créer tout de suite un climat, une ambiance trouble et malsaine qui ne faiblira pas un instant jusqu'à la fin du film. Le réalisateur a réussi à concilier parfaitement les deux axes principaux de son long métrage, le thriller avec un tueur en série inquiétant à souhait, et le polar avec une enquête policière menée bon train dans un souci de sobriété et d'efficacité. Le rythme est donc parfaitement huilé, alternant les meurtres de Kroll et le travail des policiers à bon escient.

 

 

En dehors de Victor Buono, on notera un casting fleurant bon la série B tendance SF/fantastique, avec notamment Russ Bender (It Conquered the World, "Le fantastique homme colosse"), et Willy Campo, un fidèle de l'écurie Corman aperçu entre autres dans Mitraillette Kelly, La petite boutique des horreurs et L'empire de la terreur.

Enfin, la mère de Leo Kroll est interprétée par Ellen Corby, qui fit une grande carrière aux Etats-Unis. On put notamment la voir dans "Sueurs froides" d'Alfred Hitchcock et "Macabre" de William Castle.

Et puis, on remarquera la présence d'un certain Eugène Lourié en tant que directeur artistique. Une fonction qu'il occupa en alternance avec celle de chef décorateur et aussi celle de réalisateur ("Le colosse de New-York", "Gorgo").

 

En résumé, Le tueur de Boston mérite le détour pour au moins deux raisons. D'abord, il s'agit d'un thriller particulièrement bien troussé. Ensuite, il offre à Victor Buono l'occasion de livrer une composition remarquable. L'acteur est vraiment impressionnant dans son jeu, notamment la palette de ses expressions lorsqu'il simule tantôt la folie, tantôt l'orgasme quand il tue ses victimes (voir l'acteur transpirer fait vraiment froid dans le dos), ou encore le désespoir lié à la solitude (la scène où il tient l'une de ses poupées, assis sur son lit). Dans la longue liste des tueurs en série vus au cinéma, nul doute que Leo Kroll occupe les premiers rangs.

 

 

Note : 8/10

 

Flint

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Artus Films de Le tueur de Boston

Vote:
 
8.55/10 ( 11 Votes )
Clics: 3734
0

Autres films Au hasard...